> >

[] [ ]

Halim Benatallah analyse pour Algeriepatriotique les derniers dveloppements de la crise libyenne

(Tags)
 
Bassam Tahhan Algeriepatriotique : 20 000 commandos forms pour envahir Damas Emir Abdelkader 0 2014-05-21 05:52 PM
Un expert voque au Congrs US limpact de la crise libyenne sur lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-05-03 03:27 PM
Amar Sadani recourt la justice franaise pour forcer Algeriepatriotique retirer un article Emir Abdelkader 0 2014-04-19 03:09 PM
Une source Algeriepatriotique : Gad-Salah est le seul responsable de la crise actuelle Emir Abdelkader 0 2014-04-02 03:39 PM
Les combats continuent pour liminer les derniers terroristes ... Emir Abdelkader 0 2013-01-18 07:26 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Halim Benatallah analyse pour Algeriepatriotique les derniers dveloppements de la crise libyenne

Halim Benatallah analyse pour Algeriepatriotique les derniers dveloppements de la crise libyenne




La situation est si complexe, en particulier en Libye, que tenter dy voir clair ou prtendre tracer quelque perspective relve dun exercice hasardeux dans les conditions prsentes. On peut toujours tenter de faire parler quelques ralits : dabord, on assiste, non sans angoisse, au risque de naufrage dun pays transform en poudrire. Cest ce quon disait propos de lAlgrie durant la dcennie 1990. Les groupes terroristes poussent ce pays vers labme, tandis que la confusion est totale sur le plan politique. La Libye aura-t-elle les ressorts politiques, institutionnels et autres pour revenir de loin ?
A la grande diffrence de lpreuve traverse par notre pays, les ingrences et lintervention trangres ont contribu placer la Libye dans lorbite du chaos. Des hordes dites djihadistes ont t dverses ou ont dferl sur la Libye venant de toutes parts dans le sillage de ces ingrences. Elles ont pris aujourdhui possession du territoire et sont dans les instances politiques. On a limpression que le pays risque de partir la drive sous leffet de forces internes incontrlables. Il risque de perdre la matrise de son destin. Les pays qui ont bombard la Libye ne pouvaient ignorer quune dstabilisation de ce pays risquait de dclencher un processus de dsagrgation. On se doutait que lclatement des structures, fussent-elles archaques du pouvoir de Kadhafi, soulverait le couvercle pour laisser schapper tous les dmons politiques, ethniques et sociologiques. On nignorait pas que les stocks darmements pouvaient tomber entre les mains de groupes terroristes en cas de dstabilisation du pays, que ces stocks iraient gnrer un trafic darmes grande chelle et approvisionneraient une multitude de groupes terroristes. On ne peut pour autant affirmer que la dsagrgation encourue par le pays tait une des vises de lingrence trangre. Au dpart, je pense quil stait produit une raction aux vnements sur le mode on bombarde, on liquide Kadhafi, aprs on verra; il fallait exploiter chaud loccasion de se dbarrasser de Kadhafi.
La brutalit du changement a mut en logique de dsintgration lorsque le pays est tomb entre les mains des terroristes. Je ne saurais affirmer non plus que ces terroristes agissent pour leur propre compte, ou dans le contexte dune conjonction dintrts, mais il est notoire quils jouissent de nombreux soutiens politiques et logistiques externes importants, comme la nbuleuse des Frres musulmans. Je serais enclin penser quun engrenage auto-entretenu de mise plat de la Libye sest mis en place au fur et mesure que les vnements dgnraient. On observe que les aspirations populaires vers le changement dmocratique ont t exploites par des acteurs externes la rgion, puis phagocyts par les djihadistes. Les pays du Sahel nont pas fini de subir les contrecoups et de payer le prix, comme au Nord-Mali o la situation sest dgrade gravement, comme si les problmes non rsolus et lis la pauvret ne les crasaient pas assez. Auprs de lAlgrie, certains pays viennent prner la solution pacifique et solliciter son concours, sans ignorer que les Algriens sont conscients du jeu men en parallle ; cest dessein que la coopration est confine aux aspects techniques, comme lchange dinformations ou les renseignements. Il ne peut y avoir, en effet, de dessein gostratgique partag.
Premier enseignement
Prudence vis--vis de lingrence de la communaut internationale dans la recherche dune stabilisation politique et scuritaire de la Libye et du retour de la scurit dans le Sahel. Toutefois, la Libye ne peut plus faire autrement que de manuvrer pour en tirer le meilleur parti afin dloigner tout spectre dinternationalisation. Je rappellerai que la pntration des premiers lments djihadistes dans le Sahel est antrieure au conflit libyen. Les prmices ont commenc apparatre en rapport avec le projet amricain dancrer des points dappui dans le Sahel et notamment linstallation dun commandement militaire. On suppose que cela a eu leffet dun appel dair sur les groupes terroristes qui se sont ainsi multiplis et renforcs la faveur de la dstabilisation de la Libye.
Deuxime enseignement
Je pense que la nbuleuse djihadiste qui sme instabilit et inscurit, de Kidal Alep, en passant par Benghazi, relve de manuvres de transferts de linscurit des fins de dstabilisation par des acteurs globaux et rgionaux. A loppos, la dmarche algrienne dveloppe avec constance une politique de paix, de stabilit et de scurit. Elle sefforce aujourdhui de rattraper le temps perdu aux plans diplomatique et militaire. Pour autant, cette revue la fois diplomatique et militaire peut se transformer en vecteur de modernisation et en force de dissuasion des capacits militaires. De ce point de vue, le moment nest-il pas venu de faire voluer la doctrine militaire afin dadapter les ripostes aux vnements imposs et aux menaces qui sinstallent dans le voisinage le plus proche ? Une doctrine est le fruit de circonstances prsentes pour rpondre des situations mergentes. A terme, la qute dune issue lenchevtrement des problmatiques politique, scuritaire, identitaire et conomique dans le Sahel pourrait passer par la runion des conditions pour la tenue dune confrence rgionale avec les pays du Sahel, Libye comprise. Une confrence qui permettrait dtablir dans un premier temps un climat de confiance dans un cadre collectif. Ce pourrait tre un pas de plus aprs la srie de consultations bilatrales en cours. Mais il est vrai que la tche est rude et complexe. Le Nord-Mali est, lui seul, un concentr des problmatiques croises qui troublent le Sahel.
Troisime enseignement
Les pays qui ont act au nom de la communaut internationale ne sont pas en mesure daider la Libye sortir de sa tourmente. Cette donne ne fait que renvoyer la responsabilit premire des Libyens pour stabiliser leur pays et prserver son unit. En termes de capacit dinfluence sur les vnements en cours, il est vident quun des acteurs extrargionaux parmi les plus proches, lUE en loccurrence, est victime autant de ses pesanteurs intrinsques que de ses contradictions internes. Elle apparat comme un acteur secondaire devant la puissance de laction parallle de certains Etats membres, et mineur face lampleur des dfis relever. Faut-il laisser la Libye en proie ses dmons ? Faut-il laisser dcanter ou faut-il laider sans simpliquer ? La Libye peut sen sortir avec le soutien de ses voisins maghrbins et sahliens. A moyen terme, il y aurait peut-tre un scnario envisager pour lui permettre de relever ses dfis par elle-mme ; il consisterait sinspirer de la solution lalgrienne, savoir grer au mieux les interfrences extrieures dans le sens voulu par les Libyens eux-mmes afin de grer les implications internationales et positionner un Zeroual la tte du pays pour mener une lutte sans merci contre lemprise terroriste. Cet homme viendrait consolider vigoureusement lEtat central, runirait les conditions du retour la lgitimit par un rassemblement national et dclencherait en phase finale un processus dmocratique dans des conditions de scurit matrises. Au terme de ce processus, la Libye nen sortirait que plus forte et lAlgrie serait gagnante au change. De mme, on pourrait imaginer que lAlgrie dsigne un reprsentant spcial pour la Libye. Lenjeu est suffisamment lourd pour ne pas sinterdire de lenvisager. Je pense que ce serait un message adquat ladresse de la Libye, en direction de notre opinion publique et de la communaut internationale.




Halim Benatallah
Ancien diplomate



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Halim Benatallah analyse pour Algeriepatriotique les derniers dveloppements de la crise libyenne




12:00 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,