> >

[] [ ]

Gaz de schiste : De lirresponsabilit dune dcision

(Tags)
 
Exploitation du gaz de schiste : Linstruction de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-05-22 03:40 PM
Projet dexploitation du gaz de schiste Timimoun ? Emir Abdelkader 0 2014-02-28 05:33 PM
Lex-prsident du RCD Sad Sadi attend la dcision de Bouteflika pour se prononcer Emir Abdelkader 0 2014-02-21 07:10 PM
Le Prsident a pris la dcision de ne pas se reprsenter Emir Abdelkader 0 2014-01-27 01:47 PM
Dclarations takfiristes: "le parquet prendra la dcision approprie Emir Abdelkader 0 2014-01-06 06:31 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-24
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Gaz de schiste : De lirresponsabilit dune dcision

Gaz de schiste : De lirresponsabilit dune dcision

Mercredi 21 mai, le Conseil des ministres a pris une dcision politique trs grave : autoriser lexploitation du gaz et du ptrole de schiste en Algrie, pas uniquement dans le sud du pays.


Sans dbat public, sans consultation du Parlement, sans avis des experts, sans couter la classe politique et la socit civile, le Conseil des ministres a dcid donc douvrir les portes de lenfer. Car lexploitation du gaz de schiste par la technique trs dangereuse du fracking (fracture hydraulique de la roche) est une menace directe sur les ressources en eau, sur le sol et sur lair. Pour un pays semi-aride comme lAlgrie, la menace est mortelle. De plus, la prospection et lexploitation des formations gologiques argileuses et schisteuses, pour reprendre lexpression du communiqu du Conseil des ministres, ncessitent des milliers de forages sur un vaste territoire.
Aussi, les zones qui seront explores et exploites, ressembleront terme dimmenses dcharges chimiques, des terres mortes ! Le mthane et le radon (gaz radioactif connu par sa densit) se dgagent dans toutes les zones proches des champs dexploitation du gaz de schiste, selon plusieurs tudes menes en Amrique du Nord et en Europe. En plus de grosses quantits deau, le fracking utilise galement du sable et des produits chimiques. Des produits qui, au fil du temps, vont polluer les eaux souterraines. Or, les plus grandes rserves de lAlgrie se trouvent dans le Sud avec les nappes phratique et albienne. Donc, au lieu de dployer les moyens de lEtat pour prserver ces richesses naturelles, proprit de la nation, le gouvernement les livre avec une incroyable irresponsabilit une pollution graduelle et une exploitation toxique.
Tous les gostratges sont daccord sur lide que les futurs conflits dans le monde auront pour origine leau qui se rarfie. Comme en Algrie, il nexiste aucune tude futuriste, on navigue vue, on dilapide les trsors du pays, on dtruit le patrimoine naturel, on salit les sous-sols, on btonne les terres agricoles... La dcision du Conseil des ministres compromet dune manire dramatique, lavenir de plusieurs gnrations dAlgriens et va contresens du dveloppement durable. Aussi, cette dcision doit tre annule sans aucune possibilit de retour.
Par tous les moyens ! Au Sahara, on garde toujours le souvenir douloureux des essais atomiques des annes 1960. Lexploitation du gaz de schiste nest pas une priorit, ni aujourdhui ni dans cinquante ans. A supposer quun potentiel schisteux existe, il est important dattendre que les techniques dexploitation ne soient plus polluantes et de possder ensuite la technologie ncessaire au niveau national. Avant dy arriver dans 1000 ans, lAlgrie doit dabord laborer un modle nergtique adapt aux exigences conomiques, environnementales, stratgiques et sociales du pays. La priorit doit tre donne au dveloppement des nergies renouvelables, comme le solaire et lolien. Des nergies qui prservent la nature et qui ont lavantage de la durabilit et de lefficacit.
****************************
Ce quen pensent les experts :

Moussa Kacem. Coordinateur du Collectif euromaghrbin antigaz de schiste : Pourquoi on nexploite que 40% des gisements conventionnels ?

Les autorits veulent faire croire un consensus autour de cette option nergtique entre tous les partenaires : Sonatrach, les investisseurs trangers et la communaut scientifique. Personne na le droit, apparemment, de remettre en cause loption du gouvernement. Personne ne peut interroger les autorits sur le fait quon exploite - et rien quau Sahara - peine 40% des gisements dhydrocarbures conventionnels. Des experts mettent dj en garde les gouvernements contre ladoption du protocole amricain dans lexploitation du gaz de schiste : largent et lquipement ne suffisent pas, il faut surtout un savoir-faire que lAlgrie ne possde pas. A linstar de la technique de rcupration assiste des anciens puits, quelle a abandonne depuis les annes 1970.

Sylvain Lapoix. Journaliste spcialiste du gaz de schiste : LAlgrie, terrain dexprimentation pour la France

Cest malheureusement la vieille histoire de lAlgrie, terrain dexprimentation pour la France. Nous savons quun deal a t pass entre Alger et Paris : en fait, le prsident Bouteflika tait en colre quand Fabius a fait fuiter linformation sur un partenariat algro-franais sur lexploration du gaz de schiste, car le gouvernement algrien navait pas encore choisi quel pays le march sera octroy. Puis, pour appuyer son option du 4e mandat, il a accept le deal franais : faire passer le projet dun nouveau mandat, en change de loctroi du march. Car en France, la loi interdit la fracturation hydraulique, mais Total par exemple exprimente plusieurs techniques travers le monde (Danemark, Etats-Unis, etc.) pour dpasser cet interdit.


Mourad Preure. Economiste : Il faut que Sonatrach saffirme dabord dans ce domaine

En ce moment lAlgrie connat une baisse de production du gaz conventionnel, sa production ralentit. On ne dcouvre plus de grands gisements de ptrole. LAlgrie ne peut pas rester en marge dune industrie mergente qui va peser demain. Il faut aussi quelle gagne une expertise dans ce domaine. Il faut quon volue au niveau technologique et quon se prpare ce nouveau concept si lAlgrie veut rester un acteur de lindustrie ptrolire et gazire. Le gaz de schiste va bouleverser lindustrie mondiale. Il faut que Sonatrach saffirme dabord dans ce domaine et quelle innove. Les entreprises trangres viendront seulement si Sonatrach fait cet apprentissage. Ensuite, il faudra prendre en compte toutes les consquences environnementales, mais il y a des solutions technologiques ces problmes.


Mabrouk Ad. Membre de Nabni, spcialiste de lEnergie : Le choix est stratgique si le risque est matrisable

Le gaz de schiste nest pas un gaz conventionnel et donc pas une source qui peut offrir une rente pour lAlgrie, car il ncessite dimportants investissements et implique un taux de rentabilit limit et des risques techniques importants. Il faut prendre en compte le risque, la rentabilit, et comparer dautres productions. Donc pourquoi aller vers ce terrain ? Le choix est stratgique si le risque est matrisable. Le dclin lent de la production des hydrocarbures peut tre une explication de lexploitation du gaz de schiste. Le potentiel de ressources conventionnelles existe en Algrie et sur le long terme, on en a encore dcouvrir et produire. Nous vivons sur des gisements dcouverts depuis longtemps, dcouverts pendant les dix dernires annes. Donc le problme nest pas si on a du potentiel, mais comment mobiliser nos ressources.


Yousfi sentretient avec lambassadeur US

Le ministre de lEnergie, Youcef Yousfi, a reu hier lambassadeur des Etats-Unis en Algrie, M. Henry S. Ensher, avec lequel il sest entretenu du renforcement de la coopration nergtique, indique un communiqu du ministre. Les deux parties ont pass galement en revue ltat des relations de coopration et de partenariat dans les domaines de lnergie et des hydrocarbures et les perspectives de leur renforcement, ajoute la mme source. (APS)

Visite du ministre de lEnergie knyan demain :

Le ministre knyan de lEnergie et du Ptrole, David Chirchir effectuera demain une visite de travail en Algrie, a indiqu un communiqu du ministre de lEnergie. Cette visite de deux jours du ministre knyan, linvitation de son homologue algrien, permettra aux deux parties de sentretenir sur le dveloppement des relations de coopration bilatrale dans le domaine des hydrocarbures, a soulign la mme source.



(APS)

Adlne Meddi, Fayal Mtaoui






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Gaz de schiste : De lirresponsabilit dune dcision




02:32 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,