> >

[] [ ]

Le dfi de la relve

(Tags)
 
La communaut nationale l'tranger vote en masse, relve la presse Emir Abdelkader 0 2014-04-13 04:30 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-09
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le dfi de la relve

Leaders politiques

Le dfi de la relve




Ces hommes politiques sont issus de la gnration de lindpendance. Ils sont relativement jeunes et au sommet de leur carrire dans leur parti, mais incarnent-ils pour autant la relve politique du pays ?


-Mohcine Belabbas : Smanciper de Sad Sadi

N le 15 septembre 1970 dans le village dAhrik, situ dans la commune de Bouzeguene Tizi Ouzou, il fait des tudes de mathmatiques luniversit de Bab Ezzouar o il rejoint le RCD en novembre 1989, lge de 19 ans. En janvier 1996,
il cre le Syndicat algrien des tudiants dmocrates la tte duquel il est lu. Deux ans plus tard il est lu membre du conseil national puis prend les rnes du bureau rgional du RCD Alger de mars 2000 2004 et occupe plusieurs postes de secrtaire national la jeunesse de 2003 2004 et la communication de 2006 2010. En mai 2007, il obtient un sige de dput dAlger lAPN o il prside pendant une anne la commission de la culture, de la communication et du tourisme. En 2010, il devient le porte-parole du parti et deux ans plus tard, le 10 mars 2012, est lu prsident du RCD. Il succde Sad Sadi.

Projet politique : Sinscrivant dans la ligne essentielle du parti qui dfend la langue et la culture berbres, la lacit de lEtat et la lutte contre le courant islamiste, il sallie la Coordination nationale pour le boycott. Il prne la dissolution de la police politique et la destitution de lactuel chef de lEtat dont lexercice est rduit grer la dpense publique. Il veut restituer le sigle FLN au peuple algrien, rformer le fonctionnement de lexercice politique et celui des institutions par linstauration dune nouvelle Constitution. En tant que membre du Front du boycott, il participera la confrence nationale sur le thme de la transition dmocratique, en excluant nanmoins tout compromis avec la classe politique au pouvoir.
Le 15 avril, Tizi Ouzou. Ni les menaces, ni les intimidations ne nous font peur () Notre combat ne date pas daujourdhui, il ne sarrtera que lorsque nous aurons russi donner de solides fondements la dmocratie dans ce pays que nous ne laisserons pas tomber.
Incarne-t-il la relve politique ? OUI. Cest un leader qui est rest trop longtemps dans lombre et qui peut donner, au moins, une nouvelle image du RCD, trop accole au charisme de Sad Sadi. En plus, il ne trane pas de casserole idologique : cela lui a permis de faire passer au RCD lalliance avec les islamistes pour monter un nouveau front de lopposition. Cadre du RCD.

Oui, mais : On ne peut parler dun leader fort si son assise au sein du parti reste discutable. Sad Sadi la impos lors du dernier congrs sans que quiconque ait pu exprimer son avis parmi les cadres et lus du RCD. Il part avec un handicap de taille, donc. A lui maintenant de conforter le parti, aprs des annes de fuite de cadres, avant de se lancer dans de nouvelles batailles politiques dcisives. Ex-lu RCD.

-Abdelaziz Belad : Un hritage grer

Abdelaziz Belad est n le 16 juin 1963 Merouana, Batna. Son parcours militant dbute dans les rangs des Scouts musulmans, dont il devriendra un des cadres nationaux. Il milite galement au sein des syndicats tudiants proches du pouvoir, linstar de lUnion nationale de la jeunesse algrienne o il sera secrtaire gnral et de lUNEA quil dirigera de 1986 2007. Titulaire dun doctorat en mdecine et dune licence en droit, en 1986, il adhre au FLN lge de 23 ans et devient le plus jeune membre lu du comit central. Élu dput pour deux mandats de 1997 2007, il quitte le parti en 2011 suite des dsaccords et fonde le Front El Moustakbal, dont il est prsident, le 9 fvrier 2012. Sa formation politique obtiendra deux siges lAPN en 2012 et 890 siges dans les assembles communales et de wilaya en 2011. Son parti compte aussi un sige au Conseil de la nation. En 2014, il se prsente pour la premire fois la prsidentielle et arrive en troisime position avec 3,3% derrire Abdelaziz Bouteflika et Ali Benflis.

projet politique : Principes socialistes et dmocratiques de la Dclaration du 1er novembre 1954. Le slogan du parti : Dialogue, stabilit et dveloppement. Ses priorits : la lutte contre la corruption, la promotion de la femme et llargissement du paysage mdiatique. Il veut aussi librer lconomie nationale de sa dpendance la fiscalit ptrolire et encourager les investissements dans le secteur agroalimentaire. Il souhaite orienter en priorit les actions internationales du pays dans la sphre maghrbine, arabe, islamique et africaine, zone de proximit gographique, culturelle et religieuse avec laquelle le parti entend dvelopper dialogues, cooprations stratgiques et accords de partenariats conomiques.
il a dit : Meeting Oran, le 4 avril : Il faut un bilan gnral de la gestion conomique de ces quinze dernires annes afin de faire la lumire sur les milliards de dollars soi-disant dpenss dans les projets comme lautoroute Est-Ouest.
Incarne t-il la relve politique ? OUI. Il a mri et sest dfinitivement dtach de sa premire et matricielle ressource, les appareils de lex-parti unique. Il sest entour de nouvelles figures, des cadres, des universitaires opposs au systme qui lui ont mont un discours de campagne de qualit. Jeune lu FLN.
Ouis, mais : Sa crdibilit souffrira toujours de son pass de jeune apparatchik, de golden-boy du FLN populiste. Malheureusement, l o il devrait avoir de lappui, chez les jeunes, son pass lUNJA reste un handicap de taille. Mme une nouvelle gnration, qui na pas connu cette priode, commence le suivre. Ancien cadre du FLN.

-Karim Tabbou : Éviter un FFS bis

Karim Tabbou est n le 2 juin 1973 aux Ouadhias (Tizi Ouzou). Licenci en sciences conomiques luniversit de Tizi Ouzou, o il dcouvre le syndicalisme et le militantisme politique, il intgre en 2000, les instances du FFS. Élu au conseil national, il se fait remarquer lors du troisime congrs, en mai 2000, en dnonant le fonctionnement archaque du parti et le refus des anciens daccepter la transition gnrationnelle aux postes cls. En novembre 2001, il rencontre Hocine At-Ahmed, crateur du FFS en 1963, qui lge de 75 ans envisage de passer le flambeau et voit en Karim Tabbou un successeur potentiel. Un choix svrement critiqu par les anciens membres du parti. Ce nest que six ans plus tard, le 6 avril 2007, que Karim Tabbou devient, lge de 35 ans, premier secrtaire du parti socialiste et le plus jeune dirigeant du plus vieux parti dopposition. Mais il suscite lopposition au sein du parti notamment celle des jeunes militants. En 2009, Hocine At Ahmed remplace Karim Tabbou par Ali Laskri. En novembre 2012, il rompt ses liens avec le FFS et annonce neuf mois plus tard, le 31 aot 2013, la cration de lUnion dmocratique et sociale pour laquelle il na pas encore dagrment.

Projet politique : Il clame galement la fin de la guerre qui oppose lAlgrie au Maroc dans la droite ligne des revendications du FFS qui prne louverture de la frontire entre les deux pays. En 2014, Karim Tabbou maintient ses positions virulentes lgard du pouvoir et qualifiera de mascarade politique la prsidentielle. Voulant incarner une nouvelle faon de faire de la politique, il cre fin avril 2014, avec des anciens cadres du FIS et du FFS, lAlliance nationale pour le changement, estimant que la diversit des luttes et des convictions doit faire lobjet dun rassemblement ouvert tous les courants idologiques, qui uvre pour ldification de lÉtat de droit.
Il a dit : Runion de lUDS Tizi Ouzou, le 22 avril : Llite politique a failli, y compris moi. Cette faillite est due la corruption et la peur de la violence du pouvoir qui pratique le chantage social, politique et conomique .
Incarne t-il la relve politique ? OUI. Tabbou garde des atouts majeurs : son activisme luniversit lui a donn une rputation trs positive au sein des jeunes activistes, au-del de son propre parti. Il a dfi la direction du FFS et cela peut faire de la casse ou du profit, lui de trouver le bon chemin. Cadre du FFS.
ouis, mais : Le problme de Tabbou cest quil na pas su profiter de son poste au FFS pour dynamiser le parti, ce qui est normal dans un parti o le systme est plus fort que les responsables dsigns. Cest son plus grand chec en tant que jeune cadre politique. Elu FFS dissident.

-Ahmed Betatache : Sortir de lombre de At Ahmed
Ahmed Betatache est n le 16 septembre 1974 Bouira. Ds sa premire anne dtudes de droit Tizi Ouzou, il sengage dans la vie syndicale et politique de luniversit et devient membre de la coordination locale des tudiants, un syndicat autonome tudiant qui se distingue des structures satellitaires tudiantes rattaches au parti du pouvoir. Il intgre la section universitaire FFS Ali Mecili, cre en 1997. Enseignant la facult de Bjaa, il entre au parti socialiste au dbut des annes 1990, au sein duquel il occupera plusieurs postes de secrtariat national de 2005 sa date de nomination la tte du parti, notamment aux affaires maghrbines et aux droits de lhomme. Aprs les lgislatives de 2012, il est lu dput et sera dsign prsident du groupe parlementaire FFS lAssemble. Aprs le 5e congrs du parti en mai 2013, il est nomm premier secrtaire du parti le 1er juin dans un contexte sensible : celui du dpart de plusieurs cadres, dont Hocine At Ahmed.
Projet politique : A son arrive la tte du FFS, Ahmed Betatache met le cap sur le processus de transition dmocratique, qui doit tre amorc, selon lui, par un dbat sur une priode de transition runissant la classe politique et le pouvoir qui doit faire partie de cette transition.

Il a dit : Le 9 avril 2014, Ouacifs (Tizi Ouzou) : Le moment est venu de runir toute la classe politique, les partisans et les boycotteurs de llection. Cela, pour viter lAlgrie le mme scnario que celui que connaissent des pays comme lEgypte, la Syrie et la Libye.
Incarne t-il la relve ? OUI. Je pense quil peut incarner la relve et le changement car il a le niveau intellectuel pour le faire et a toujours suivi la ligne politique du parti. Il ne pourra pas nanmoins incarner cette relve tout seul, dans la conjoncture actuelle le consensus gnral est une ncessit. Elu FFS.

Ouis, mais : Sa connaissance des sciences juridiques lui permet dtre proche des ralits politiques, des questions du pouvoir et des droits de lhomme. Cest un homme modeste apprci au niveau de la base militante. Cependant, sa timidit lempche davoir un charisme imposant. Lorsquil intervient au conseil national, il se laisse parfois guider par dautres cadres du parti, nest plus sr de ses positions et narrive pas simposer. Il peut dans le contexte actuel, incarner nanmoins la relve en prenant en compte la gnration finissante. Cadre du FFS.

-Sofiane Djilali : Casser limage du gentil
Soufiane Djilali est n le 16 septembre 1958 Blida. Vtrinaire de formation, il sengage en aot 1989 au Parti du renouveau algrien au sein duquel il est nomm secrtaire gnral en 1990. Il se prsente aux lections lgislatives et locales en 1991 et 1997, priode au cours de laquelle il est dsign directeur de la campagne prsidentielle pour le candidat du PRA. En dsaccord avec lui, il dmissionne en mai 1999. LIntrieur refuse de lui accorder lagrment pour un Mouvement pour les liberts et le dveloppement et en 2001 pour un parti, El Badil. En 2009, il cre et anime le site internet politique Forum Dmocratique. Fin 2010, il ractive son rseau de connaissances pour la fondation de son parti actuel (il en est le prsident) Jil Jadid, rendue publique le 13 avril 2011. Le 27 septembre 2013, il est dsign par son parti pour se porter candidat la prsidentielle. Il se retirer aprs la dcision du prsident sortant de briguer un 4e mandat. Il rejoint la Coordination nationale pour le boycott de llection prsidentielle
Projet politique : Limiter les mandats deux quinquennats, entamer une rforme profonde du systme judiciaire pour lutter contre la corruption, donner la primaut la production agricole, au dveloppement des PME et linnovation, promouvoir le tamazight comme langue officielle.
Il a dit : Interview El Watan le 10 avril 2013 : Le chef considre lAlgrie comme un bien personnel et que le reste ne doit pas concerner les Algriens. Tant quon ne sort pas de cet tat desprit, tant quun Prsident nest pas justiciable devant ses concitoyens, et quil nassume aucun de ses inconvnients, on ne peut pas esprer quelque chose de bon pour ce pays.
Incarne t-il la relve ? OUI. Il incarne la nouvelle gnration politique et ainsi la relve et lalternance politique. On lui reproche son franc-parler, mais il a toujours su couter et faire preuve douverture. Il a galement jou un rle majeur dans lunification des partis dmocrates et islamistes. Amokrane Aghyles, membre du conseil national du parti Jil Jadid.
Ouis, mais : Il ne pourra pas incarner la nouvelle gnration sil ne sappuie pas rellement sur les jeunes cadres de son propre parti. Il doit saisir la chance dapparatre comme une figure de lopposition pour aller plus dans les endroits o peu de jeunes sont encarts, dans les villes ou dans la ruralit. Cadre du FLN.

-Mahmoud Rachedi : Convaincre les jeunes
N Alger, le 18 avril 1961, il sengage en politique ds le lyce Emir Abdelkader de Bab El Oued, comme animateur de la Coordination des lycens dAlger. Cest aussi une histoire de famille : son grand frre Mhamed, tait parmi les dtenus du Printemps berbre, et jeune, Mahmoud tait membre du collectif des parents de dtenus de la prison de Berrouaguia. Etudiant en droit, il adhre la troupe de gauche Debza et au GCR clandestin (Groupe des communistes rvolutionnaires), et a t plusieurs fois interpell par lex-SM. Comme journaliste, la fin des annes 1980, il rejoint le Mouvement des journalistes algriens (MJA). Lors du dernier congrs clandestin du GCR de 1989, dcision est prise de constituer un parti lgal, le PST dont il sera membre fondateur. Il devient son numro 1 aprs le dpart de Chawki Salhi en 2012.
Projet politique : Le PST reste sur une ligne trotskiste et anti librale sans crispation idologique, pour pouser les revendications socio-conomiques de larges couches sociales. Il appelle aussi constituer une plateforme politique consensuelle, cadre de concertation pour combattre le libralisme. Le parti veut aller aussi vers une assemble constituante reprsentative du peuple mais qui ne sera possible quaprs un rapport de forces politique.
Il a dit : Communiqu du PST le 3 mars dernier : Le droit de grve des travailleurs est systmatiquement remis en cause par les dcisions de justice, lintimidation et le licenciement des syndicalistes. Les liberts dexpression, dorganisation, de manifestation et de faire grve, sont museles quotidiennement.
Incarne t-il la relve ?
Oui : Avec lui, le parti a beaucoup mis sur les nouvelles luttes : les mouvements des chmeurs, les syndicats autonomes, les dynamiques de la jeunesses travers le pays Les militants de ce partis sont trs chevronns, encadrent et forment les jeunes pour une meilleure efficacit dans la lutte sociale. Syndicaliste.
Ouis, mais : Le parti nest pas obnubil par le jeunisme ni par leffet alternance : il y a bien des partis qui affichent de nouvelles-anciennes ttes et a ne dupe personne. Le plus important nest pas, pour un parti comme le PST, dafficher un jeune leader, mais de travailler rellement avec la jeunesse et lamener revenir la politique qui a si mauvaise image chez la nouvelle gnration.

Djamel Benabdesslam : Sassumer comme islamiste
Ahmed Djamel Benabdeslam est n le 3 janvier 1965 Mansourah, (Bordj Bou Arrridj). Licenci en sciences conomiques, management, et ressources humaines, il travaille comme journaliste (El Wafa, Annahda, Assabil, etc.). Il fait ses premiers pas de militants dans la Djama el islamiya luniversit de Tizi Ouzou dans les annes 1980. En 1990, il devient membre du bureau national charg des activits en milieu tudiant pour la rgion Est dAlger. A partir de 1993, il est nomm responsable rgional des wilayas centre et ouest du mouvement Ennahda avant de siger, une anne plus tard, au majliss echourra au poste de responsable des wilayas de Kabylie. Elu dput de Bouira, il suivra Djaballah dans la cration dEl Islah dont il sera un des membres fondateurs, avant de se ranger derrire Djahid Younsi qui reprend El Islah et devient son directeur de campagne en 2009. Aprs deux ans de prsidence, il quitte ses fonctions en septembre 2011 et annonce la cration dun nouveau parti avec danciens membres dEl Islah : le FAN. Élu la prsidence du parti lunanimit le 11 fvrier 2012, il participe la prsidentielle en se ralliant Ali Benflis et critique ceux qui appellent au boycott.
Projet politique : Prendre en considration toutes les constantes nationales : lislam, larabit, lamazighit ainsi que le patriotisme et la spcificit civilisationnelle de lAlgrie. Il dit vouloir sinspirer des expriences des autres nations et civilisations.
Il a dit : Le 8 avril, lors dun meeting au profit de Benflis : Bouteflika na rgl aucun dossier, disparus, des victimes du terrorisme, des gardes communaux. Cest sous son rgne que les gardes communaux se faisaient humilier et tabasser par des policiers, alors quauparavant ils ont constitu un front uni contre le terrorisme.
Incarne t-il la relve ? OUI. Ce nest pas un apparatchik, mme sil a pratiqu longtemps dans les coulisses des organisations islamistes (souvent clandestines) depuis les annes 1980. Il fait partie de la nouvelle gnration de militants qui ne sattache pas au carcan idologique, mme avec ses convictions islamistes.. Ex-cadre dEl Islah.
Ouis, mais : . Il est jeune et correct mais il a quand mme particip au putsch contre son leader, Djaballah : cest un malin qui sait o aller mais paradoxalement, ce nest pas un opportuniste dans lme, car il a construit sa carrire petit petit en dmarrant de la base.Journaliste spcialiste des mouvements islamistes.


Adlne Meddi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le dfi de la relve




05:14 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,