> >

[] [ ]

Visite de deux ministres franais en Algrie...

(Tags)
 
Les deux biens franais de Sadani seraient dune valeur totale de 3 millions deuros Emir Abdelkader 0 2014-04-25 08:44 PM
Lcologiste franais Nicolas Hulot annule sa visite au Maroc Emir Abdelkader 0 2014-02-24 11:25 PM
En visite de courtoisie lexpression, Ali Benouari propose une thrapie pour lalgrie Emir Abdelkader 0 2014-02-21 10:04 PM
Le Maroc squipe de deux satelites franais... Emir Abdelkader 0 2014-02-09 08:55 AM
Franois Hollande revient sur sa visite dEtat en Algrie Emir Abdelkader 0 2012-12-21 07:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Visite de deux ministres franais en Algrie...

Visite de deux ministres franais en Algrie, Retour sur investissement ?




Deux ministres et non des moindres dans la hirarchie gouvernementale franaise vont effectuer une visite en Algrie, ces jours-ci.
Dabord celui de la Dfense, Jean-Yves Le Drian, attendu ds aujourdhui, lundi, puis Laurent Fabius, ministre des Affaires trangres qui suivra les 8 et 9 juin prochain.
Si rien nest dit sur lobjet de ces visites, outre les raisons invoques habituellement de renforcement de liens de coopration et autres lieux communs, ces visites rpondent sans aucun doute une conjoncture politique et scuritaire dans la rgion africaine et sahlienne qui sest emballe ces dernires semaines et qui fait, quoi que lon puisse dire, quAlger devient incontournable. Lon relvera, par ailleurs, que ces deux visiteurs franais sont les premiers Occidentaux de ce rang, rendre visite lAlgrie suite au 4e mandat de Bouteflika.
Cest dire quentre Alger et Paris, la lune de miel se prolonge. Le 17 mai, soit il y a seulement quelques jours, Paris organisait dans lurgence un minisommet runissant les chefs dEtat du Nigeria, du Tchad, du Niger, du Cameroun et du Benin et en prsence dinvits des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de lUnion europenne. Lobjet affich de cette rencontre par le chef dEtat franais est la coordination de la lutte rgionale contre lorganisation terroriste Boko Haram qui svit au Nigeria et dont les derniers crimes ont consist en lenlvement de plus de 200 jeunes Nigrianes.
Pourquoi Franois Hollande a convoqu cette rencontre sur Boko Haram alors que ce pays ntait traditionnellement pas dans la zone dinfluence franaise ? Les Occidentaux et leur tte le chef dEtat franais sont arrivs la conclusion que cette organisation terroriste ne svissait pas sur le seul territoire nigrian, quelle a plac ses tentacules y compris au Mali et que, affilie Al Qada, elle constitue une menace et risque dattenter ses intrts dans toute la rgion.
Au final, les participants ont adopt un plan prvoyant la coordination du renseignement, lchange dinformations, le pilotage central des moyens, la surveillance des frontires et une prsence militaire autour du lac Tchad et une capacit dintervention en cas de danger. Cest dire que mine de rien, ce minisommet a pris des engagements qui vont bien loin et qui permettront sans aucun doute de prcipiter, entre autres, la mise en place par la France dun accord de dfense avec le Mali, pays dans lequel elle intervient dj au moyen de la force SERVAL (2 500 militaires franais) et qui prvoit en plus la mise en place dune base militaire prs de la frontire algro-malienne.
La France a cependant appris ses dpens que le seul accord avec le Mali na pas rgl les problmes dans ce pays et la stabilit quelle disait rechercher dans la rgion est loin, trs loin davoir t obtenue par ses interventions militaires, facilites dailleurs par lAlgrie qui lui a accord un droit de survol par ses avions de guerre de son territoire. Il faut donc aller plus loin, avec dautres partenaires et cest quoi sattelle aujourdhui le ministre franais de la Dfense qui a pris son bton de plerin, sillonnant toute la rgion : aprs la Cte dIvoire, le Sngal et la Mauritanie, il parcourt en ce moment le Congo et le Tchad. Alger est sa prochaine tape, parce quAlger, de lavis des responsables africains euxmmes, est incontournable.
La France, qui selon certains observateurs est en train de rorganiser son dispositif militaire en Afrique pour une conception rgionale du contre-terrorisme sait, plus que tout autre, que sans Alger, ce dispositif est vou lchec. Elle le sait plus encore depuis que le MAE algrien tente inlassablement de donner au pays la place qui lui revient du fait de sa dimension gographique et conomique (de par la richesse de son sous-sol) dans la rgion et en raison notamment de lexprience de ses services de dfense dans cette lutte antiterroriste.
Cest cette dernire dailleurs, qui explique le ballet diplomatique africain que connat actuellement le pays qui reoit de nombreuses dlgations qui viennent demander de bnficier de lexprience algrienne en matire de scurit. Paris ne dsespre pas dailleurs de signer avec Alger un accord de coopration scuritaire, comme elle compte dailleurs le faire avec le Tchad, le Niger et la Mauritanie.
Cet aspect va probablement tre discut, si ce nest plus, lors de la visite de Le Drian. Toute la question est de savoir dans quel rapport de force ces discussions auront lieu et si lAlgrie fera valoir son poids dans ces discussions. La rponse tient naturellement aux concessions quont pu faire les dcideurs algriens au pouvoir de lHexagone dont le Prsident sest, rappelons-le, prcipit tre le premier fliciter le Prsident Bouteflika pour son quatrime mandat.
La visite de Laurent Fabius arrte pour les 8 et 9 juin prochain, ne consiste-t-elle pas une suite logique cette concession et dont les bnfices franais ne pourraient pas se limiter aux seuls gains conomiques, colossaux, certes, mais aussi gopolitiques, si lAlgrie laisse la France faire comme elle lentend dans la rgion. Car il va sans dire que cette effervescence franaise a une finalit bien plus vaste que le seul problme de lutte antiterroriste. La France na pas, malgr le changement de rgime, abandonn sa politique de la France-Afrique.


Khedidja Baba-Ahmed
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Visite de deux ministres franais en Algrie...




03:23 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,