> >

[] [ ]

Jean-Louis Hurst enterr dans son pays

(Tags)
 
Le journaliste Jean-Louis Hurst sera enterr Alger Emir Abdelkader 0 2014-05-20 03:15 PM
Mort de Jean-Louis Hurst, Le dserteur Emir Abdelkader 0 2014-05-15 05:24 PM
Bouteflika possde encore une grande popularit dans le pays Emir Abdelkader 0 2014-03-30 04:56 PM
Retrait de lacte de naissance dans toutes les communes du pays ds samedi Emir Abdelkader 0 2014-02-14 11:04 PM
Profanation de lemblme national: Grande motion dans le pays Emir Abdelkader 0 2013-11-03 02:39 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Jean-Louis Hurst enterr dans son pays

Jean-Louis Hurst enterr dans son pays




Ctait sa dernire volont : tre enterr sous le ciel dAlger, parmi ses frres. Lui, cest Jean-Louis Hurst, dserteur de larme franaise pendant la Guerre de libration nationale, juste parmi les justes qui refusa de nous faire la guerre. Mieux encore : il rejoindra trs vite le rseau des porteurs de valises et se jettera dans une bataille autrement plus pre : celle de la lutte contre lordre colonial en soutenant activement la Rvolution algrienne.


Jean-Louis Hurst sest teint le 13 mai 2014 lhpital Paul-Brousse de Villejuif des suites dune prouvante maladie. Il avait 78 ans. Passionn de lAlgrie, sa terre dlection, il a donc souhait tre inhum ici. Lui qui naimait pas les honneurs, il aura eu droit des funrailles officielles. Au cimetire chrtien dEl Madania o il a t enterr, le moins que lon puisse dire est que lon a mis les formes. Des reprsentants du Premier ministre, des ministres des Moudjahidine, de lIntrieur et des Affaires trangres, ont t dpchs pour dire la reconnaissance de lEtat algrien un troufion qui a eu le courage, rare lpoque, de dserter son camp naturel pour rejoindre la cause indpendantiste.
Hormis les officiels, il y avait foule au cimetire de Diar Essada hier, dont de nombreuses figures de la Rvolution, limage de Louisette Ighilahriz, Salima Bouaziz, Annie Steiner, Felix Colozzi, Hocine Zehouane, Mohand Akli Benyouns Citons aussi le libraire et diteur Ouadi Boussad dont il tait proche, les historiens Daho Djerbal et Mohamed El Korso, Zehira Yahi, Tarik Mira, Mahmoud Rachedi (secrtaire gnral du PST), ou encore Yasmina Chouaki (prsidente de Tharwa Fadhma nSoumer).
La dpouille mortelle est arrive au cimetire aux coups de midi, directement en provenance de laroport. Port par une escouade de pompiers, le cercueil est drap de lemblme national. Tout un symbole ! Outre la dpouille de Jean-Louis, il contient aussi les cendres de sa femme, Heike, dcde le 30 novembre 2012. Le cortge est conduit par le colonel Mustapha Lahbiri, directeur gnral de la Protection civile. Dans la procession se dtache le visage lumineux dAnnick Hurst, la fille de Jean-Louis. La moudjahida Salima Bouaziz arbore un magnifique bouquet de fleurs. Annie Steiner tient une rose blanche la main. Les militants du PST ont conu une belle couronne de ptales qui ornait le cercueil. Si bien que le cimetire paraissait plus fleuri qu laccoutume.
Luc Chaulet entonne Le Dserteur
Image mouvante : alors que la procession savanait vers le carr o devait reposer Jean-Louis et Heike, Luc Chaulet, le fils de Pierre Chaulet, entonne Le Dserteur, chanson divinement interprte, entre autres, par Mouloudji, sur un texte de Boris Vian. Il est aussitt suivi par un groupe de femmes qui scandent lunisson ces paroles bien connues qui nous donnent, aujourdhui encore, des frissons : Monsieur le Prsident/Je vous fais une lettre/ Que vous lirez peut-tre/Si vous avez le temps/Je viens de recevoir/ Mes papiers militaires/Pour partir la guerre/Avant mercredi soir/Monsieur le Prsident/Je ne veux pas la faire/Je ne suis pas sur terre/Pour tuer des pauvres gens
Il convient de rappeler que Jean-Louis Hurst avait publi un livre en 1960 sous le titre Le Dserteur, sorti chez Minuit et trs vite interdit. Le livre tait sign dun pseudonyme : Maurienne. Mme hier, daucuns dsignaient ainsi le frre Jean-Louis : Maurienne. Une haie dhonneur de la Protection civile, en tenue dapparat, se forme au passage du cortge funraire. Trompette et roulements de tambour qui achvent de confrer un caractre solennel la crmonie. Une oraison funbre est lue dans la foule par Abi Sman, directeur central au ministre des Moudjahidine.
Dans son hommage, M. Abi a salu la mmoire dun militant des causes justes qui a pris le parti de la justice et qui a dfendu ardemment la Rvolution algrienne. Et de poursuivre : Lhistoire se souviendra de la position de cet homme dhonneur devenu le symbole des luttes justes dans le monde. Et dinsister sur le devoir de reconnaissance envers Jean-Louis Hurst pour tout ce quil a fait pour lindpendance de notre pays et qui a voulu que lAlgrie soit sa dernire demeure.
Le frre des frres
La crmonie se poursuit par un tmoignage de Mohand Akli Benyouns, ancien responsable de la Fdration de France du FLN Lyon, qui connut Jean-Louis en 1961. Comme il avait remarqu quon sappelait entre nous (militants du FLN) les frres, alors il sest fait baptiser le frre des frres se souvient M. Benyouns. Parole maintenant Annick qui lit un message que lui a adress le ministre de lIntrieur, Tayeb Belaz. Annick Hurst a donn ensuite libre cours son cur pour dire son motion : Je suis trs impressionne de voir tant de monde, lance-t-elle demble. Evoquant son pre, elle garde de lui limage dun guerrier qui est all jusquau bout de ses convictions. Elle ne manque pas de remercier tous ceux, dont lambassadeur de France Alger, qui ont permis dexaucer la volont de mon pre. Elle rappelle quelle est ne en Algrie il y a 50 ans. Jai presque lge de lindpendance, appuie-t-elle avec fiert.
Jean-Louis Hurst a ouvert la voie la libration des esprits et des curs, selon ses mots. Mes parents sont des justes. Grce vous, ils peuvent reposer en paix pour lternit sous le soleil dAlger comme ils en avaient rv. Et de conclure : Il ne faut jamais oublier que parfois, il faut savoir dire non pour rester libre. Au moment de la mise en terre de Jean-Louis et Heike, Annick exhibe un cahier lattention de celles et ceux qui voudraient crire un mot. Lounis At Aoudia, prsident de lassociation des amis de la Rampe Arezki Louni, sy colle. Jai crit que le combat de Jean-Louis dmontre le caractre universel de la Rvolution algrienne, nous confie-t-il.
Annick dvoile ensuite lpitaphe qui sera grave sur la stle qui honorera la mmoire de ses parents : Jai quitt ma famille, jai quitt mon pays, je suis un citoyen du monde. Des youyous fusent. Des voix scandent Min djibalina. Felix Colozzi, un autre monument de la rsistance anticoloniale, est en larmes. La communion est totale. Le frre des frres est bel et bien parmi les siens. Jean-Louis Hurst est n le 18 septembre 1935, Nancy, en Alsace, dans une famille de rsistants. Instituteur de formation, il adhre au Parti communiste par opposition la guerre dIndochine.
Dans un chapitre de son livre, Lorganisation spciale de la Fdration de France du FLN (ditions Chihab, 2012), Daho Djerbal livre des lments importants sur le parcours de Jean-Louis Hurst. Nous y apprenons que cest peu aprs sa mobilisation, en 1957, quil entre en contact avec le rseau Jeanson grce au professeur Andr Mandouze qui, menac Alger, venait de sinstaller Strasbourg. En 1958, lofficier Hurst, jusque-l affect aux transmissions Baden-Baden, reoit sa feuille de route pour lAlgrie. Jacques Vignes, figure de proue du rseau Jeanson, lui propose dassurer les passages des porteurs de valises vers la Suisse, lAllemagne et lItalie, pour le compte du FLN. Hurst sengage sans hsiter.
Cela ne faisait pas lombre dun doute, javais dj dsert dans ma tte. En tant quofficier, je devais partir seul. Jai donc pris ma feuille de route, salu mes parents et, arriv Mulhouse, au lieu daller Marseille, jai bifurqu sur Ble, a racont Hurst (cit par D. Djerbal). Aprs lindpendance, il sengage comme instituteur Larba Nath Irathen. Il quitte lAlgrie la fin des annes 1960 et rejoint le journal Libration. Au moment o tant des ntres sont toujours prts sautodnigrer, croire quil y a une forme daudace se complaire dans la haine de soi, crit Luc Chaulet dans une chronique ddie Jean-Louis et Heike, diffuse hier sur les ondes de la Radio internationale, cette volont absolue de ce couple venir passer lternit avec nous est dune grandeur qui nous dpasse, qui nous meut, qui nous trouble. En tout cas, je nai aucun doute que ces deux-l ont dj trouv leur place au paradis des justes.

Mustapha Benfodil




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Jean-Louis Hurst enterr dans son pays




04:56 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,