> >

[] [ ]

La Libye la croise des chemins

(Tags)
 
Lopposition la croise des chemins Emir Abdelkader 0 2014-04-28 02:33 PM
que se passe-t-il en Libye ? Emir Abdelkader 0 2014-02-14 10:38 PM
Vive tension en Libye Emir Abdelkader 0 2014-02-08 04:06 PM
La libye refuse la cration dune unit pour protger lONU en Libye Emir Abdelkader 0 2013-12-17 02:50 PM
Libye Libye : extradition de Mahmoudi, son avocat dnonce "des pratiques de voyous" Emir Abdelkader 1 2012-06-26 04:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La Libye la croise des chemins

La Libye la croise des chemins




Le gnral Khalifa Haftar est parvenu en quelques jours mettre au pas le Conseil national gnral en Libye et simposer comme un lment incontournable de la solution dans ce pays.




Il suffit de voir les milliers de manifestants descendus hier dans plusieurs villes libyennes, notamment Tripoli et Benghazi, rclamant le dpart du Conseil national gnral et ladoption des termes de linitiative Dignit, lance par le gnral Haftar, pour se convaincre que quelque chose a dj chang en Libye. La population nest pas descendue en soutien Haftar, mais plutt contre lautorit du Conseil national gnral, explique Mansur Younes, professeur de droit luniversit de Tripoli et ex-membre du Conseil national de transition. Il sagit surtout dune dmonstration en force du rejet du peuple libyen des autorits actuellement en place.
Pour Haftar, le revers quil a subi le 14 fvrier 2014, lorsquil avait appel, en vain, dans une vido diffuse sur Internet, au gel de toutes les autorits : Congrs national gnral, gouvernement et Constitution provisoire, en dit long sur le potentiel populaire plutt intrinsquement rduit du gnral, ajoute le professeur Younes. Il nempche quun concours de circonstances a fait de lui un hros national, se reprend luniversitaire.
Laction du gnral Khalifa Belgacem Haftar a commenc le vendredi 16 mai par une attaque lance par ses troupes Benghazi, soutenues par une foule de citoyens, contre les deux casernes abritant le groupe terroriste Anar el charia, accus dtre lorigine dune vague dassassinats frappant depuis deux ans les forces de scurit et le corps de la justice et ayant entran des centaines de victimes. Mais, au dpart, limportance accorde par les observateurs cette action tait surtout en rapport avec les dizaines de victimes et les centaines de blesss, tombs lors de lassaut des casernes, Rafaellah Sahati et 17 fvrier, des fondamentalistes Benghazi.
Personne ne croyait la porte politique de cette initiative en tant que telle. Nul ne lui accordait de chances pour la voir atteindre lampleur qui est sienne aujourdhui sur le terrain en Libye. Par ailleurs, il est trs instructif danalyser lvolution des vnements pour comprendre les dveloppements ayant entran larrive ce point de quasi non-retour, si lon se rfre au nombre lev de rgiments de larme, des units scuritaires et des notables locaux et rgionaux qui se sont dj rallis linitiative Dignit.
Evolution dangereuse
Aprs un dpart timide, marqu surtout par le nombre lev de victimes lors de lassaut, le vendredi 16 mai, des bastions des terroristes de Benghazi, les choses ont rapidement volu en faveur de linitiative Dignit, dirige par le gnral Khalifa Haftar. Il est vrai que le soutien, exprim lundi 19 mai, du commandant des forces spciales de Benghazi, Ounayes Boukhemada, y est pour quelque chose. Boukhemada est rput pour tre un fervent opposant au terrorisme et ses forces, Essaka, constituent la cible privilgie des terroristes. Essaka a perdu des dizaines de ses lments dlite dans des attentats lEst.
Le 19 mai a concid galement avec le lancement de linitiative du gouvernement intrimaire de Abdallah Thaney, qui prconise de repasser devant le Congrs national gnral (CNG) le vote de confiance pour Ahmed Omar Myitigue, en raison des protestations contre la lgitimit de ce vote. Il demande galement que le CNG vote la loi de finances 2014 (Eh oui !), avant de sautodissoudre, en dlguant le pouvoir lgislatif en matire lectorale la commission de rdaction de la Constitution (commission des 60), de concert avec linstance des lections.
Cette dernire ayant dj soumis au CNG une proposition pour tenir des lections lgislatives au cours de la deuxime quinzaine de juin. Le gouvernement de Abdallah Thaney assure la gestion des affaires courantes, en attendant lentre en fonction du nouveau Parlement et la dsignation dun gouvernement. Par ailleurs, ce nest pas par hasard quune tentative dassassinat a vis le 18 mai dernier, en mme temps, trois ministres du gouvernement de Abdallah Thaney, observe la rdactrice en chef de lhebdo tripolitain Mayadine, Fatma Ghandur. Les trois ministres taient en train de parfaire le projet du gouvernement pour assurer la transition et avancer vers les lections, prcise-t-elle.
Cest en effet suite la position exprime par le gouvernement intrimaire, du ralliement des forces de scurit linitiative Dignit钒, notamment les forces spciales, que la socit civile sest mobilise pour soutenir cette opration, qui constitue un espoir pour chapper au spectre du terrorisme menaant en Libye, souligne cette fervente militante de la socit civile. Pour sa part, lavocate de Benghazi, Lela Bouguiguis, pense qu partir du lundi 19 mai, les expressions de soutien se sont multiplies Dignit钒 parce que linitiative sest affirme comme une raction civile contre le terrorisme, mme si elle intgre des militaires et des lments des forces de scurit. En annonant leurs programmes respectifs, le gnral Haftar, le gouvernement Thaney et le colonel Fernana de la police militaire ont, chacun sa faon, propos une vision pour aller aux lections. Il ne sagit nullement dun putsch militaire, insiste lavocate, lune des premires dames descendre, le 17 fvrier 2011, la place de la Libration, Benghazi. Face la diversit relative des propositions avances, la socit civile et les citoyens ont compris que toutes ces forces ont ragi de manire spontane pour sauver la Libye. Cela a permis de leur accorder la confiance, do cette vague de ralliements travers la Libye, conclut-elle.
Les partis se positionnent
Ds le lancement de lopration Dignit, les deux principaux camps politiques en Libye se sont positionns de part et dautre. Les islamistes sy sont opposs, alors que les libraux lui ont t favorables. En effet, dans le camp des islamistes, ds le samedi 17 mai, au lendemain du lancement de linitiative, le chef de la confrrie des Frres musulmans de Libye, Bchir Kabti, bas Benghazi, a condamn laction de Haftar. Le mufti de Libye, Sadok Ghariani, a accus Haftar dtre lorigine de tueries entre les citoyens libyens. Le mufti a rgulirement dfendu Anar el charia et sest toujours oppos les qualifier de terroristes. Pour sa part, le commandement gnral des armes a interdit le survol arien de Benghazi, de peur de voir les troupes de Haftar utiliser des avions contre Anar el charia. Et pour fermer la boucle, le prsident du Congrs national gnral, Nouri Bousahmine, a qualifi laction de Haftar de putsch contre lEtat et la lgitimit. Par ailleurs, M. Bousahmine a dcrt, le 22 mai, en sa qualit de chef dtat-major des armes, la mise aux arrts de tout militaire qui rejoindrait lopration Dignit de la Libye.
Par contre, les libraux, notamment lAlliance des forces nationales (AFN), prside par Mahmoud Jibril, a exprim publiquement son soutien linitiative de Haftar. Il est vrai que Jibril a attendu linitiative du gouvernement Thaney, sa rencontre avec Laurent Fabius et la rencontre entre Thaney et les ambassadeurs europens accrdits Tripoli pour se prononcer. La premire initiative de fvrier dernier de Haftar est encore dans les mmoires et Jibril voulait sassurer de la validit de ce nouveau projet. Dans un communiqu publi le 21 mai, lAFN a dabord condamn les actes terroristes perptrs contre larme et les forces de scurit. Elle a ensuite insist sur le fait que laction de larme doit se limiter la protection de la transition en cours, sans interfrer dans la chose politique.
Enfin, lAFN a appel le Congrs national gnral charger le gouvernement de Abdallah Thaney de veiller la transition jusquaux prochaines lections. En conclusion, le communiqu a recommand de former le Conseil suprieur des forces armes pour lutter contre les forces terroristes et extrmistes. Concernant le volet lgislatif de la transition, le communiqu de lAFN a demand linstance constitutive charge de la rdaction de la Constitution de coordonner avec linstance des lections en vue damender conjointement le mmorandum constitutionnel en vue dacclrer le processus lectoral.
Les islamistes ont donc fait jouer leurs points forts : le Congrs national gnral, le commandement gnral des armes, linstitution du mufti et linstance des ulmas. Les libraux ont exploit le ras-le-bol des citoyens contre les islamistes et le CNG pour marquer des points sur le terrain, surtout la veille des lections. Le gnral Khalifa Haftar se prsente dsormais comme le sauveteur de la Libye.


Mourad Sellami




 

()


: 1 ( 0 1)
 

La Libye la croise des chemins




08:55 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,