> >

[] [ ]

Rvision de la Constitution : la lettre de Benflis Ouyahia

(Tags)
 
Rvision de la Constitution : Une copie revoir Emir Abdelkader 0 2014-05-16 08:53 PM
Consultations autour de la rvision de la Constitution Les rserves de Benflis Emir Abdelkader 0 2014-05-15 01:50 PM
Projet de rvision de la constitution :... Emir Abdelkader 0 2014-05-11 02:28 PM
Lopposition refuse la rvision de la Constitution par Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-05-06 06:04 PM
La rvision de la Constitution, un chantier de diversion Emir Abdelkader 0 2014-05-03 02:03 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Rvision de la Constitution : la lettre de Benflis Ouyahia

Rvision de la Constitution : la lettre de Benflis Ouyahia




Lancien chef de gouvernement et candidat malheureux la prsidentielle du 17 avril dernier, Ali Benflis, rpond par crit linvitation dAhmed Ouyahia pour participer aux consultations sur la rvision de la Constitution. Aprs les formules de politesse dusage, Ali Benflis explique les raisons de son refus de prendre part aux consultations annonces pour le mois de juin prochain. Selon lui, lAlgrie vit actuellement une crise de lgitimit majeure qui dteint sur le fonctionnement de lEtat. De la base au sommet, les institutions rpublicaines accusent un manque de lgitimit irrcusable. Ces mmes institutions sont frappes dimmobilisme pour une raison connue de tous. Le manque de lgitimit est source de crise dautorit et de confiance, relve-t-il dans sa missive adresse au chef de cabinet du prsident de la Rpublique. Des institutions nationales larrt induisent une accumulation des retards politiques, conomiques et sociaux, affirme-t-il, ce qui est prjudiciable lAlgrie qui vise dans deux environnements rgionaux et mondiaux marqus par une acclration des mutations. Alors que nous stagnons, fait-il remarquer, insistant sur le fait que le choix dmocratique demeure chez nous lobjet de bien de contrarits et dentraves. Il fait galement rfrence aux droits et aux liberts naturellement attachs la citoyennet qui demeurent le domaine de prdilection des ngations et des dnis. Benflis souligne dans sa lettre Ouyahia que les propositions de rvision constitutionnelles suscitent, lanalyse, des sentiments de surprise et de frustration tant par la dmarche adopte et par la mthode utilise que par leur contenu intrinsque. En sa qualit de juriste, Benflis livre ainsi son analyse sans complaisance de cette mouture fortement critique par lopposition. Ces propositions ne sont pas une rponse laspiration dmocratique qui sest enracine dans notre socit. Elles ne vont pas dans le sens de ldification dun Etat de droit. Elles ne sassignent pas lobjectif dlargissement des espaces de droits et de liberts. Et, par-dessus tout, elles ludent la crise de rgime vritable laquelle le pays est confront, rsume-t-il, tout en prcisant quelles occultent plus la crise quelles ne la traitent. Pour respectables et dignes dintrt que soient la varit de sujets dont les propositions traitent, il nen demeure pas moins, quils sont loin de revtir la mme importance ou le mme degr durgence que les donnes et les ralits constitutives de cette crise de rgime, soutient-il, considrant de ce fait que sa contribution manquerait de sincrit et de franchise si elle devait sinscrire dans une perspective dont il ne partageait ni les analyses, ni les mthodes, ni les buts. Benflis conclut en affirmant Ouyahia limpossibilit politique dans laquelle il se trouve de rpondre favorablement son invitation. Benflis et le Ple des forces du changement, tout comme la Coordination pour les liberts et la transition dmocratique, ont dj annonc leur non-participation aux consultations sur cette rvision constitutionnelle qui ne semble emballer personne.

S. Baker



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Rvision de la Constitution : la lettre de Benflis Ouyahia




12:11 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,