> >

[] [ ]

Elections lgislatives anticipes : Quatre raisons pour dire non

(Tags)
 
Sellal nira pas Batna pour des raisons de scurit Emir Abdelkader 0 2014-04-06 04:34 PM
DJAMEL ZENATI: contre Bouteflika et pour les lections Emir Abdelkader 0 2014-03-12 07:32 PM
Ce communiqu, cest pour dire quil ny a pas de problme Emir Abdelkader 0 2014-02-22 03:55 PM
Les Egyptiens ont amput Qassaman pour des raisons politiques Emir Abdelkader 0 2014-02-12 02:59 PM
Douze raisons pour garder le sourire Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-01-16 08:51 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Elections lgislatives anticipes : Quatre raisons pour dire non

Elections lgislatives anticipes : Quatre raisons pour dire non

Abstention, risque de perdre la majorit, crise politique et surtout menace islamiste plaident en dfaveur dune dissolution du Parlement malgr le nouveau dcoupage administratif.
Dissoudra, dissoudra pas? Cette question sur lavenir de la chambre basse du Parlement fait lactualit ces derniers jours. Les parties de lopposition plaident pour des lections lgislatives anticipes, alors que de nombreux observateurs avancent plusieurs arguments en dfaveur de cette hypothse. Le premier argument livr par ces observateurs, est le fort taux dabstention lors de la dernire prsidentielle qui a atteint les 49%.
Ce dsintrt de prs de la moiti du corps lectoral pour llection du 17 avril dernier ne plaide pas pour la tenue dune lection durant les prochains mois. Lambiance actuelle nest donc pas propice pour un scrutin lectoral, surtout aprs les squelles laisses par la grosse bataille prsidentielle. De ce fait, rien ne garantit au pouvoir en place de garder la majorit actuelle dans lAssemble nationale.
Lalliance prsidentielle compte en effet une majorit absolue avec 221 dputs FLN, 70 pour le RND, 6 pour le MPA et 44 pour le TAJ qui sest auto-cr un groupe parlementaire alors quil na pas particip aux dernires lgislatives. Face une opposition de plus en plus pressante, les dcideurs ne vont pas risquer de perdre la majorit confortable quils ont et qui leur permet dappliquer avec srnit le programme du prsident de la Rpublique.
Prendre un tel risque serait comme qui dirait tirer la queue du diable. Surtout quen parallle, les islamistes sont lafft. Eux qui ont quitt lalliance prsidentielle et le gouvernement nattendent que cette aubaine pour esprer tirer leur pingle du jeu.
Ils esprent toujours prendre le pouvoir via une majorit parlementaire. Llection lgislative de 2012 a t pour eux une gifle. Alors quils avaient pris le pouvoir dans pratiquement tout le Monde arabe, il ne leur restait que lAlgrie. Ils avaient alors tent de sunir pour accaparer le dernier bastion.
Lopportunit tait inespre au moment o le printemps arabe ne fleurissait quen vert. Ctait la mode des gouvernements islamistes dans le Monde arabe qui sest mme offert une prsidence en Egypte avec llection de Mohamed Morsi comme chef de lEtat.

Peine perdue. Non seulement les islamistes nont pas russi leur entreprise de runification, mais ils ont subi un cuisant chec lectoral. Lurne a oppos un niet catgorique cette mouvance qui fait toujours peur aux Algriens. Surtout que la conjoncture rgionale a vite tourn en leur dfaveur avec ce qui sest pass en Egypte o Morsi a t dmis de ses fonctions par larme pour graves drives dans la gestion des affaires du pays. Accepts, voire mme encourags dans certains cas par les puissances occidentales qui y ont vu lalternative aux pouvoirs dictatoriaux, les islamistes ne font plus recette. LAlgrie a t leur dfaite.
Trs largement battus par la mouvance dite nationaliste et patriotique, les islamistes ont doublement fait les frais, dabord, de leurs garements idologiques en instrumentalisant la religion des fins politiques qui a abouti laction arme durant les annes 1990, et de leur louvoiement avec le pouvoir quand le MSP de Mahfoud Nahnah a rejoint le gouvernement en 1995.
Assomms par lurne, les islamistes gardent quand mme la tte froide. Eux qui, comme la nature, naiment pas le vide, sont rputs pour tre des loups dormants qui nattendent quune petite opportunit pour ressurgir! Des lgislatives anticipes pourraient tre cette occasion tant attendue! Les dcideurs prendront-ils le risque? Car, un gouvernement islamiste viendrait mettre le pays en pril en exposant au danger la stabilit tant avance par le pouvoir algrien.
La perte de cet acquis prcieux qui a t amorc en 2012, et renforc lors de la dernire prsidentielle, plongerait non seulement le pays dans le chaos, mais toute la rgion qui sappuie sur lAlgrie comme boue de sauvetage au milieu de cette ceinture de feu et de salafisme. Ce nest donc pas une fois la scurit et la stabilit retrouves quon va aller tenter le diable.
La dissolution de lAPN pourrait aussi faire croire lexistence dune crise politique dans le pays. Or, ce nest absolument pas le cas. Cest peut-tre ce que veulent faire croire les partisans de ces lections lgislatives anticipes. Ces derniers ont nanmoins un argument qui tient la route. Aprs avoir us de celui de la nouvelle Constitution, et de la main tendue vers lopposition, ils sappuient sur le nouveau dcoupage administratif annonc par le prsident de la Rpublique.
Ils soutiennent que la cration de nouvelles circonscriptions amnerait la nullit du Parlement actuel tant donn que les nouvelles wilayas ne seront pas reprsentes. Une situation qui amnerait,voire provoquerait automatiquement la dissolution du Parlement et lorganisation dlections lgislatives et locales, anticipes Lavenir du Parlement actuel est donc en sursis!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Elections lgislatives anticipes : Quatre raisons pour dire non




07:08 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,