> >

[] [ ]

Ceux qui arrivent, ceux qui partent

(Tags)
 
Ceux qui critiquent Bouteflika ne proposent aucune alternative Emir Abdelkader 0 2014-04-05 03:45 PM
Le FFS, Front du changement et Mouloud Hamrouche, Ceux qui hsitent encore Emir Abdelkader 0 2014-02-25 12:19 PM
La Russie critique ceux qui veulent un nouveau rgime en Syrie Emir Abdelkader 0 2014-02-14 06:04 PM
Ceux qui veulent voir ce pays genoux savent que leur seule entrave, cest lANP Emir Abdelkader 0 2014-01-17 05:00 PM
Bouteflika na aucun intrt protger ceux qui lont trahi Emir Abdelkader 0 2013-04-11 02:37 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-06
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Ceux qui arrivent, ceux qui partent

Ceux qui arrivent, ceux qui partent

Les postes de souverainet restent lapanage du mme cercle, alors que larrive de nouveaux noms laisser croire une injection de sang neuf dans lExcutif.


Si le gouvernement que vient de nommer Abdelaziz Bouteflika na rien de rvolutionnaire, certaines figures qui le composent constituent une surprise. Hamid Grine, crivain polmique et charg de communication chez Djezzy, arrive dans le trs instable ministre de la Communication. Il est vrai que lenfant de Biskra est un journaliste au long cours, mais sa nomination est inattendue, dautant que lhomme ne gravite dans le milieu mdiatique que par le biais de certaines piges, dont certaines sont signes par des pseudonymes.
Autre secteur, autre surprise : la sociologue et ancienne directrice du Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc), Nouria Benghebrit-Remaoun, hrite du ministre de lEducation nationale quelques semaines de la tenue des examens de fin danne. La clbre chercheure aura galement la lourde charge de prparer la rentre scolaire qui sannonce dlicate, cause notamment des mouvements sociaux qui touchent le secteur.
La ralisatrice Nadia Labidi, cinaste et enseignante, remplace linamovible (jusquici) Khalida Toumi au ministre de la Culture. Aprs plus de 10 ans au poste, lancienne grie des luttes fministes algriennes, qui a dcouvert plus tard les vertus de la proximit avec le pouvoir, quitte le gouvernement. Elle sera trs probablement nomme un poste ltranger.On parle delle au Centre culturel algrien Paris ou comme ambassadrice dAlgrie lUnesco.
Deux indboulonnables ont quitt le gouvernement et cdent leurs postes deux figures de la nouvelle gnration. Bouabdallah Ghlamallah, ministre des Affaires religieuses, cde sa place aprs plus de 15 ans de prsence au gouvernement ; il est remplac par Mohamed Assa, cadre dans le mme dpartement. De mme quun fils de chahid, en la personne de Tayeb Zitouni, remplace Mohamed Cherif Abbas au dpartement des Moudjahidine.
Karim Djoudi est vraisemblablement le seul ministre qui a demand partir. Souffrant, lancien ministre des Finances laisse la place son ancien dlgu au Budget, Mohamed Djellab. Ce dernier cde son poste lancien directeur gnral du Trsor, Hadji Baba Ammi.
Visages jeunes
Parmi les nouveaux arrivs au gouvernement, deux ont occup des postes de wali. Il sagit de Nouria Zerhouni, qui tait en poste An Tmouchent ; elle est charge du Tourisme. Abdelkader Kadi, ancien wali de Relizane, est dsign ministre des Travaux publics.
Seul politique atterrir au gouvernement, Abdesselam Bouchouareb, qui reprend son poste de ministre de lIndustrie. Il remplace Amara Benyouns qui soccupe dsormais du dpartement du Commerce.

Dans ce gouvernement profondment remani, les femmes occupent une place de choix. Elles sont sept figurer dans lquipe de Abdelmalek Sellal. Parmi elles la benjamine du gouvernement : Acha Tagabou. Âge de 35 ans, elle est ministre dlgue charge de lArtisanat.Parmi ces nouveaux visages, un homme fait exception : Abdelkader Khomri fait son come-back dans lquipe gouvernementale. Lancien ambassadeur dAlgrie en Pologne soccupe de la jeunesse, un poste quil avait occup auparavant.
Par contre, Amar Ghoul et Amara Benyouns restent au gouvernement, au mme titre que Hocine Necib (Eau), Sid-Ahmed Ferroukhi (Pche), Mohamed Mebarki (Enseignement suprieur), Abdelwahab Nouri (Agriculture) et Abdelmalek Boudiaf (Sant). Les postes de souverainet ne changent pas non plus : Tayeb Belaz est toujours ministre de lIntrieur, tandis que Tayeb Louh garde un il sur la Justice.


Ali Boukhlef




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Ceux qui arrivent, ceux qui partent




03:42 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,