> >

[] [ ]

Quel avenir pour le DRS ?

(Tags)
 
Quel programme pour le nouveau gouvernement ? Emir Abdelkader 0 2014-05-07 02:29 PM
Votez pour lavenir et la scurit du pays Emir Abdelkader 0 2014-04-03 05:53 PM
Election prsidentielle : Quel rle pour larme ? Emir Abdelkader 0 2014-02-16 02:23 PM
Quel message pour lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-11-06 02:36 PM
Lavenir de la Tunisie nest pas certain Emir Abdelkader 0 2013-10-24 02:08 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Quel avenir pour le DRS ?

Quel avenir pour le DRS



Pour vendre lide, confuse, de passage vers un Etat civil, les partisans de Abdelaziz Bouteflika ne lsinent pas sur les moyens.


A commencer par lorganisation de fuites sur certains sites mdiatiques pour vendre loption dintroduire, dans la future Constitution, un article portant sur la redfinition des missions des Services secrets. La rumeur, qui supplante une information rarement fournie par les autorits cause notamment de la sensibilit du sujet, prte au prsident de la Rpublique les vellits de restructurer profondment les puissants services de renseignement. Dautres sources, relayes par des mdias lectroniques, voquent la dissolution pure et simple de la police politique, dont lexistence lgale na jamais t admise bien que dcrie par lopinion publique et la classe politique.
Depuis que le chef de lEtat a dcid, en septembre 2013, de dpossder le Dpartement du renseignement et de la scurit (DRS) de certains de ses services, notamment ceux de la presse et de la police judiciaire, on susurre, dans des salons feutrs de la capitale, que la prochaine victime de cette rorganisation dun corps qui suscite autant de fantasmes que dapprhensions est le gnral Mohamed Medine, dit Toufik, en personne. Une option trs possible, explique lancien gnral Hocine Benhadid, contact hier par tlphone. Maintenant quil (le gnral Toufik) a t passif, il peut mme tre mis la retraite ou renvoy chez lui !, dit le retrait de lANP qui avait fait une vigoureuse incursion mdiatique trs commente lors de la prcampagne pour la prsidentielle.
Ce dernier confirme, demi-mot, lexistence dune restructuration de ce dpartement qui relve du ministre de la Dfense : Je sais que Gad Salah (chef dtat-major et vice-ministre de la Dfense, ndlr) sapprte envoyer beaucoup dofficiers la retraite. Mais ce ne sera pas facile pour lui.
La police politique dpend de la Prsidence
Selon certaines indiscrtions, le chef de lEtat sapprterait donc introduire, dans la prochaine rvision de la Constitution, un article qui portera sur le rle des services secrets. Il sagirait de la restructuration qui vise loigner de la vie politique ce service dont la mission devrait tre confine protger le pays contre toute agression. Pour oprer cette mue, un service serait particulirement vis. Il sagirait de la Direction centrale de la scurit intrieure (DCSI). Ce sont les agents qui travaillent pour le compte de cette aile qui sont envoys dans diffrentes entreprises et autres institutions pour sacquitter de la mission de surveiller tout ce qui sy passe.
Or, cette direction dpend, depuis 1989, de la prsidence de la Rpublique. Aprs les vnements dOctobre 1988, le prsident Chadli Bendjedid, qui avait nomm Mohamed Betchine chef des Services secrets, avait fait rattacher la DCSI la Prsidence. Les prrogatives de scurit de lEtat relvent aussi des politiques et ces derniers doivent assumer pleinement leurs responsabilits, rappelait, dans ce sens, le gnral Khaled Nezzar, lors dune rcente intervention tlvise. Cela confirme que le chef de lEtat peut revoir la restructuration des Services sans passer par un rfrendum populaire.
Evoquant les rcents changements oprs dans ce corps de scurit, un officier militaire la retraite, qui a requis lanonymat, affirme que limportant fut de lavoir loigne de larme, quimporte de qui la DCSI dpendra lavenir, lessentiel est de rappeler tous les militaires se trouvant au niveau des entreprises et cest ce titre que nous pourrons dire que larme a t loigne de la politique.Si la restructuration du DRS peut tre opre par simple dcret, lier une telle opration une rvision de la Constitution relve du mystre. Nous allons vers un Etat de droit, aime rappeler Amar Saadani, secrtaire gnral du FLN, premier lancer cette croisade contre le patron du DRS.
Ne sagit-il pas dune simple opration de diversion qui vise dtourner lattention sur une ventuelle difficult de trouver un consensus politique pour faire passer la nouvelle Constitution ? Une option plausible. Surtout que le plan de restructuration de larme, et en particulier du DRS, serait fin prt depuis plusieurs annes dj !


Ali Boukhlef




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Quel avenir pour le DRS ?




09:32 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,