> >

[] [ ]

Main basse des fils du Roi sur les postes stratgiques

(Tags)
 
Benflis tend sa main aux cadres de lex-Fis Emir Abdelkader 0 2014-03-30 04:09 PM
Evnements de Ghardaia, La main de Mohammed VI Emir Abdelkader 0 2014-02-12 08:49 AM
la main droite et de la main gauche Emir Abdelkader | french Forum 1 2012-10-12 08:18 PM
sacs a main 2011 4 2011-05-13 11:11 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Main basse des fils du Roi sur les postes stratgiques

Arabie saoudite: Main basse des fils du Roi sur les postes stratgiques




Paris Consquence des revers de Syrie, une rvolution de palais vient de soprer en Arabie saoudite, entrainant lviction des postes de responsabilit de toute une fratrie, le clan Sultan, responsable au premier chef du dsastre saoudien, avec la promotion concomitante des propres fils du roi Abdallah, fait sans prcdent dans les annales du royaume.
Lviction du clan Sultan, le plus proamricain de la configuration saoudienne.

Trois membres minents du clan Sultan, du nom de linamovible patron du ministre de la dfense pendant trente ans, ont t vincs par une srie de dcrets parus le 14 mai 2014. Bandar Ben Sultan, lancien chef des services de renseignement, dgag en fvrier, a ainsi entrain dans sa disgrce ses deux frres, Salman Ben Sultan, son adjoint oprationnel en Jordanie au sein du PC intgr de lalliance islamo atlantiste, ainsi que leur frre ain, Khaled Ben sultan, vice-ministre de la dfense, tous les deux dchargs de leurs fonctions.
Khaled Ben Sultan, lancien interface du gnral Norman Schwarzkoff lors de la premire guerre contre lIran, en 1990-1991, est propritaire du journal Al Hayat. Son fils avait fait lobjet dune interception spectaculaire de la police new yorkaise, lt 2013, verbalis, menott et plaqu terre, pour stationnement abusif et rbellion agent de la force publique ayant autorit. Salman, lui, a longtemps t le plus proche collaborateur de son frre Bandar du temps o son ain occupait le poste dambassadeur dArabie saoudite Washington. Dans la guerre de Syrie, il dirigeait depuis Amman (Jordanie), le PC oprationnel du bloc islamo-atlantiste groupant lArabie saoudite, les Emirats arabes Unis, la Jordanie, les Etats Unis, la France, le Royaume Uni et la Turquie, coordonnant le ravitaillement en armes et munitions des djihadistes, leur financement, leur rtribution de mme que leur transport sur le champ de bataille.
La succession de revers qui sabat sur cette fratrie apparat parait comme la sanction dun chec de ce clan ; longtemps dtenteur du secteur nvralgique de la dfense, de surcrot pour le plus pro amricain de la configuration saoudienne.
Les fils du Roi aux commandes.

Le roi, octognaire, de sant dclinante, a ainsi verrouill sa succession en confiant ses propres fils, les postes cls du royaume, au prtexte de sanctionner les responsables au premier chef du dsastre de Syrie.
Acteur-cl au Moyen-Orient et premier exportateur mondial de ptrole brut, le Roi Abdallah, prudent et prvoyant, a ainsi plac son fils an, Mouteb au poste stratgique de deuxime vice-prsident du conseil, scellant lordre de succession au bnfice de son fils, sans possibilit den modifier lordre de succession. Son deuxime fils, Mechaal, a t nomm gouverneur de la rgion de la Mecque, la capitale religieuse du royaume et son 3eme fils, Turki, gouverneur de Ryad, sa capitale politique et financire. La fratrie Abdallah conserve dans son giron la Garde Nationale, traditionnelle contrepoids aux forces rgulires.
Un tsunami sans compensation: Un camouflet majeur pour le Clan Soudeiry

Ce tsunami dans lordre successoral du royaume et son ordre de prsance ne sest accompagn de la moindre compensation pour les autres composantes de la famille royale, particulirement en faveur de lautre grande branche de la famille royale, le clan Soudeiry, rivale historique du clan Shammar, dont est issu le Roi Abdallah.
Le clan Soudeiry, du nom patronymique de lune des pouses du fondateur du Royaume Abdel Aziz, groupait autour du roi Faysal, ses six frres, le roi Fahd, Le prince Sultan, ministre de la dfense, le prince Mohamad, ministre de lintrieur, le prince Salman, gouverneur de Ryad, le prince Ahmad, gouverneur de La Mecque ainsi que le prince Abdel Rahman, ancien vice-ministre de la dfense.
  • Les hritiers du Roi Fahd, dcd en 2005, ont t carts de la scne publique, en lespace dun an, sans susciter la moindre protestation, tant leur inaptitude au pouvoir tait manifeste: Abdel Aziz Ben Fahd, ministre dtat sans portefeuille, et ancien partenaire en affaires de lancien premier ministre libanais Rafic Hariri, a t dmissionn du gouvernement, sans autre forme de procs, dconsidr par les gazouillis dun mystrieux dlateurs au nom de Moujtahed. Son frre Mohamad, lui, a t relev de ses fonctions de gouverneur de la rgion orientale du Royaume, la zone ptrolifre de Zahrane. Tous deux sont dsormais mal placs dans la course la succession.
  • Le prince Turki Ben Salman, prsident dun important groupe de presse saoudien, le groupe As Chark Al Awsat, et propre fils du prince hritier Salman, a t dgag de ses responsabilits le 6 avril 2014.
Le dmantlement dun rseau djihadiste un revers pour le nouveau patron du renseignement.

Ce train de mesures a concide avec lannonce du dmantlement dun rseau djihadiste visant installer un bureau de recrutement dans le royaume pour le compte de Dahech, lorganisation djihadiste prsente en Syrie et qui se propose de fonder un Etat islamique en Irak et au Levant. Ce rseau de 65 hommes tait compos danciens islamistes, dont 50 pour cent de nationalit saoudienne, auparavant incarcrs en Arabie saoudite, pour des actes portant atteintes la scurit nationale, puis librs aprs avoir bnfici dune session de rhabilitation dans le royaume. La scurit saoudienne a en outre mis la main sur une unit de production de composants lectroniques, visant la mise feu distance dexplosion, ainsi que des quipements de brouillage et dinterception de communication distance. Dans la saisie figure la somme de 250.000 dollars, collecte par des contributions volontaires de sympathisants, mcontents de la dcision dAyman Al Zawahiri, le chef dAl Qaida, de privilgier Jobhat An Nosra au dtriment de Dahech dans les combats de Syrie.
Le site Ar Rai Al Yom a estim que la dcouverte de ce rseau constitue le premier revers majeur au nouveau patron du renseignement saoudien, le prince Mohamad Ben Nayef, artisan du programme de rhabilitation en sa qualit de ministre de lintrieur et successeur de Bandar Ben Sultan dans la gestion du djihadisme.
Le fait que le porte-parole saoudien ait fait tat dun rseau et non dune cellule souligne lampleur du phnomne. Son dmantlement apporte un cinglant dmenti aux allgations saoudiennes selon lesquelles le royaume a dfinitivement radiqu le djihadisme sur son sol, conclut le propritaire du site, linfluent journaliste Abdel Bari Atwane, ancien propritaire du journal transarabe Al Qods Al Arabi.

Ce fait pourrait expliquer labsence de compensation non plus au clan Nayef ben Mohamad, le nouveau patron du renseignement pour les nominations royales.
La propulsion des fils du Roi aux commandes de ltat sest accompagne dune importante promotion dofficiers suprieurs la tte des tats-majors des trois armes (air terre mer). Question sans doute de sassurer lallgeance du commandement interarmes saoudien longtemps aux mains du Clan Sultan : http://www.al-akhbar.com/node/206527

Fait accompli ou caution amricaine ?

Le ramnagement de la structure du pouvoir en Arabie saoudite, au cours des deux derniers mois, sest produit la veille de la visite dimportantes personnalits amricaines. En mars, la promotion du fils du Roi au poste dhritier du prince hritier est intervenue la veille de la visite du prsident Barack Obama, Ryad, pour y sceller la rconciliation saoudo amricaine. En mai, la promotion des deux autres fils du Roi est intervenue la veille de la visite du secrtaire la Dfense, Chuck Hagel, venu participer la confrence des ministres de la dfense du Conseil de coopration du Golfe. Sans quil ait t possible, dans les deux cas, de savoir si ce chamboulement rpondait au souci du roi de placer ses allis amricains devant le fait accompli et sil bnficiait de leur caution.
Face de tels bouleversements, le prince Saoud Al Faysal, ministre des affaires trangres, a inflchi sa position maximaliste envers lIran, lanant une invitation son collgue iranien Mohamad Zarif, venir en Arabie saoudite la date de sa convenance pour des entretiens visant rgler les diffrends dans un esprit de fraternit en vue de faire de la zone du golfe, une zone de prosprit.
Le prince Saoud, un des faucons saoudiens et beau-frre par alliance du prince Bandar Ben Sultan, a-t-il voulu prendre acte de la dfaite de son clan? De la dangerosit de linstrumentalisation de la religion comme arme de combat comme en ont tmoign les drives du djihadisme erratique en Syrie et dans sa projection sur lespace europen? Anticiper lvolution rgionale dans la perspective dun possible accord nuclaire irano saoudien et laccession de Thran au rang de puissance rgionale? A-t-il enfin pris la mesure du dsastre inflig la revendication palestinienne un tat indpendant du fait des guerres fratricides interarabes? Pris conscience, et son royaume avec, que ces modernes guerres de religion sont des guerres doutre temps?
Le nouveau rapport de force au sein du pouvoir saoudien : | [2/1]: |



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Main basse des fils du Roi sur les postes stratgiques




06:10 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,