> >

[] [ ]

Vacances d't : Le casse-tte des familles algriennes

(Tags)
 
Louisa Hanoune justifie son tte--tte avec Gad Salah Emir Abdelkader 0 2014-02-25 02:42 PM
Le casse-tte des rfugis syriens Emir Abdelkader 0 2014-02-19 04:14 PM
Un tte--tte intrigant Emir Abdelkader 0 2014-02-15 03:24 PM
Les vacances cauchemardesques dune algrienne Paris ! Emir Abdelkader 0 2014-01-02 11:46 PM
Arme libyenne : le casse-tte de l'intgration des milices Emir Abdelkader 0 2013-11-27 02:22 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Vacances d't : Le casse-tte des familles algriennes

Vacances d't : Le casse-tte des familles algriennes




A chaque saison estivale, les Algriens soffrent un petit dpaysement. Chacun selon sa bourse et ses envies dvasion.

Les destinations qui ont la cote sont toujours les mmes. Il y a bien sr la traditionnelle Tunisie, qui nest plus une terre de srnit, mais qui se prsente comme la plus accessible des destinations. Il y a de la part des Tunisiens une volont de mettre la clientle algrienne comme appoint. Ils estiment quelle est disponible, quelle nest pas exigeante, quelle est disparate et, par consquent, elle peut par moments tre utilise pour venir en appoint au march traditionnel de la Tunisie. La destination Maroc arrive progressivement.
La Turquie, berceau des civilisations, a la cote galement. Un pays qui se voudrait moderne, mais qui reste attach la vieille Istanbul. Il y a beaucoup de cadres moyens, notamment des enseignants, clibataires en majorit, qui frquentent cette destination qui offre un attrait incontestable de dcouverte. Le renforcement des vols de la Turkish Airlines permet davoir de la disponibilit de siges. Elle profite de limmense potentiel dIstanbul et de sa position stratgique pour en faire un hub incontournable. Une destination tente une perce : Malte, surtout aprs le lancement des vols sur Alger de la compagnie Air Malta, avec une frquence de 2 vols par semaine et des possibilits de continuation sur la Sicile, Venise, Istanbul et Prague.
Selon Alex Fezouine, directeur de lagence XL Travel et reprsentant de la compagnie en Algrie, 6000 siges sont allous au march algrien pour les vacances de cette anne. En effet, avec la collaboration des services consulaires de Malte, la compagnie est confiante pour lattribution des visas pour les touristes algriens dsirant dcouvrir cette destination. Malte tait une destination trs prise des Algriens de 2002 2009 avec des vols affrts.
Certains Algriens restent au pays, se contentant de faire une vire dans un des complexes touristiques du pays. Mais la destination Algrie reste trs mconnue et trs chre. Les structures qui relvent du secteur public datent des annes soixante-dix et il ny a pas eu de densification concernant les capacits dhbergement, ce sont des entreprises qui se sont maintenues depuis que le cadre lgislatif a t revu par un impratif de rentabilit.
Cest--dire que le dficit et labsence de bnfice ne sont pas tolrs, do la ncessit pour ces entreprises d aller chercher une clientle quils veulent fidliser. Mais il se trouve quelle est compose dune clientle de type institutionnel : il y a des conventions qui sont tablies avec des entreprises de grande envergure (Sonatrach, Sonelgaz, compagnies dassurances, les ports). Le peu de structures sont dans leur quasi-totalit rserves ces grosses cylindres qui assurent un bon chiffre daffaires annuel, une bonne moyenne qui assure la prise en charge des dpenses.
Le peu qui reste, rserv au public, ne suffit pas. Concrtement, il y a un dficit en matire de capacits daccueil. A cela, il faut ajouter un problme dinformation au niveau de la communication de type institutionnel, le travail est faire : il ny a pas proprement parler un travail dinformation, cest l o il y a faiblesse : quand on parle de lhbergement chez lhabitant, cest un travail qui est ses dbuts, cest beaucoup plus des effets dannonce, mais cette culture nest pas encore trs bien ancre chez nous et bien plus que cela, il ny a pas de facilitations ou un cadre lgislatif qui va booster ce type dhbergement et encourager les habitants louer leur demeure et rsidence contrairement aux Tunisiens, cest un axe quil faut travailler, dclare Mustapha Chaoui, assistant du prsident du directoire de la SGP Gestour, charg de la promotion et du marketing.
Face cette situation, les Algriens qui ont les moyens financiers optent pour ltranger qui leur assure la prestation et la disponibilit en matire dhbergement. Le discours ministriel incite inverser la tendance, mais mme si on y arrive, encore faudrait-il quil y ait un travail dinformation dans ce sens et de communication. O va-t-on les loger ? Les conditions ne sont pas favorables. Les atouts des autres destinations sont nombreux. Ils offrent de meilleures conditions (rapport qualit/prix) et leur travail de communication est soutenu durant toute lanne. Aloisia Wörgetter, ambassadeur dAutriche Alger, a profit de la rcente ouverture par Air Algrie dune ligne arienne directe entre Alger et Vienne pour faire la promotion de lAutriche. Elle a initi une srie de rencontres qui regroupent les ambassadeurs des pays dEurope centrale et les oprateurs algriens dans le domaine du tourisme. Cette campagne, qui vise donc mettre en valeur le produit touristique autrichien, est explicite par les multiples facilits quaccorde ce pays aux touristes.
Slogans
Les Algriens sont mieux informs des destinations trangres que de leur propre destination. Pourtant, le touriste algrien est un bon client globalement. Le touriste algrien est celui que toutes les destinations se disputent. Il consomme et dpense le plus, autant le laisser dpenser chez lui en lui garantissant la qualit, nous dclare-t-on du ct du ministre du Tourisme et de lArtisanat. Chez nous, on continue avoir des dmarches de type administratif, des institutions censes inverser cette tendance narrivent pas se dpartir de leur verbiage et dune dmarche administrative. On a limpression que ce sont autant de formalits accomplir : le cas est illustr par le Salon international du tourisme et des voyages (Sitev) qui est toujours la recherche de sa vocation.
Les observateurs se posent la question : quels sont les atouts de cette nouvelle dition qui aura lieu du 15 au 18 mai 2014, puisquon na aucune information sur son organisation et sur les nouveauts. Il ny a mme pas eu de communiqu pour dire quand il va se tenir. Et puis globalement, il y a une vision quil faut construire et laborer parce quon a tendance occulter la chose suivante : le monde est en train de changer et on se braque sur le tourisme international.
En Algrie, on na jamais fait une tude pour dire quels sont les besoins du client algrien, quel est son comportement, on n a aucune ide, juste des slogans pour dire quil faut encourager le tourisme interne devenu priorit nationale. Il faut que lAlgrien ait les moyens financiers pour programmer son cong annuel et le prendre comme un mois de vacances. Il y a un dficit dimages, on na pas compris dans les institutions limportance et le rle des mdias pour prsenter limage de lAlgrie.
La communication devrait constituer un axe stratgique, car linformation est importante pour vendre limage de lAlgrie. La promotion de la destination Algrie nont pas besoin de distinction entre les journalistes algriens et trangers. Je dirais mme que le travail du journaliste algrien est plus important que celui de ltranger, dans le sens o le journaliste algrien est plus imprgn des ralits, commente Mustapha Chaoui. Un autre problme se pose : le choix du journaliste tranger lors des voyages presse. On a eu tendance ces dernires annes considrer quil faut juste la prsence du journaliste tranger, mais on ne sest pas proccup de savoir si le journaliste en question a crit ne serait-ce quun article sur lAlgrie, ou s il a fait une petite production dans ce sens. A vrai dire, les journalistes ne se sont jamais impliqus pour le tourisme algrien parce quon na pas fait le bon choix ni cibl les journalistes quil faut.
La participation aux salons sont un programme officiel tabli par lONT, en concertation avec le ministre du Tourisme : certains sont incontournables, mais dautres nont pas leur raison dtre. Les participants ne se donnent pas le temps de se prparer, on ne se donne pas les moyens ncessaires dans le sens quil faut prendre les contacts, faire le travail de communication et ne pas se dire que cest une formalit accomplir.

Kamel Benelkadi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Vacances d't : Le casse-tte des familles algriennes




06:11 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,