> >

[] [ ]

Un ancien ambassadeur de France dnonce le soutien de son pays aux terroristes en Syrie

(Tags)
 
Un ambassadeur franais dnonce le racisme au Quai d'Orsay Emir Abdelkader 0 2014-05-13 06:37 AM
Le comit de soutien du Dr Benbitour Oran dnonce les derniers agissements illgaux Emir Abdelkader 0 2014-02-26 02:57 PM
Lambassadeur de France tente de calmer le jeu Oran Emir Abdelkader 0 2014-02-18 01:51 PM
Un ancien ministre des Affaires trangres apporte son soutien Ali Benflis Emir Abdelkader 0 2014-02-17 11:16 PM
Des terroristes issus de plus de 80 pays en Syrie, selon Damas Emir Abdelkader 0 2013-10-02 12:58 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Un ancien ambassadeur de France dnonce le soutien de son pays aux terroristes en Syrie

Un ancien ambassadeur de France dnonce le soutien de son pays aux terroristes en Syrie

La Syrie est confronte une guerre sauvage, cruelle, impitoyable : 150 000 morts, des centaines de milliers de blesss, des millions de dplacs et de rfugis (un habitant sur trois), la destruction des habitations, des coles, des hpitaux, des usines, des infrastructures, le pillage du patrimoine archologique et culturel. Lopposition prtendument pacifique que soutiennent nos dirigeants et leurs amis islamistes de Turquie, dArabie et du Qatar a longtemps russi faire illusion et escamoter son crasante responsabilit dans ce bilan. Maintenant que les langues se dlient, nul ne peut plus ignorer que ladite opposition na pas attendu dtre submerge par les djihadistes sauvages que nous voyons luvre depuis deux ans pour prendre les armes, ayant eu recours ds les premiers jours de la crise la provocation, la violence et au terrorisme. On ne peroit donc pas ce qui la prdestinait devenir la reprsentante lgitime du peuple syrien, mais les subtils personnages qui nous gouvernent, se prenant pour les petits matres du monde, en ont dcid ainsi. Ils vont dailleurs plus loin dans le cynisme en gardant le silence sur les horreurs commises par les djihadistes modrs et les terroristes dmocrates et en attribuant au rgime la responsabilit du calvaire que vivent les Syriens. Or, ceux-ci, dans leur grande majorit il suffit dcouter les innombrables tmoignages pour sen convaincre ne voient quune issue pour sortir de lenfer : larme nationale, dont lintervention nen dplaise aux tricheurs qui camouflent les ralits drangeantes est souhaite et non pas redoute, reprsente seule le salut. Recrute par conscription, elle est le symbole de lunit du pays. Avec le prsident Bachar Al-Assad, elle est la garante de la prennit de lEtat et de ses institutions. Les habitants des quartiers touchs par la disgrce de la rvolution font spontanment la diffrence entre larme rgulire et les mercenaires sauvages qui prtendent leur imposer un ordre dun autre ge, et il ny a pas photo. Ou, si photo il y a, cest pour immortaliser laccueil fait aux soldats venus les dlivrer de leurs soi-disant librateurs, comme dernirement Homs. La mystification na que trop dur. Il faut arrter de mentir aux Franais et de senliser dans la dfense dune cause pourrie. La France, dj partie prenante au dmantlement de la Libye, ne peut rester complice de la destruction de la Syrie en y soutenant les terroristes dAl-Qada quelle prtend combattre en Afrique, traquer Boko Aram au Nigria et fermer les yeux sur le martyre inflig la ville dAlep par ses amis djihadistes. Cette schizophrnie est indcente.
Alep est un cas dcole. Voil deux ans dj que la capitale conomique de la Syrie est assige et en partie occupe par une opposition arme infrquentable, sa population tant punie de ne pas avoir adhr la rvolution islamiste. Vigoureusement et ouvertement aids par un rgime turc qui a lev le masque et perdu toute raison, djihadistes, terroristes, mercenaires (souvent venus du Caucase et de lAsie Centrale) sefforcent de briser la rsistance des Alpins. On le sait maintenant, les grandes dmocraties ne sont pas trs chatouilleuses sur le choix de leurs allis et lon constate quelles assimilent volontiers le djihad une guerre pour la libert et les droits de lhomme (et/ou de la femme). Les gars du Jabhat al Nosra, succursale dAl-Qada dans la rgion, font du bon boulot, a os dire un ministre qui restera dans les annales. Cette fine remarque, que lon excuserait la grande rigueur dans la bouche dun pilier de caf du commerce, ne serait-elle pas dplace dans celle du chef de la diplomatie dune grande dmocratie donneuse de leons ? Nous ne savions pas, diront tous ceux qui nont pas voulu savoir. Lexpression rappelle des souvenirs. Savoir quoi ? Que les habitants dAlep sont systmatiquement affams et assoiffs par les rebelles qui les ont pris en otages ainsi que par leurs parrains turcs, dj instigateurs du pillage et du dmontage de leurs usines ? Quils sont privs deau potable, dlectricit, de ravitaillement, de mdicaments, au gr des caprices de leurs librateurs, sans que la fameuse communaut internationale (qui rassemble les Europens et les Amricains de lAxe du Bien) ne pipe mot, toute sa fbrilit dans la recherche de lycennes enleves au Nigria. Pas un mot des ONG, de la Croix-Rouge, du HCR, de Navy Pillay (lineffable du Conseil des Nations unies pour les droits de lHomme), du placide M. Ban, des caciques de lhumanitaire mchant, pour dnoncer ce blocus couvert par des Etats qui se disent grands. Nous ne savions pas ? Pas besoin dtre prsident, ministre, responsable politique, intellectuel, journaliste, pour se renseigner et percer le mur de bton de lindiffrence slective, de la dsinformation massive, du mensonge collectif. Il suffit dtre raisonnablement honnte. Lespce serait-elle en voie de disparition dans nos pays si contents deux-mmes et si confits en dvotion sagissant des droits et liberts chez les autres ? Les victimes de la guerre universelle mene en Syrie (la moiti dentre elles appartenant dailleurs larme, aux forces de scurit et aux comits de dfense) seront mortes victimes de la barbarie, du mensonge, de lindiffrence. Nous ne savions pas, diront-ils. Eh bien si, ils savaient. Ils savaient mme si bien quils ont sciemment, systmatiquement, enfum leurs concitoyens dans un nuage opaque de fausses affirmations, de contre-vrits, de valeurs factices, de tromperies. Qui osera donc leur demander des comptes ? Resteront-ils impunis comme cest souvent le cas, tant il est vrai quils sont si puissants et si nombreux ? Si un seul dentre eux dans le vaste monde tait pris pour cible par la Cour pnale internationale, comme un Africain ou un Arabe du commun, cela nous redonnerait espoir dans les valeurs que nous voyons chaque jour bafoues, bafoues par ceux-l mmes qui les brandissent afin de mieux cacher leurs turpitudes.
Michel Raimbaud
Ancien ambassadeur de France et professeur et confrencier au Centre dtudes diplomatiques et stratgiques (CEDS). Ambassadeur en Mauritanie (1991-1994), au Soudan et au Zimbabwe, ministre conseiller au Brsil, 1988-1991. Officier de lOrdre national du mrite, chevalier de la Lgion dhonneur
Remarque : la lettre porte le titre suivant : Alep : cachez-moi cette ville martyre que nous ne saurions voir !





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Un ancien ambassadeur de France dnonce le soutien de son pays aux terroristes en Syrie




03:08 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,