> >

[] [ ]

Libye: un groupe arm attaque le Parlement, rclame sa suspension

(Tags)
 
Libye: affrontements autour du Parlement Emir Abdelkader 0 2014-05-18 06:12 PM
Un groupe arm terroriste ananti... Emir Abdelkader 0 2014-03-03 05:41 PM
Tunisie : quatre personnes, dont deux gendarmes, tues par un groupe arm Emir Abdelkader 0 2014-02-17 12:52 PM
Tunisie : change de tirs entre les forces de lordre et un groupe arm Ariana Emir Abdelkader 0 2014-02-04 12:49 PM
Tunisie: un groupe arm toujours assig dans une maison en banlieue de Tunis Emir Abdelkader 0 2014-02-04 12:40 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Libye: un groupe arm attaque le Parlement, rclame sa suspension

Libye: un groupe arm attaque le Parlement, rclame sa suspension




Un groupe arm a attaqu dimanche le parlement libyen Tripoli, rclamant sa suspension, au moment o le chef d'une force paramilitaire se dit engag dans une offensive contre les groupes islamistes Benghazi (est), qu'il a qualifis de "terroristes".
La Libye est en proie l'anarchie depuis la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, les autorits de transition ne parvenant pas contrler les innombrables milices armes qui font la loi dans le pays. Runissant d'anciens rebelles et domines par les islamistes, elles comblent le vide en matire de scurit laiss par un Etat qui peine construire ses institutions.
Le prsident du Congrs gnral national (CGN, Parlement), Nouri Abou Sahmein, n'a pas cart que l'attaque contre le Parlement ait t commande par l'ancien gnral Khalifa Haftar, mais le gouvernement a affirm plus tard dans un communiqu qu'il n'y avait "aucun lien rel" entre les vnements de Tripoli et Benghazi, 1.000 km l'est.
Selon des tmoins, les assaillants faisaient partie des puissantes brigades de Zenten, connues pour leur opposition aux islamistes et qui avaient dj attaqu le CGN par le pass.
Ces brigades se sont retires des lieux peu de temps aprs l'attaque, et des affrontements les ont opposs plus tard des milices rivales sur la route de l'aroport. Ces violences ont fait deux morts et 55 blesss, selon un bilan du gouvernement.
Dans la soire, un colonel disant parler au nom de l'arme a accentu encore la confusion, en annonant la "suspension" du CGN, la plus haute autorit politique du pays.
"Nous, membres de l'arme et les rvolutionnaires (ex-rebelles), nous annonons la suspension du CGN", a dclar le colonel Mokhtar Fernana, commandant de la Police militaire, sur deux chanes prives de tlvision, prcisant qu'il ne s'agissait pas d'un coup d'Etat.
Ce colonel, originaire de la ville de Zenten (170 km au sud-ouest de Tripoli), n'a pas indiqu comment cette annonce allait tre mise en oeuvre, en l'absence d'une arme professionnelle dans un pays o les milices font la loi.
Plus tard, une des deux tlvisions qui ont diffus le communiqu, Libya International, a t la cible d'une attaque la roquette, provoquant des dgts matriels, mais sans faire de victimes, selon la tlvision, considre comme le bras mdiatique des brigades de Zenten.
- Coup d'Etat? -

En fvrier, les brigades de Zenten avaient donn au CGN quelques heures pour quitter le pouvoir, sans toutefois passer l'action aprs l'expiration de leur ultimatum. Le Congrs avait aussitt dnonc une menace de "coup d'Etat".
Elu en juillet 2012 pour 18 mois, le CGN a provoqu la colre d'une grande partie de la population en dcidant de prolonger son mandat jusqu' dcembre 2014.
Sous la pression de la rue, il a cependant annonc qu'il allait cder la place un nouveau Parlement, l'issue d'lections dont la date n'a pas encore t fixe.
A Benghazi, Khalifa Haftar, un gnral la retraite ayant pris part la rvolte contre le rgime de Mouammar Kadhafi en 2011, avait lanc vendredi matin une opration contre des groupes islamistes lourdement arms qui ont fait de cette ville leur fief. Ces affrontements ont fait au moins 79 morts et 141 blesss.
Plusieurs officiers de la rgion orientale, y compris de l'arme de l'air, ont rejoint la force de Haftar qui avait men des raids ariens contre des positions de groupes radicaux.
En rponse, la base arienne de Benina a t la cible dans la nuit de dimanche lundi, d'une attaque la roquette qui n'a pas fait de victimes, selon le commandant de la base, Saad Al-Werfalli, qui a accus des islamistes radicaux d'en tre responsables.
Si M. Haftar a retir ses troupes de Benghazi vendredi, il affirme qu'il ne s'agit pas d'un "abandon". "Chaque bataille est suivie d'une rorganisation de nos units. Et nous allons revenir avec force", a-t-il dclar samedi.
Tripoli considre cette offensive comme une tentative de coup d'Etat, selon un communiqu lu samedi par le prsident du CGN.
M. Haftar a rejet en bloc ces accusations et martel que son objectif n'tait pas de prendre le pouvoir mais de combattre le terrorisme.
Originaire de l'Est, Khalifa Haftar a t un cadre de l'arme de Kadhafi avant de se faire capturer lors de la guerre libyo-tchadienne (1978-1987). Il a obtenu plus tard l'asile politique aux Etats-Unis o il a pass prs de 20 ans avant de rentrer pour participer la rbellion de 2011.



AFP




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Libye: un groupe arm attaque le Parlement, rclame sa suspension




10:17 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,