> >

[] [ ]

25 vrits sur Reporters Sans Frontires

(Tags)
 
Vrits et mensonges sur la restructuration du DRS :... Emir Abdelkader 0 2014-05-11 03:00 PM
Un gouvernement sans me et sans ambition Emir Abdelkader 0 2014-05-06 01:54 PM
Tahar Benjelloun Sans honte et sans pudeur... Emir Abdelkader 0 2014-05-02 08:58 AM
Les vrits cinglantes dun tmoin du sicle Emir Abdelkader 0 2014-01-15 02:30 PM
Les quatre vrits des gens du Sud Emir Abdelkader 0 2013-02-26 06:43 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,936 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool 25 vrits sur Reporters Sans Frontires




25vrits sur Reporters Sans Frontires


Lorganisation franaise prtend dfendre uniquement la libert de la presse. En ralit, derrire cette noble faade, se cache un agenda politique bien prcis
1. Fonde en 1985 par Robert Mnard, Jean-Claude Guillebaud et Rony Brauman, Reporters sans frontires a pour mission officielle de dfendre la libert de la presse dans le monde, cest--dire le droit dinformer et dtre inform, conformment lArticle 19 de la Dclaration universelle des droits de lhomme .
2. Nanmoins, en dpit de cette profession de foi officielle, RSF dispose dun ct obscur et dun agenda politique bien prcis, souvent li celui de Washington, et sen prend notamment aux gouvernements de gauche en Amrique latine, tout en prservant les pays dvelopps.
3. Ainsi, RSF a t finance par le gouvernement des Etats-Unis par le biais de la National Endowment for Democracy. Lorganisation ne sen cache dailleurs pas : Absolument, nous recevons de largent de la NED. Et cela ne nous pose aucun problme .
4. La Fondation nationale pour la dmocratie (NED) a t cre par lancien prsident tasunien Ronald Reagan en 1983, une poque o la violence militaire avait pris le pas sur la diplomatie traditionnelle dans lapproche des affaires internationales. Grce sa puissante capacit de pntration financire, la NED a pour objectif daffaiblir les gouvernements qui sopposeraient la politique trangre de Washington.
5. Selon le New York Times, [article de mars 1997], la NED a t cre il y a 15 ans pour raliser publiquement ce que la Central Intelligence Agency (CIA) a fait subrepticement durant des dcennies. Elle dpense 30 millions de dollars par an pour appuyer des partis politiques, des syndicats, des mouvements dissidents et des mdias dinformation dans des dizaines de pays .
6. En septembre 1991, Allen Weinstein, pre de la lgislation qui a donn naissance la NED, a tenu les propos suivants au Washington Post : Beaucoup de ce que nous faisons aujourdhui a t fait par la CIA il y a 25 ans de manire clandestine .
7. Carl Gershman, premier prsident de la NED, a expliqu la raison dtre de la Fondation en juin 1986 : Il serait terrible pour les groupes dmocratiques du monde entier dtre vus comme subventionns par la CIA. Nous avons vu cela dans les annes 1960, et cest pour cela quon y a mis un terme. Cest parce que nous navons pas pu continuer le faire que la fondation [la NED] a t cre .
8. Ainsi, selon le New York Times, Allen Weinstein et Carl Gershman, RSF est finance par une officine cran de la CIA.
9. RSF a galement reu un financement du Center for a Free Cuba. Le directeur de lorganisme de lpoque, Franck Calzón, a t par le pass lun des prsidents de la Fondation nationale cubano-amricaine (FNCA). Cette dernire est lourdement implique dans le terrorisme contre Cuba, comme la rvl lun de ses anciens directeurs Jos Antonio Llama.
10. RSF a reu des fonds de la Overbrook Fondation, entit fonde par Frank Altschul, promoteur de Radio Free Europe, station de la CIA pendant la guerre froide, et proche collaborateur de William J. Donovan, chef des services secrets tasuniens dans les annes 50 et fondateur de lOffice of Strategic Services, anctre de la Central Intelligence Agency.
11. Par le pass, RSF sest vertue passer sous silence les exactions commises par larme des Etats-Unis contre les journalistes. Ainsi, RSF ne sest souvenu que tardivement cinq ans plus tard du cas de Sami Al-Haj, journaliste de la chane de tlvision qatarie Al-Jazeera, arrt et tortur en Afghanistan par les autorits tasuniennes et ensuite transfr Guantanamo. Al-Haj a finalement t libr le 1er mai 2008, aprs plus de six ans de calvaire. Il a donc fallu une enqute de cinq ans RSF pour dcouvrir que Sami Al-Haj avait t arrt, squestr et tortur uniquement en raison de sa qualit de journaliste.
12. Dans un rapport du 15 janvier 2004, RSF a exonr de toute implication les militaires tasuniens responsables de lassassinat du journaliste espagnol Jos Couso et de son collgue ukrainien Taras Protsyuk dans lhtel Palestine Bagdad. Selon la famille Couso, les conclusions de ce rapport exonrent les auteurs matriels et reconnus du tir sur lHtel Palestine en se basant sur la douteuse impartialit des personnes impliques, et sur le propre tmoignage des auteurs et responsables du tir, rejetant cette responsabilit sur des personnes non identifies. La ralisation du rapport a t signe par un journaliste, Jean-Paul Mari, qui entretient des relations notoires avec le colonel Philip de Camp, militaire qui a reconnu son implication dans lattaque et la mort des journalistes de lHtel Palestine, et de plus, son rapport sappuie sur les tmoignages de trois journalistes trs proches des forces nord-amricaines, tous tasuniens, dont lun deux Chris Tomlinson a t membre des services de renseignements de larme des Etats-Unis durant plus de sept ans. Aucun des journalistes espagnols qui se trouvaient dans lHtel na t consult pour llaboration de ce document . Le 16 janvier 2007, le juge madrilne Santiago Pedraz a mis un mandat darrt international lencontre du sergent Shawn Gibson, du capitaine Philip Wolford et du lieutenant-colonel Philip de Camp, responsables des assassinats de Couso et Protsyuk et absous par RSF.
13. RSF a fait lapologie de linvasion de lIrak en 2003 en affirmant que le renversement de la dictature de Saddam Hussein a mis un terme trente annes de propagande officielle et ouvert une re de libert nouvelle, pleine despoirs et dincertitudes, pour les journalistes irakiens. Pour les mdias irakiens, des dizaines dannes de privation totale de libert de la presse ont pris fin avec le bombardement du ministre de lInformation, le 9 avril Bagdad .
14. Le 16 aot 2007, lors de lmission de radio Contre-expertise , Robert Mnard, alors secrtaire gnral de RSF, a lgitim lutilisation de la torture.
15. RSF a soutenu le coup dEtat contre le Prsident hatien Jean-Bertrand Aristide organis par la France et les Etats-Unis en titrant : La libert de presse retrouve : un espoir entretenir .
16. Lors du coup dEtat contre Hugo Chávez en avril 2002 organis par Washington, RSF a publi un article le 12 avril 2002 reprenant sans aucune rserve la version des putschistes et a essay de convaincre lopinion publique internationale que Chávez avait dmissionn : Reclus dans le palais prsidentiel, Hugo Chávez a sign sa dmission dans la nuit, sous la pression de larme. Il a ensuite t conduit au fort de Tiuna, la principale base militaire de Caracas, o il est dtenu. Immdiatement aprs, Pedro Carmona, le prsident de Fedecámaras, a annonc quil dirigerait un nouveau gouvernement de transition. Il a affirm que son nom faisait lobjet dun consensus de la socit civile vnzulienne et du commandement des forces armes .
17. RSF a toujours refus de soccuper du cas de Mumia Abu-Jamal, le journaliste noir qui croupit dans les geles tasuniennes depuis trente ans pour avoir dnonc dans ses reportages la violence policire lgard des minorits.
18. RSF mne rgulirement des campagnes contre Cuba, pays pourtant o aucun journaliste na t assassin depuis 1959. Lorganisation est en troite collaboration avec Washington ce sujet. Ainsi, ds 1996, RSF a rencontr Paris Stuart Eizenstat, ambassadeur spcial de ladministration Clinton pour les affaires cubaines.
19. Le 16 janvier 2004, RSF sest runie avec les reprsentants de lextrme droite cubaine de Floride pour mettre en place une stratgie de lutte mdiatique contre le gouvernement cubain.
20. RSF a lanc plusieurs campagnes mdiatiques en diffusant des messages publicitaires dans la presse crite, la radio et la tlvision, destins dissuader les touristes de se rendre Cuba. Cest ce que prconise le premier rapport de la Commission dAssistance une Cuba libre publi par le Prsident Bush en mai 2004 et qui accroit les sanctions contre Cuba. Ce rapport cite dailleurs RSF en exemple la page 20.
21. RSF affirme ouvertement que seuls les pays sous-dvelopps lintressent : Nous avons dcid de dnoncer les atteintes la libert de la presse en Bosnie et au Gabon et les ambiguts des mdias algriens ou tunisiens mais de ne pas nous occuper des drives franaises . Pourquoi ? Parce que, ce faisant, nous risquons de mcontenter certains journalistes, de nous mettre dos les grands patrons de presse et de braquer le pouvoir conomique. Or, pour nous mdiatiser, nous avons besoin de la complicit des journalistes, du soutien de patrons de presse et de largent du pouvoir conomique .
22. Jean-Claude Guillebaud, cofondateur de RSF et premier prsident de lassociation, a quitt lorganisation en 1993. Il en expliqu les raisons : Je pensais quune organisation de ce type ne pouvait tre lgitime que si elle incluait un travail de critique du fonctionnement des mdias en occident. Que ce soient les drives du travail journalistique (bidonnages etc.) ou un travail de rflexion pouss sur lvolution de ce mtier, ses pratiques et les atteintes aux liberts possibles dans les dmocraties. Sinon, nous serions passs pour des nocolonialistes, des donneurs de leons arrogants : quand on interpelle les leaders des pays du tiers-monde sur les atteintes aux liberts de la presse chez eux, la question qui se pose automatiquement nous, est de savoir quel usage nous faisons de notre libert. Mme si les enjeux ne sont pas les mmes, cette question est essentielle et je pensais quil fallait y consacrer 50% de notre temps et de notre nergie []. Au fur et mesure que lassociation se dveloppait, les oprations devenaient de plus en plus spectaculaires. Se sont poses deux questions : ny avait-il pas une contradiction dnoncer certaines drives du systme mdiatique et dutiliser les mmes procds dans nos dmarches dinterpellation ? De son ct, Robert Mnard pensait quil fallait mettre en sourdine toute lactivit de critique des mdias pour bnficier du soutien des grands journaux et des grandes chanes de tl []. Je les ai trouvs beaucoup trop proches de la presse anti-Chávez au Venezuela. Il aurait sans doute fallu tre plus prudent. Je trouve quon les entend trs peu sur les Etats-Unis.
23. Le quotidien franais Libration, pourtant fidle soutien de lorganisation, note que RSF reste silencieuse sur les drives des mdias occidentaux : Dsormais, la libert de la presse sera exotique ou ne sera pas . Beaucoup lui reprochent son acharnement contre Cuba et le Venezuela et sa mansutude envers les Etats-Unis. Ce qui nest pas faux .
24. RSF na jamais cach ses relations avec le monde du pouvoir : Un jour, nous avons eu un problme dargent. Jai appel lindustriel Franois Pinault pour quil nous apporte son aide. [] Il a rpondu aussitt ma demande. Et cest cela seul qui compte car la loi de la gravitation existe, chers amis. Et la loi de largent aussi .
25. Ainsi, loin des revendications dimpartialit et de dfense de la libert de la presse, RSF dispose effectivement dun agenda politique et sen prend rgulirement aux pays de la Nouvelle Amrique latine.



Salim Lamrani
Docteur s Etudes Ibriques et Latino-amricaines de lUniversit Paris IV-Sorbonne, Salim Lamrani est Matre de confrences lUniversit de La Runion, et journaliste, spcialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.
Son nouvel ouvrage sintitule Cuba. Les mdias face au dfi de limpartialit, Paris, Editions Estrella, 2013 et comporte une prface dEduardo Galeano.
http://www.amazon.fr/Cuba-m%C3%A9di;;ie=UTF8&qid=1376731937&sr=1-1
Contact : lamranisalim@yahoo.fr ; Salim.Lamrani@univ-reunion.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/SalimLamra
Source : operamundi





 

()


: 1 ( 0 1)
 

25 vrits sur Reporters Sans Frontires




03:49 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,