> >

[] [ ]

Consultations autour de la rvision de la Constitution Les rserves de Benflis

(Tags)
 
Projet de rvision de la constitution :... Emir Abdelkader 0 2014-05-11 02:28 PM
Consultations autour de la rvision de la Constitution : Le PT prt participer Emir Abdelkader 0 2014-05-09 06:49 PM
Consultations sur la rvision de la loi fondamentale... Emir Abdelkader 0 2014-05-09 06:08 PM
Lopposition refuse la rvision de la Constitution par Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-05-06 06:04 PM
La rvision de la Constitution, un chantier de diversion Emir Abdelkader 0 2014-05-03 02:03 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Consultations autour de la rvision de la Constitution Les rserves de Benflis

Consultations autour de la rvision de la Constitution Les rserves de Benflis




Une commission Bensalah II fera-t-elle mieux que sa devancire qui a cr un prcdent fcheux en rvlant le peu de srieux du pouvoir en place ? sinterroge Ali Benflis.
un moment o tout le dbat politique dans notre pays se concentre sur la lgitimit des pouvoirs et sur les institutions de la Rpublique qui ne fonctionnent plus, le rgime en place croit pouvoir dlocaliser lattention sur les repltrages et les retouches limits et partiels quil propose dintroduire dans ldifice institutionnel. La ficelle est trop grosse et la manuvre peu subtile.
Le propos nest pas dun irrductible opposant, ni dun homme tranger aux mcanismes de fonctionnement du srail, mais dAli Benflis, ex-secrtaire gnral du FLN et candidat malheureux de llection prsidentielle du 17 avril. Dire quil est hostile et rejette globalement et dans le dtail la dmarche du prsident Bouteflika pour une rvision constitutionnelle consensuelle est une lapalissade tant il la considre comme une diversion. Une commission Bensalah II fera-t-elle mieux que sa devancire qui a cr un prcdent fcheux en rvlant le peu de srieux du pouvoir en place ? sinterroge Ali Benflis dans une analyse des rformes politiques proposes dans le discours dAbdelaziz Bouteflika et dont nous dtenons une copie.
Demble, il note que la dmarche du Prsident dcline lors de son discours dinvestiture et qui vise la rvision de la loi fondamentale exclut de fait lorganisation dune priode de transition ou lorganisation dune confrence nationale comme le rclame une partie de lopposition. Cette dmarche contient un rejet implicite de lorganisation dune transition sous les deux formes proposes et connues : la forme de la confrence nationale et celle du mandat-transition. Elle rvle lattachement du rgime en place la seule formule quil envisage lui-mme, celle dune transition-programme focalise exclusivement sur une rvision constitutionnelle limite dans sa porte et dans son contenu, soutient Benflis. Par cette dmarche, le pouvoir en place refuse daller sur le terrain de lopposition et cherche la ramener sur le sien ; un terrain dont il a pris le soin de baliser le pourtour et o il a fix le jeu et les rgles du jeu.
Consquences dune telle dmarche, selon Benflis : Alors que lopposition revendique une refonte globale dun systme politique parvenu une impasse, le pouvoir en place nie lexistence dune telle impasse politique et institutionnelle et limite sa rponse une simple rvision constitutionnelle. En second lieu, alors que lopposition attribue cette impasse une double crise, une crise de lgitimit et une crise des institutions mises dans lincapacit de sacquitter de leurs comptences constitutionnelles, le pouvoir en place se place dans la logique damnagements apporter la sparation des pouvoirs, la justice, au parlement, la place de lopposition et aux droits et liberts des citoyens.
Enfin, alors que lopposition rclame une constituante comme cadre global dune refondation du systme politique algrien, le pouvoir en place nenvisage quune rvision constitutionnelle quil organiserait et contrlerait lui-mme et dont il dciderait seul du contenu final.
Mauvais diagnostic, faux remde
Dans son analyse, Ali Benflis relve que le pouvoir et lopposition divergent diamtralement sur le diagnostic de la crise, la dmarche suivre pour la dpasser, les mcanismes mettre en place pour la traiter et les objectifs fixer et raliser pour la surmonter.
Ds lors, la proposition de rvision constitutionnelle consensuelle du pouvoir pche par des insuffisances, au nombre de quatre, dtaille Benflis, qui la rendent sans effet sur la crise politique et institutionnelle actuelle. Dabord, elle se trompe sur la nature et les causes de la crise. LAlgrie ne souffre pas actuellement dune crise constitutionnelle mais bien dune crise de lgitimit et dune crise institutionnelle.
La rvision constitutionnelle projete ne changera rien en ralit ces deux crises : une crise de lgitimit des institutions du pays de la base au sommet et une crise institutionnelle ne du fait quaucune institution de la Rpublique ne sacquitte de ses missions de manire effective en consquence de lincapacit avre dAbdelaziz Bouteflika. Bien plus, le mal nest pas dans les Constitutions algriennes. Il est dans ce systme politique en place qui, lorsquil ne malmne pas la Constitution, fonctionne en dehors delle. La meilleure Constitution du monde ramene en Algrie se rvlerait rapidement sans effet en premier contact avec le systme politique algrien, estime Ali Benflis.
Ensuite, la proposition nest pas crdible, selon lui. Jamais un pouvoir politique dans lhistoire de notre pays na autant malmen et violent la Constitution de la Rpublique que celui en place actuellement. Quinze annes durant, tous ses efforts nauront tendu que vers un seul but : constitutionnaliser le pouvoir personnel et la prsidence vie. Ce qui pouvait paratre lorigine comme un procs dintention excessif est devenu, aujourdhui, une ralit qui se dvoile aux yeux de tous : le pouvoir personnel et la prsidence vie sont l. Comment dans ces conditions accorder la moindre crdibilit au pouvoir en place lorsquil promet, aujourdhui, de dfaire ce quil na cess de faire pendant trois mandats ? sinterroge-t-il.
Enfin, elle naccorde lopposition que le rle de caution politique et morale. () Lopposition na rien dire ou redire : le pouvoir en place a dj dcid pour tous quil sagira dune simple rvision constitutionnelle dont il a unilatralement dlimit les cinq objets. Lopposition nest convie sassocier qu ce seul cadre. Sil ne sagit que de cela, pourquoi le pouvoir en place prouve-t-il le besoin dassocier lopposition dont il connat dj les ides et les avis quelle a eu formuler devant la commission Bensalah et qui auront donc t jets aux oubliettes ? sinterroge encore Benflis. La proposition de rvision constitutionnelle ne vise qu faire diversion. L est son seul et vritable objectif, dcrt Benflis.
Concernant les thmes de la rvision projete par le pouvoir, savoir la recherche du consensus, la sparation des pouvoirs, lindpendance de la justice, le renforcement du rle du Parlement et la place de lopposition, lex-secrtaire gnral du FLN grne les travers et lattitude du pouvoir jusque l, comme le fait accompli et les mesures unilatrales, la concentration des pouvoirs, linstrumentalisation de la justice, le mpris du Parlement et le combat men contre lopposition.
M. Bouteflika na jamais recherch autre chose que le pouvoir personnel et il a fini par lavoir. Lui-mme et ceux qui lentourent nont jamais eu pour maxime dans lexercice des pouvoirs que celle de diviser pour rgner. Lopposition politique le sait car elle a en souffert. Cest donc un rgime finissant qui dcouvre les vertus du consensus. Sa conversion ce mode de prise de dcision que toute sa gouvernance passe rejetait nen est donc que plus surprenant.


K K
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Consultations autour de la rvision de la Constitution Les rserves de Benflis




11:30 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,