> >

[] [ ]

Beyrouth, la dolce vita des fugitifs

(Tags)
 
Attentat contre lIran Beyrouth: Le Hezbollah accuse lArabie saoudite Emir Abdelkader 0 2013-12-04 03:12 PM
Liban : Le Hezbollah annonce lassassinat dun de ses leaders prs de Beyrouth Emir Abdelkader 0 2013-12-04 03:10 PM
Liban : au moins 23 morts dans un double attentat Beyrouth Emir Abdelkader 0 2013-11-19 02:16 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Beyrouth, la dolce vita des fugitifs

Beyrouth, la dolce vita des fugitifs




Le pays du Cdre est devenu la destination de luxe des hommes politiques condamns, des entrepreneurs vreux et des complices de la mafia italiens. Et les magistrats de la pninsule peinent obtenir lextradition de tout ce beau monde.




Depuis quun ancien snateur et eurodput italien, Marcello DellUltri, ex-bras droit de Silvio Berlusconi, condamn pour concours externe en association mafieuse, sest rfugi au Liban, la veille de sa condamnation dfinitive par la Cour de cassation, sur les rseaux sociaux, les Italiens sadonnent aux commentaires les plus caustiques. Les internautes les plus srieux se demandent pourquoi les juges ont attendu le verdict de la cassation pour ordonner son incarcration. Les plus ironiques ne regrettent pas le dpart du snateur en odeur de mafia : Quil reste au Liban, le contribuable ne va pas, en plus, financer son sjour dans une prison italienne ! Ou encore : Ce nest pas par amour du taboul quil est parti l bas !

Il faut dire que la loi italienne nenvoie pas en prison les condamns en premire et deuxime instance, sauf si des doutes srieux font craindre la fuite de lincrimin. Et lami de Berlusconi avait tous les moyens de quitter en douce la pninsule. Il a des liens avrs avec des hommes puissants en Italie et ailleurs, des fonds consistants et son mpris de la dcision des juges qui lont condamn sept ans de prison ferme. Une fois repr Beyrouth dans un htel de luxe, les autorits italiennes se sont empresses de demander aux Libanais de capturer le fugitif et de lextrader vers lItalie. Mais Beyrouth, on prfre temporiser et jouer la carte des raisons humanitaires pour garder DellUltri dans une clinique de luxe, o il est officiellement en dtention.
Des indiscrtions assurent que lex-snateur ne sera jamais extrad car il jouirait du soutien de hautes personnalits libanaises, comme lancien prsident Amine Gemayel, sans oublier, comme le soulignent les avocats de DellUltri, que dans le code pnal libanais, il nexiste pas un dlit assimilable celui pour lequel DellUltri a t condamn en Italie.
Soutien de personnalits libanaises
Une autre arrestation spectaculaire, celle de lancien ministre de lIntrieur italien, Claudio Scajola, la semaine dernire, mne aussi vers la piste libanaise. Lhomme politique incarcr est accus davoir favoris la fuite dun entrepreneur, Amedeo Matacena, et de son pouse condamns pour le mme dlit que lancien snateur. Scajola aurait tent de faire transfrer, grce ses amitis dans la sphre politique libanaise, les deux fugitifs qui se trouvaient Duba, Beyrouth.
Des coutes tlphoniques rvlent que lancien ministre avait conseill ses amis la planque libanaise, aprs que les autorits italiennes aient demand leur extradition de Duba. Une lettre du prsident Gemayel ce sujet a mme t dcouverte, chez lex-ministre, lors dune perquisition. Et alors que le ministre de la Justice, Andrea Orlando, assure que lItalie obtiendra rapidement lextradition de DellUltri, ce dernier nargue les juges de son pays sur les pages du plus grand quotidien italien, La Repubblica, en affirmant : Je suis un prisonnier politique, un perscut.
Les Italiens revivent le cauchemar de la gigantesque opration anticorruption Mani Pulite (mains propres), mene au dbut des annes 1990. En attendant que la justice dmle tout le rseau politico-mafieux-financier, les potentiels condamns prparent en secret leur asile au Moyen-Orient. La belle Beyrouth et ses soires folles sauront fermer un il, pourvu que les fugitifs soient des amis damis trs fortuns.
Pour consoler les magistrats italiens, ces derniers pourront toujours entonner la clbre chanson de la diva libanaise Fayrouz, Rajioun (nous retournerons).


Nacra Benali




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Beyrouth, la dolce vita des fugitifs




03:02 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,