> >

[] [ ]

Vers un dialogue sens unique

(Tags)
 
Le sens dune visite en pleine campagne lectorale Emir Abdelkader 0 2014-03-27 04:12 PM
Le sens de la (non) position du FFS Emir Abdelkader 0 2014-03-08 03:24 PM
Les directives du prsident Bouteflika nauront de sens... Emir Abdelkader 0 2014-02-20 10:46 PM
Algeriepatriotique An II : un outil contre la pense unique globale Emir Abdelkader 0 2014-02-19 11:34 AM
Mohamed Abdelaziz : Je sens la victoire proche Emir Abdelkader 0 2013-05-11 02:31 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Vers un dialogue sens unique

Refus massifs des consultations autour de la rvision constitutionnelle : Vers un dialogue sens unique

Assistera-t-on au remake du scnario de la Constitution du nouveau gouvernement Sellal loccasion des concertations auxquelles le prsident de la Rpublique a appel la classe politique et les personnalits nationales dans la perspective du projet de rvision consitutionnelle ?

Car, au vu du refus signifi par plus dun parti parmi lopposition, soft ou rigide soit-elle, il est craindre que ce projet soit lexacte copie oppose de celle que Abdelaziz Bouteflika voulait, lui qui tient une constitution consensuelle. A moins que a ne soit l, ce qui serait souhait en sourdine, en haut lieu, quune manire dacculer dans ses ultimes retranchements une opposition visiblement pas facile domestiquer.

Encore une fois, le pouvoir se retrouvera face lui-mme, ou presque, dans un monologue politique bien singulier avec nombre de partis ayant dclin loffre de dialogue et de concertation autour du projet de rvision de la premire loi du pays. En effet, Ahmed Ouyahia, ministre dEtat et chef de cabinet du Prsident, auquel le chantier de ces conciliabules a t confi, naura, vraisemblablement, comme vis--vis que ses compres parmi la sphre prsidentielle (FLN, RND, TAJ et MPA). Il aura galement comme potentiels interlocuteurs, les patrons du PT, du FNA et du Front el Moustaqbal et ceux de cette kyrielle de partis qui nont jamais pu simposer au fil des lections qui ont eu se drouler dans le pays.
FLN, RND, MPA, TAJ ET AUTRES
Les traditionnels participationnistes
Dans le camp de ceux qui ont dit oui ces consultations, on ne pouvait ne pas comptabiliser le duo FLN-RND auquel se sont joints les nouveaux arrivs la sphre prsidentielle, le MPA et le TAJ en sus de quelques autres partis ancrage limit au vu de leurs scores lectoraux insignifiants chaque fois collects. Au FLN, on considre que ces concertations sinscrivaient dans le cadre du processus de mise en uvre des promesses faites par le Prsident Bouteflika dans son programme lectoral, plbiscit la majorit par le peuple le 17 avril dernier.
Sad Bouhadja, le charg de la communication du front, estime quun amendement consensuel de la Constitution tel que voulu par le Prsident Bouteflika, est dsormais une priorit afin de sadapter aux dveloppements survenus sur la scne internationale, consacrer la pratique dmocratique et instaurer lEtat de droit qui garantit la protection des droits individuels et collectifs de tous les citoyens.
Lecture similaire ou presque du RND pour qui lamendement de la Constitution se veut un couronnement des rformes engages par le Prsident de la Rpublique, comme le soutient sa charge de la communication, Nouara Sadia Djaafar pour qui permettre aux partis politiques de prendre connaissance des propositions de la commission charge de llaboration de la Constitution dnote le souci du prsident de la Rpublique dassocier la classe politique cette dmarche en vue de consolider la dmocratie participative et parvenir une Constitution qui garantit notamment la consolidation du rle de lopposition et consacre le principe de sparation des pouvoirs.
Au parti de Louisa Hanoune, on a favorablement accueilli cette invitation, estimant tre prt prendre part au dbat dans le cadre de nouvelles consultations sur la rvision de la Constitution, lances par le prsident de la Rpublique. Un oui tout ce quil y a de logique dans la dmarche du PT qui rappelle sa longue militance pour une refonte globale de cette Constitution, estimant positif et important dassocier les partis politiques la discussion sur la rvision constitutionnelle.
Pour sa part, le FNA juge que la prochaine Constitution doit reflter la vision du peuple vis--vis de toutes les questions, ce dernier tant souverain. Pour son prsident, Moussa Touati, il sera question lors de ces consultations de ritrer les propositions du parti dont un rgime parlementaire, la promotion de lidentit amazighe de lAlgrie travers la cration dune Acadmie suprieure de la langue amazighe qui veillera lunification des dialectes amazighs des diffrentes rgions du pays.

Autres chefs de partis tre les interlocuteurs dOuyahia dans le cadre de ces concertations autour du projet de rvision constitutionnelle, Abdelaziz Blad et Belkacem Sahli, respectivement prsident et secrtaire gnral du Front el Moustaqbal et de lANR. Les deux ont mme dcid de ddier cette chance des commissions et des confrence de rflexion et de suivi.
LOPPOSITION COMME UN SEUL HOMME
Une simple diversion
Dans le camp oppos, mme constitu de ples autour desquels gravitent des partis selon la lecture que lon se fait de la situation du pays et de la feuille de route que chacun propose pour dpasser celle-ci, on partage le refus de cette offre de concertation autour du projet de rvision constitutionnelle.
Au RCD, pour commencer, on estime que cette dmarche du pouvoir nest quune simple opration de diversion tapageuse, visant, selon le charg de la communication au sein du parti, faire oublier lillgitimit du prsident de la Rpublique et larnaque lectorale qui la impos aux Algriens. Et Athmane Mazouz de sexpliquer, affirmant que donner une constitution au pays est un acte dune extrme importance qui passe par le respect de larbitrage citoyen, lequel nest pas garanti sous lactuel rgime qui est sa huitime constitution.
Cette multitude confirme la fragilit dun systme incapable de garantir au pays lharmonie, la transparence et la justice, estimera-t-il encore.
Rviser la Constitution avant la tenue dune confrence de consensus national, cest mettre la charrue avant les bufs, estime le Premier secrtaire du FFS dans son intervention samedi Tizi-ouzou lors dun forum des lus locaux du parti. Une sortie qui vaut un non diplomatique du FFS ces consultations, puisquon estime prmatur de penser la rvision de la Constitution avant davoir abouti une confrence nationale visant laborer, avec lopposition, la socit et le pouvoir, un programme consensuel de sortie de crise.
Pour Ahmed Bettatache, la priorit est la reconstruction dun consensus politique national de sortie de crise qui est, ses yeux, la solution pour instaurer un systme de bonne gouvernance permettant une vraie dmocratie en Algrie.
Quant au MSP, on juge ces consultations pour rien ou presque, puisquil sagira, comme le dira son prsident, de ritrer pour les partis, chacun ses propositions. Dont, citera-t-il en ce qui concerme le MSP, linstauration dun rgime parlementaire, la consolidation de lindpendance de la justice et du magistrat, la consolidation des mcanismes de lutte contre la corruption et le soutien de la libert dexpression et dinformation. Autant de propositions souleves par le MSP linstance des consultations politiques prsides en 2011 par Abdelkader Bensalah, prcisera Mokri. Chez le FJD, cest plus le profil du charg du chantier de ces consultations qui suffit lui seul pour ne pas participer ce dialogue.
Lancien chef du gouvernement est connu pour tre une personnalit politique impopulaire. Lui confier cette responsabilit suppose que la dmarche du pouvoir nest pas srieuse, affirme Lakhdar Benkhellef, dput et cadre dirigeant du parti que dirige Abdallah Djaballah. Pour sa part, Nahda, assujtit sa participation aux nouvelles consultations sur la rvision de la Constitution la mise en place pralable de mcanismes consensuels et des personnes habilites oprer cette rvision. Son secrtaire gnral rejette, dans ce sens, la commission charge dlaborer le projet de rvision, ne revtant, selon lui, aucun caractre politique.
Par cette initiative, le pouvoir ne veut que gagner du temps et vider de son sens le projet de constitution consensuelle auquel tout le monde appelle . Cest, l, la lecture que fait le prsident de Jil Jadid. Pour Soufiane Djilali, cest une simple opration cosmtique laquelle Jil Jadid mais aussi au sein de la Coordination nationale pour les liberts et la transition dmocratique nous ne souscrivons pas.
IL NE SEST PAS ENCORE EXPRIMÉ SUR LE SUJET
Ali Benflis en stand-by
Seule inconnue encore quant son attitude lgard de ces concertations, la position de lex-chef de gouvernement Ali Benflis. Fort de son escarcelle lissue de llection prsidentielle du 17 avril dernier dont il a t un des six candidats, lancien patron du FLN voudrait peser de tout son poids lectoral.
Ayant constitu un ple, celui des forces du changement autour des partis et des personnalits layant soutenu et qui est sur le chantier de mise sur pied de son propre parti, il est attendu loccasion de ce dialogue.

Surtout que lautre ple, celui ayant boycott le rendez-vous du 17 avril dernier et qui prpare une confrence nationale sur la transition dmocratique, a, en bloc, dclin loffre de ce dialogue. La rponse de Benflis, attendue pour la semaine prochaine, dit-on dans son entourage, psera dans un sens comme dans un autre.


M. K.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Vers un dialogue sens unique




02:04 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,