ãäÊÏíÇÊ ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ

ÇáÚæÏÉ   ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ > ÇáÃÞÓÇã ÇáÚÇãÜÜÉ > ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ

ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ [ÎÇÕ] ÈãÇ ÊäÔÑå ÇáÕÍÝ ÇáÌÒÇÆÑíÉ æÇáÚÑÈíÉ[ßá ãÇ íäÔÑ åäÇ ãäÞæá ãä ÇáÕÍÝ æÇáÌÑÇÆÏ]

Prise de fonctions, hier, des nouveaux membres du gouvernement : ...

ÇáßáãÇÊ ÇáÏáÇáíÉ (Tags)
áÇ íæÌÏ
 
ÇáãæÇÖíÚ ÇáãÊÔÇÈåå
ÇáãæÖæÚ ßÇÊÈ ÇáãæÖæÚ ÇáãäÊÏì ãÔÇÑßÇÊ ÂÎÑ ãÔÇÑßÉ
Le président de la République nomme les membres du nouveau gouvernement Emir Abdelkader ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ 0 2014-05-05 07:43 PM
Larbi Ould-Khelifa hier à Alger : ... Emir Abdelkader ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ 0 2014-03-30 02:23 PM
Benyounès et Ghoul déchargés de leurs fonctions Emir Abdelkader ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ 0 2014-01-20 10:42 PM
Les pro-Morsi, désorganisés et décimés, n'ont pas mobilisé hier Emir Abdelkader ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ 0 2013-08-24 03:55 PM
Lancement hier d’Al Atlas TV Emir Abdelkader ÞÓã ÇÎÈÇÑ ÇáÕÍÝ 0 2013-06-21 08:16 PM

 
LinkBack ÃÏæÇÊ ÇáãæÖæÚ ÇäæÇÚ ÚÑÖ ÇáãæÖæÚ
  ÑÞã ÇáãÔÇÑßÉ : ( 1 )  
ÞÏíã 2014-05-07
 
:: ÇáÇÏÇÑÉ ÇáÚÇãÉ ::

 ÇáÃæÓãÉ æ ÌæÇÆÒ
 ÈíäÇÊ ÇáÇÊÕÇá ÈÇáÚÖæ
 ÇÎÑ ãæÇÖíÚ ÇáÚÖæ

  Emir Abdelkader ÛíÑ ãÊæÇÌÏ ÍÇáíÇð  
ÑÞã ÇáÚÖæíÉ : 11609
ÊÇÑíÎ ÇáÊÓÌíá : Aug 2011
ÇáÏæáÉ :
ÇáÚãÑ :
ÇáÌäÓ :  male
ãßÇä ÇáÅÞÇãÉ : ÈÇÊäÉ
ÚÏÏ ÇáãÔÇÑßÇÊ : 45,971 [+]
ÚÏÏ ÇáäÞÇØ : 3119
ÞæÉ ÇáÊÑÔíÍ : Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
ÇÝÊÑÇÖí Prise de fonctions, hier, des nouveaux membres du gouvernement : ...

Prise de fonctions, hier, des nouveaux membres du gouvernement : Pour une nouvelle dynamique

Les nouveaux ministres ont pris, hier, leurs fonctions, au cours de cérémonies de passation de pouvoirs avec leurs prédécesseurs marquées d’un esprit de convivialité et d’un sens élevé des responsabilités. Les nouveaux promus ont affiché leur pleine disponibilité, chacun pour ce qui le concerne, à concrétiser les efforts de l’Etat pour le développement du pays.
Industrie et Mines
Bouchouareb : « Un secteur stratégique de l’économie nationale »
Le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, a pris, hier, ses nouvelles fonctions, en remplacement d’Amara Benyounès, nommé au poste de ministre du Commerce. Le nouveau ministre a assuré, lors de la cérémonie de passation de pouvoirs, que les efforts se poursuivront afin d'assurer le développement de ce secteur "stratégique" pour l'économie nationale, mettant en exergue l'importance du secteur des Mines désormais sous la tutelle de son département ministériel. L'ancien ministre de l'Industrie et de la Restructuration (1996), a été nommé, lundi, ministre de l'Industrie et des Mines, dans le nouveau gouvernement dirigé par Abdelmalek Sellal. Né le 3 juin 1952 à Ain Khercha, dans la wilaya d'Oum el Bouaghi, il est détenteur de plusieurs diplômes universitaires dans les sciences médicales et humaines. Il a occupé notamment la présidence du Conseil national économique et social (CNES) en 1994, avant d'être nommé en 1996 ministre de l'Industrie dans le gouvernement d'Ouyahia.

--------------------------------
Finances
Djellab s'engage à ouvrir de nouveaux chantiers de réforme et de modernisation du secteur
Le nouveau ministre des Finances, Mohamed Djellab s'est engagé, hier à Alger, à poursuivre les efforts déjà consentis dans le secteur et à ouvrir de nouveaux chantiers de réformes et de modernisation. M. Mohamed Djellab a été désigné, lundi dernier, à la tête du ministère des Finances en remplacement de M. Karim Djoudi qui quitte le nouveau gouvernement d’Abdelmalek Sellal. M. Djellab, ex-PDG de la banque publique CPA, occupait auparavant le poste de ministre délégué auprès du ministre des Finances chargé du Budget.

--------------------------------
Budget et Prospective
Jadji Baba Ammi : « Au diapason du développement »
M. Baba Ammi prend ses nouvelles fonctions de ministre délégué chargé Le ministre délégué auprès du ministre des Finances chargé du Budget et de la Prospective, Hadji Baba Ammi a pris hier ses nouvelles fonctions, en remplacement de Mohamed Djellab, nommé ministre des Finances. M. Baba Ammi occupait le poste du directeur général du Trésor avant d’être désigné en juillet 2013 à la Banque africaine de développement (BAD) à Tunis.

--------------------------------
Jeunesse
Abdelkader Khomri : « Concrétiser les aspirations sociales des jeunes »
Le ministère de la Jeunesse et des Sports a abrité la cérémonie de passation de consignes, comme le veut l’usage, entre Mohamed Tahmi, jusqu’alors ministre de la Jeunesse et des Sports et le nouveau ministre de la Jeunesse, Abdelkader Khomri. Mohamed Tahmi dira à l’adresse du nouvel occupant du ministère : « Je tiens à vous féliciter après votre nomination au poste de ministre de la Jeunesse par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika et pour la confiance qu’il vous témoigne en vous confiant un portefeuille aussi sensible et important. Cela est une preuve tangible de vos compétences avérées en tant que commis de l’Etat, au fait des aspirations de notre jeunesse ». Dans son allocution, M. Abdelkader Khomri a affirmé son engagement et sa détermination à faire avancer la stratégie de l’Etat en matière de jeunesse. A cet effet, il a ajouté : « C’est une bonne chose d’avoir pensé à mettre en place un ministère avec toute sa plénitude consacré à la jeunesse. Le sens premier de ce geste, est un sens politique majeur de ce nouveau mandat présidentiel. Il répond aux engagements du Président de la République, qui comme vous le savez, a durant toute la campagne et dans tous ses messages lancé ce chantier de la jeunesse, avec cette dimension politique qui consiste à ouvrir tous les espaces pour les jeunes, espaces d’écoute, espaces de mobilisation, espaces d’insertion. Il s’agira également de mettre en place les instruments en vue de renforcer ce qui existe en matière de prise en charge de la demande sociale afin de favoriser l’épanouissement des jeunes. La mise en place de ce ministère correspond à un objectif stratégique qui prend en charge les aspirations et la demande assez forte de cette frange de la société qui demande à s’impliquer dans la vie publique et dans la vie politique. Une demande qui est essentielle car nous assistons à une évolution de notre société en matière de démocratie, de pluralité et de diversité. Les engagements du Président de la République consistent à ouvrir toutes les voies pour qu’il y ait ce transfert de responsabilités de plus en plus souhaité par la société et par notre jeunesse. Le dossier de la jeunesse doit être un dossier consensuel et de convergence des idées, parce qu’il est lié à notre projection pour le développement de notre pays et la pérennité de nos institutions. »
Mohamed-Amine Azzouz
--------------------------------
Moudjahidine
Tayeb Zitouni : « Pour la mise en œuvre du programme du secteur »
Le nouveau ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a pris, hier, ses nouvelles fonctions, en remplacement de Mohamed Cherif Abbas. La cérémonie de passation de pouvoirs, qui a eu lieu au siège du ministère, s'est déroulée en présence de plusieurs cadres du secteur.
Tout en remerciant le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de l'avoir chargé de cette mission, M. Zitouni s'est engagé à poursuivre les efforts au service de ce secteur stratégique, historique et important.
M. Zitouni s'est engagé par ailleurs à "poursuivre la mise en œuvre du programme arrêté pour le secteur en vue de le promouvoir davantage, avec la collaboration de tous.
De son côté, Mohamed Cherif Abbas a estimé que la nomination d'un cadre du secteur à la tête du ministère dans ce nouveau gouvernement constitue un acquis et une fierté.
Nommé lundi passé au poste de ministre des moudjahidine dans le nouveau gouvernement, Tayeb Zitouni a assumé plusieurs postes de responsabilité dont celui de directeur des moudjahidine aux wilayas d'Oran, Mostaganem et Tlemcen. Il a également été président de l'assemblée populaire communale d'Oran.

--------------------------------
Travail, Emploi et Securite sociale
Mohamed El Ghazi : « La promotion de l'emploi et de la relation avec les citoyens parmi les priorités »
Le nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a affirmé, hier, lors de la cérémonie de passation de fonctions que l'approfondissement du dossier de l'emploi et la promotion de la relation avec les citoyens figuraient parmi les priorités du secteur. Nommé en remplacement de M. Mohamed Benmerradi, M. El Ghazi a indiqué que l'approfondissement du dossier de l'emploi, en particulier en faveur des jeunes, et la promotion de la relation entre le ministère et les citoyens figuraient parmi les priorités du secteur en vue de concrétiser le programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. M. El Ghazi a souligné dans le même contexte sa détermination à prendre toutes les mesures visant à assurer la performance et la qualité des prestations liées aux différents dossiers du secteur, notamment à travers le renforcement des mécanismes de communication au niveau des différentes agences d'emploi et de sécurité sociale en relation directe avec le citoyen. M. El Ghazi a souligné l'importance de "la transparence" et de "la communication" pour informer le citoyen sur le travail du secteur eu égard aux "dossiers sensibles et importants" dont il est en charge.
Par ailleurs, le ministre s'est dit disposé à consacrer le principe du dialogue avec les partenaires sociaux dans le cadre des lois de la République annonçant la mise en place d'un programme d'action portant sur des rencontres avec ces derniers afin d'écouter leurs propositions et dégager des visions au profit des citoyens. M. El Ghazi occupait le poste de ministre auprès du Premier ministre chargé de la réforme du service public.

--------------------------------
Travaux publics
Abdelkader Kadi souligne la nécessité de poursuivre les efforts pour réaliser les objectifs
Le nouveau ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi, qui a pris ses fonctions hier à Alger, a souligné la nécessité de poursuivre les efforts déjà consentis dans le secteur pour réaliser les objectifs escomptés.
Dans une déclaration à l'issue de la cérémonie de passation de fonctions, M. Kadi a rappelé les avancées réalisées par le secteur des Travaux publics durant les dernières années, soulignant la nécessité de poursuivre les efforts déjà consentis dans le secteur et de bénéficier des expériences précédentes pour atteindre les objectifs escomptés. M. Kadi, qui est un connaisseur du secteur par les fonctions qu'il a déjà assumées, a mis l'accent sur l'importance du secteur des Travaux publics dans le développement du pays, précisant que sa politique sera axée sur une action impliquant tous les responsables du secteur pour la mise en œuvre du programme du Président de la République. M. Kadi a été nommé lundi, ministre des Travaux publics, en remplacement de Farouk Chiali.
Architecte de formation, Abdelkader Kadi a assumé plusieurs responsabilités, dont sous-directeur de l'habitat et de l'urbanisme de la wilaya d'Alger, directeur de l'urbanisme de la wilaya d'Alger, directeur général de l'Office des infrastructures de l'aéroport Houari-Boumediene, wali délégué de la circonscription administrative de Bab El-Oued et wali d’Aïn Defla et de Relizane.

--------------------------------
Commerce
L'accession à l'OMC, priorité absolue d’Amara Benyounès
Le nouveau ministre du Commerce, Amara Benyounès, a indiqué, hier à Alger, que la priorité absolue de son département est de parachever, dans les plus proches délais, le processus d'accession de l'Algérie à l'Organisation mondiale du commerce (OMC). "La mission fondamentale, essentielle, prioritaire que m'a fixée le Président de la République est l'accès à l'OMC. La priorité absolue est d'accéder à cette organisation internationale", a déclaré M. Benyounès, nommé lundi en remplacement de Mustapha Benbada, lors de la cérémonie de passation de pouvoirs. L'Algérie est candidate depuis 1987 au GATT, l'ancêtre de l'OMC. La première documentation sur son régime commercial a été déposée en 1996, alors que la première réunion du groupe de travail chargé d'examiner sa candidature s'est tenue en 1998. À ce jour, l'Algérie a mené 12 rounds de négociations multilatérales, durant lesquels elle a traité 1.933 questions liées essentiellement à son système économique. L'Algérie a aussi tenu près de 120 réunions bilatérales avec une dizaine de pays et qui se sont soldées par la conclusion de cinq accords bilatéraux avec Cuba, le Brésil, l'Uruguay, la Suisse et le Venezuela. "Il faut trouver un moyen d'accélérer le processus, a insisté le nouveau ministre, assurant que son département veillera à poursuivre l'effort engagé. L'essentiel, c'est que les objectifs soient absolument les mêmes. Continuer ce qui a été fait", a-t-il dit. M. Benyounès a déjà occupé les postes de ministre de la Santé et de la Population (1999), ministre des Travaux publics (2000), ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnemental de la Ville (2012), et ministre du Développement industriel et de la Promotion de l'investissement (2013).

--------------------------------
Communication
Hamid Grine, un ministre opérationnel
Conformément au communiqué présidentiel portant remaniement ministériel qui a été opéré par le Président de la République après consultation du Premier ministre, le nouveau ministre de la Communication, Hamid Grine, a pris officiellement, hier matin, ses nouvelles fonctions, en remplacement d’Abdelkader Messahel, nommé au poste de ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines. Lors de la cérémonie de passation de pouvoirs, qui a eu lieu au siège du ministère et qui s'est déroulée en présence de plusieurs cadres du secteur et responsables de la presse nationale, le nouveau ministre a évoqué la feuille de route contenant les objectifs tracés pour le secteur, tels que soulignés par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans son message à l'occasion de la Journée mondiale de la presse, le 3 mai dernier. Tout en se déclarant être «un ministre opérationnel», M Grine, qui a mis en exergue son long parcours au sein de la presse et du secteur de la Communication, a précisé que sa vision était «claire et simple», en se fixant plusieurs objectifs, dont le principal réside dans la professionnalisation de la presse.
Pour le premier responsable du secteur, il y a lieu de «professionnaliser la presse en essayant de changer les choses, non pas pour le plaisir de changer, mais dans l’intérêt de la corporation», a-t-il souligné. Toujours dans ce même contexte, le ministre a fait savoir que pour lui, «il n’existe pas de presse privée et de presse publique, mais il y a une presse professionnelle», tout en précisant que «la démarcation se fait sur une base fiable et sourcée». Selon le ministre, il y a lieu d’évaluer la qualité de l’information et la critique constructive, tout en écartant l’information dont on ignore la provenance. «J'entends agir pour une presse sérieuse, ouverte, rigoureuse et crédible», et contre une presse qui «diffame, cherche le sensationnel ou qui attaque les personnes», a-t-il notamment précisé.
Tout en affichant sa méthode de travail, qui se base sur deux qualités qu’il place «au-dessus de toute considération», à savoir «la réactivité et la fidélité», le nouveau ministre de la Communication a annoncé qu’il est placé à la tête du secteur pour «pour rassembler, pour unifier et pour travailler», conclut-il.
Auparavant, M. Messahel a, tout d’abord, tenu à féliciter son successeur qui «fait partie de la famille de la communication, en tant que journaliste et écrivain, et qui a une longue expérience dans ce domaine», tout en lui souhaitant «plein succès dans sa nouvelle mission» et en lui renouvelant son «amitié» et sa «disponibilité» dans le cadre de la communication et de la presse.
L’ancien ministre de la Communication n’a pas omis de rendre un grand hommage à tous ceux qui l'avaient accompagné dans sa mission, les qualifiant de «gens d’expérience qui ont donné le maximum pour le développement du secteur, notamment en ce qui concerne l'élaboration de la nouvelle loi sur l'audiovisuel, la carte nationale du journaliste et la formation». «Ce travail, a-t-il relevé, s'inscrit dans la logique du renouveau du paysage médiatique, et afin de redonner au service public, sa grandeur et l'inscrire dans sa grande mission qui est d'être au service du citoyen algérien.»
Il a par ailleurs insisté sur la feuille de route tracée à cet effet, et qui est puisée du message du Président de la République adressé à la famille de la presse, à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, et du programme du gouvernement qui sera soumis au Conseil des ministres et au Parlement dans les prochains jours, dont une part importante revient à ce secteur.
Sarah SOFI
M. Grine : « Le secteur public et le secteur privé doivent être exemplaires au service d’une seule cause, celle de l’Algérie »
En marge de la cérémonie de passation de consignes qui a eu lieu hier au siège du ministère de la Communication, le nouveau ministre de la Communication, Hamid Grine, a annoncé les grands axes de travail au niveau de son secteur, parmi lesquels le rôle de la presse nationale qui est jugée sur le plan du professionnalisme.
«Je travaillerai pour que le service public soit pluraliste, ouvert et professionnel, en donnant une information crédible, sourcée, mais également en offrant les moyens aussi bien humains que financiers au journaliste pour qu’il puisse être formé au niveau du pays ou à travers des stages à l’étranger», dit-il. Et d’ajouter : «Le secteur public, tout comme le secteur privé doivent être exemplaires au service d’une seule cause, celle de l’Algérie.»
Tout en insistant sur les instructions du Président de la République qui exige «une presse professionnelle, libre, ouverte, démocratique à l’abri du besoin», M. Grine a réitéré une seconde fois «le rôle de la presse nationale qui se base sur la crédibilité, le sérieux et le professionnalisme».
S. SOFI
--------------------------------
Tourisme et artisanat
Mme Zerhouni affirme son engagement à œuvrer au service du secteur
La ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Nouria Yamina Zerhouni, a affirmé, hier à Alger, son engagement à poursuivre le travail au "service du secteur sur lequel mise l'Algérie pour la réalisation d'un développement économique durable". Dans une déclaration à la presse, à l'issue de la cérémonie de passation de fonctions, aux côtés de Mme Aïcha Tagabou, ministre déléguée auprès de la ministre du Tourisme et de l'Artisanat chargée de l’Artisanat, Mme Zerhouni a souligné : "Je ne ménagerai aucun effort pour redresser ce secteur vital et important en remédiant aux insuffisances". Elle a précisé que vu son expérience dans la gestion de trois wilayas côtières (Tipasa, Ain Temouchent et Mostaganem), elle a pris connaissance des projets les plus importants réalisés tout en relevant les insuffisances enregistrées dans le domaine du tourisme, ce qui "me permet, a-t-elle dit, d'aller vers des solutions idoines à même d'impulser le secteur et de relever tous les défis auxquels il fait face". Mme Zerhouni a appelé à "une action coordonnée au service du tourisme et du secteur de l'artisanat qui sera supervisée par Mme Tagabou", soulignant sa totale disposition à coopérer avec elle pour la promotion de cette industrie considérée comme un des piliers essentiels de la relance du tourisme algérien et la réalisation du développement économique". Elle a insisté également sur la nécessité de "coordonner les efforts avec les cadres du secteur pour définir les priorités et tracer un programme" visant le développement du tourisme et de l'industrie artisanale". De son côté, la ministre délégué chargée de l'industrie artisanale a réitéré son "engagement à travailler avec toutes les parties concernées pour la promotion de l'artisanat et lui donner sa place dans le secteur économique". Mmes Zerhouni et Tagabou ont souligné leurs "reconnaissance et remerciements" au Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, pour la "confiance" placée en leur personne pour la gestion de ce secteur "vital et important".

--------------------------------
Education nationale
Mme Benghebrit : « Pour un développement qualitatif du système éducatif »
La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a pris ses nouvelles fonctions, hier au siège du ministère, en remplacement d'Abdellatif Baba Ahmed et en présence de cadres du secteur.
A cette occasion, Mme Benghebrit s'est engagée à redoubler d'efforts pour assurer "un développement qualitatif du système éducatif qui demeure le seul garant du développement global de la société et du pays et consolider le dialogue avec l'ensemble des membres de la corporation éducative".
Elle a affirmé que le secteur de l'éducation nationale est un secteur "stratégique et sensible ce qui fait de notre mission une lourde responsabilité qui reste toutefois noble et motivante". Mme Benghebrit a tenu à rassurer "tous les acteurs quant à la prise en charge de leurs problèmes avec la participation des enseignants, de leurs représentants, des parents d'élèves et même des élèves", se disant honorée par la confiance dont le Président Bouteflika l'a investie. Pour sa part, l'ancien ministre de l'Education nationale, Abdellatif Baba Ahmed, a appelé tous les cadres du secteur à poursuivre l'effort pour la consécration des réalisations et la résolution des questions restées en suspens.
Il s'est dit en outre, confiant que la nouvelle ministre apportera une plus-value au secteur, un autre jalon à l'impulsion du système éducatif national.

--------------------------------
Culture
Mme Nadia Labidi : « Défendre sans relâche les valeurs culturelles et patrimoniales de l'Algérie »
La nouvelle ministre de la Culture, Mme Nadia Labidi, a pris hier ses fonctions en remplacement de Khalida Toumi, et s'est engagée, à l'occasion, à s'inscrire dans la continuité de l'œuvre accomplie par son prédécesseur et de défendre sans relâche les valeurs culturelles et patrimoniales de l'Algérie. Mme Labidi (née Cherabi), 59 ans, a souligné, lors de la cérémonie de passation de pouvoirs avec Mme Toumi, "la nécessité de travailler, dans un esprit d'équipe, avec les cadres déjà en place". "Chacune des œuvres réalisées dans le domaine culturel puise sa source et sa force des hommes et des femmes composant l'équipe qui y a travaillé", a-t-elle dit, sans omettre de rappeler qu'elle n'était pas étrangère au secteur. La nouvelle ministre s'est réjouie de la chance qui lui est ainsi offerte de servir le secteur de la culture et de "donner du sens à tout ce qui se fait et se fera", a-t-elle déclaré. Auparavant, Khalida Toumi a tenu à féliciter son successeur ainsi que ses anciens collaborateurs pour le "travail énorme" accompli pour le développement de la culture, depuis qu'elle a pris la responsabilité du secteur en 2002. La nouvelle ministre était professeur à la faculté des sciences de l'information et de la communication de l'université Alger III, après avoir poursuivi des études de sociologie à l'université d'Alger et de soutenir en 1987, à la Sorbonne, un Doctorat en Arts du spectacle (option études cinématographiques). Très tôt, en 1978, elle s'intéressa au cinéma et occupa différentes fonctions dans des organismes cinématographiques algériens, avant de se consacrer à la production et la réalisation de films avec un intérêt particulier pour le documentaire-fiction.

--------------------------------
Solidarité nationale, famille et condition de la femme
Mme Mounia Meslem met l’accent sur les grands défis du secteur
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem a pris, hier à Alger, ses nouvelles fonctions en remplacement de Souad Bendjaballah. Lors de la cérémonie de passation de pouvoirs, la ministre a mis l’accent sur « les grands défis » qui se posent au secteur de la Solidarité nationale « notamment en cette période », souhaitant être à la hauteur des aspirations des franges sociales nécessitant aide et accompagnement.
Mme Meslem a dit vouloir axer sa mission sur « l’action collective », en collaboration avec les différents cadres du secteur pour «poursuivre» la politique tracée pour ce secteur.
Pour sa part, Souad Bendjaballah a présenté les grandes lignes du programme sectoriel prévu pour cette année, rappelant quelques rendez-vous d’activités prévues par le secteur, dont la réunion du Conseil national des handicapés prévue le 12 juin 2014. Mme Bendjaballah a, en outre, passé en revue certaines autres dispositions prises par le secteur liées à la rentrée scolaire pour les personnes aux besoins spécifiques au sein des établissements spécialisés relevant du secteur ainsi que les mesures prévues en matière de prise en charge des autres catégories, dont l’enfance en détresse et les personnes âgées.
Avocate et professeur de droit, Mounia Meslem est également ancien membre du Conseil national de la famille et de la condition de la femme et militante de la société civile en matière de droits de la famille et de la protection et de la promotion de la femme.

--------------------------------
Affaires Religieuses et Waqfs
M. Mohamed Aïssa : « Réhabiliter le rôle de la mosquée qui doit être au service de la société »
Le nouveau ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a pris hier ses nouvelles fonctions en remplacement de Bouabdellah Ghlamallah. Dans une déclaration lors de la cérémonie de passation de pouvoirs, le nouveau ministre a affirmé qu’il « persévérera dans la voie qu’il a toujours empruntée depuis son adhésion au secteur des affaires religieuses, celle de l’orientation».
Le nouveau ministre a promis de « ne ménager aucun effort pour réhabiliter le rôle de la mosquée qui doit être au service de la société, en traduisant ses valeurs et principes et en apportant conseil et orientations aux autres institutions.» Il s’est, en outre, engagé à « poursuivre le travail avec les cadres du ministère sur la voie tracée par les ouléma, et les vaillants martyrs » en œuvrant à préserver trois principaux axes, à savoir l’islam, la langue arabe et l’appartenance à la patrie », ajoutant qu’il veillerait au développement du « secteur stratégique des affaires religieuses». Dr Mohamed Aïssa avait occupé plusieurs postes importants dans le secteur des affaires religieuses et des wakfs, le dernier étant celui d’inspecteur général au même ministère.





ÑÏ ãÚ ÇÞÊÈÇÓ
ÇÚáÇäÇÊ
 

ãæÇÞÚ ÇáäÔÑ (ÇáãÝÖáÉ)


ÇáÐíä íÔÇåÏæä ãÍÊæì ÇáãæÖæÚ ÇáÂä : 1 ( ÇáÃÚÖÇÁ 0 æÇáÒæÇÑ 1)
 
ÃÏæÇÊ ÇáãæÖæÚ
ÇäæÇÚ ÚÑÖ ÇáãæÖæÚ

ÊÚáíãÇÊ ÇáãÔÇÑßÉ
áÇ ÊÓÊØíÚ ÅÖÇÝÉ ãæÇÖíÚ ÌÏíÏÉ
áÇ ÊÓÊØíÚ ÇáÑÏ Úáì ÇáãæÇÖíÚ
áÇ ÊÓÊØíÚ ÅÑÝÇÞ ãáÝÇÊ
áÇ ÊÓÊØíÚ ÊÚÏíá ãÔÇÑßÇÊß

BB code is ãÊÇÍÉ
ßæÏ [IMG] ãÊÇÍÉ
ßæÏ HTML ãÚØáÉ
Trackbacks are ãÊÇÍÉ
Pingbacks are ãÊÇÍÉ
Refbacks are ãÊÇÍÉ

Prise de fonctions, hier, des nouveaux membres du gouvernement : ...



ÇáÊÚáíÞÇÊ ÇáãäÔæÑÉ áÇ ÊÚÈÑ Úä ÑÃí ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ æáÇ äÊÍãá Ãí ãÓÄæáíÉ ÞÇäæäíÉ ÍíÇá Ðáß æíÊÍãá ßÇÊÈåÇ ãÓÄæáíÉ ÇáäÔÑ

ÇáÓÇÚÉ ÇáÂä 08:55 PM

Powered by vBulletin® Version 3.8.7 .Copyright ©2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Designed & Developed by shababdz.com
ÌãíÚ ÇáÍÞæÞ ãÍÝæÙÉ ©2014, ãäÊÏì ÔÈÇÈ ÇáÌÒÇÆÑ áßá ÇáÚÑÈ