> >

[] [ ]

le gnral Khaled Nezzar sollicit pour prendre part aux consultations

(Tags)
 
Consultations : les Forces pour le changement trancheront le 19 mai Emir Abdelkader 0 2014-05-15 03:09 PM
Khaled et Mami chantent pour le prsident sortant... Emir Abdelkader 0 2014-03-26 03:44 PM
Khaled Nezzar : Nous avions agi dans lintrt de lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-08-03 06:40 PM
Le gnral Nezzar... Emir Abdelkader 0 2013-01-10 03:09 PM
Le gros mensonge du RCD sur le gnral Khaled Nezzar Emir Abdelkader 0 2013-01-09 02:57 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
le gnral Khaled Nezzar sollicit pour prendre part aux consultations

Rvision de la Constitution : le gnral Khaled Nezzar sollicit pour prendre part aux consultations




Le gnral la retraite Khaled Nezzar aurait t sollicit pour prendre part aux discussions sur la rvision de la Constitution. Nous apprenons, par ailleurs, que lancien ministre de la Dfense nationale n'a pas encore donn suite cette invitation. Il faut rappeler que le gnral Khaled Nezzar n'a pas du tout apprci le passage en force dAbdelaziz Bouteflika lors de la dernire lection prsidentielle, limplication politique de l'Arme lors de cet vnement et la non-prise en compte de ses propositions quil avait prsentes la commission Bensalah, en mai 2011. Des sources indiquent quelles doutent fort que lancien membre du Haut Comit dEtat puisse rpondre positivement linvitation dAhmed Ouyahia. Le gnral Khaled Nezzar avait dcid de participer aux consultations quavait inities le prsident Bouteflika au firmament du printemps arabe. A cette date, le pouvoir en place, craignant une contagion, aprs les meutes qui avaient marqu le pays en janvier 2011, promit des rformes politiques profondes par la voix du chef de lEtat qui en fit le serment lors dun discours la nation. Croyant en la bonne foi de Bouteflika damorcer des changements srieux pour prparer le transfert du pouvoir, plusieurs personnalits denvergure et toute la classe politique avaient rpondu prsent lappel lanc par la commission prside par Abdelkader Bensalah, le prsident du Snat, second par le gnral Mohamed Touati, conseiller la prsidence de la Rpublique. Le gnral Khaled Nezzar avait expliqu sa participation ces consultations par lengagement solennel du prsident de la Rpublique, considrant ces rformes comme un dispositif fondamental par lequel devait tre parachev ldifice institutionnel et lgislatif national. Le gnral Khaled Nezzar avait rappel la ncessit du passage du flambeau aux gnrations montantes, allusion lobligation pour Bouteflika de ne pas postuler pour un quatrime mandat. Khaled Nezzar avait estim, au sortir de sa rencontre avec Bensalah, que si lenjeu consiste dboucher sur une rvision constitutionnelle qui consacrera effectivement lAlgrie parmi les pays dots rellement dun Etat de droit, je tiens souligner publiquement que la porte historique dune telle opration mrite que lon saisisse la chance, quitte prendre le risque dtre une fois de plus dsabus, mettant en garde contre un ventuel non-aboutissement des aspirations des citoyens vers plus de libert et une qute dune meilleure gouvernance pour le pays. Une telle dception ne constitue nullement un chec pour celui qui adhre ou qui croit, bien au contraire, avertissait le gnral Khaled Nezzar qui avait anticip linsuccs de ces consultations faute de sincrit. Lalternance au pouvoir, laccs chances gales aux instances dlibrantes, aux excutifs lus tous les niveaux de lautorit, avaient t poss comme pralable par lancien ministre de la Dfense pour la russite de toute rforme politique, travers la mise au point dfinitive des textes et leur approbation qui maneront dune instance ou dun organe qui chappent linfluence partisane. Khaled Nezzar avait galement attir lattention de ses interlocuteurs sur la dsaffection des citoyens peu enclins participer aux lections : Sil y a bien un domaine o lautorit publique est handicape par un dficit de crdibilit, cest bien en matire lectorale, avait-il soulign, tout en suggrant la mise en place des mcanismes et des procdures rendant les scrutins irrprochables. Bouteflika a prfr suivre le chemin inverse.

M. At Amara



 

()


: 1 ( 0 1)
 

le gnral Khaled Nezzar sollicit pour prendre part aux consultations




03:51 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,