> >

[] [ ]

Rvision constitutionnelle : Un grand moment de dmocratie

(Tags)
 
Benflis rejette le projet de rvision constitutionnelle de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-05-18 06:40 PM
Pour les acteurs politiques, le prsident a sciemment attendu le dernier moment Emir Abdelkader 0 2014-01-18 02:15 PM
La rvision constitutionnelle, ntant plus lordre du jour, conteste au sein du fln Sadani, l Emir Abdelkader 0 2014-01-06 11:13 AM
the last moment bimba | English Forum 1 2009-11-14 10:19 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-26
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Rvision constitutionnelle : Un grand moment de dmocratie

Rvision constitutionnelle : Un grand moment de dmocratie

Le dbat sur la rvision constitutionnelle, dont le projet a t rendu public et soumis la concertation sous la direction du directeur de cabinet de la Prsidence de la Rpublique, Ahmed Ouyahia, suscite de lintrt et alimente lactualit tant les lectures, commentaires et analyses sont prolifiques, divers et varis.
Les consultations sur la rvision de la Constitution qui devront dbuter dbut juin occupent lactualit en constituant lvnement notamment au sein de la classe politique et les spcialistes de la chose constitutionnelle depuis le lancement du processus dbut mai. La rvision de la Constitution qui est considre par beaucoup comme un moment fort de la nation pour lavenir de la dmocratie en Algrie, traduit la volont du Chef de lEtat daller jusquau bout des rformes politiques quil a lui-mme lances en 2011. Elle est une qute pour lensemble de la socit en vue de consolider les acquis de lEtat de droit et de consacrer, de manire dfinitive, les liberts individuelles et collectives de tous les citoyens algriens, sans exclusion, ni marginalisation.
Le large dbat qui est une revendication commune fdre les partenaires, mais pose des pralables sur la faon et les mthodes de procder parmi les parties concernes. Les partis ayant accueilli favorablement la dmarche adhre et se disent prts. Parmi lopposition certains rejettent lide en refusant de participer alors que dautres prfrent tenir des runions pour se prononcer. Le dbat est donc bien lanc avec des perspectives enrichissant le projet damendement. Depuis lannonce des invitations aux partenaires la concertation sur la rvision constitutionnelle dont le document a t accompagn de propositions, synthse du comit dexperts et dune note indiquant entre autre que les propositions en question sont titre indicatif seulement, le chantier de rvision constitutionnelle qui ne fait l'objet d'aucune limite pralable, hormis celles relatives aux constantes nationales et aux valeurs et principe de notre socit, focalise la scne nationale. Les rencontres de dbats et de concertation autour de ce document, qui doivent dbuter au moins de juin, sadressent 150 partenaires avec une feuille de route de la rvision constitutionnelle qui met laccent sur le caractre consensuel. Le processus de rvision qui a dbut la mi-mai sera suivi dbut juin, par des consultations avec tous ces interlocuteurs dans la transparence afin de permettre lopinion den suivre le droulement. Enfin, la conclusion des consultations conduira llaboration d'un projet consolid de rvision constitutionnelle prenant en considration les vues et propositions des partenaires ce dialogue, et sera ensuite soumis la procdure de rvision constitutionnelle prvue par la loi fondamentale en vigueur.

Trois tendances : le oui, le non, et le oui, mais
Les interlocuteurs de la prsidence qui seront invits cette large consultation dans quelques jours des rencontres la prsidence de la Rpublique, pour exposer et dbattre de leurs vues, commentaires et ventuelles contre-propositions au sujet des propositions qu'ils auront eu le temps d'tudier, devront aboutir un projet consolid de rvision constitutionnelle qui sera labor, en prenant en considration les vues et propositions des partenaires. Le Chef de lEtat a rappel que la rvision constitutionnelle est un moment important dans la vie de la nation et elle mrite le concours de tous les acteurs politiques, dans le respect des diffrences et mme des divergences tout fait acceptables dans notre pays qui s'enorgueillit du niveau dj atteint par son pluralisme dmocratique. Les partis politiques qui ont ragi lannonce de linitiative ont exprim leur position. Trois tendances se sont dgages se dmarquant les unes des autres. La majorit a accueilli favorablement louverture de ce chantier, celle qui a exprim des rserves, et celle qui refuse d'adhrer la dmarche prsidentielle la conditionnant une reconstruction d'un consensus national. Pour le FLN, ces concertations s'inscrivent dans le cadre du processus de mise en uvre des rformes politiques, et la rvision de la Constitution est une priorit pour consacrer davantage la pratique dmocratique et instaurer l'Etat de droit qui garantit la protection des droits individuels et collectifs de tous les citoyens ajoutant que ltape exige la contribution de tous l'dification de l'Etat de droit. Le RND a ritr sa position soulignant que lamendement de la Constitution intervient en couronnement des rformes engages par le Prsident de la Rpublique et toutes les parties de la socit sont appeles apporter leur contribution pour dgager le consensus politique. Le RND a soulign sa disposition participer la consultation autour de la rvision de la Constitution, prcisant que l'amendement de la Constitution tait une question d'une importance nationale capitale qui doit tre place au dessus de tout marchandage ou calcul troit que certaines parties tentent de relayer dans la presse en cette conjoncture sensible et travers des arguments diffrents. De son ct, le Front dEl Moustakbal considre que la prochaine constitution doit tre celle de tous les Algriens pour consacrer la notion du consensus, ajoutant que son parti a plusieurs propositions faire sur la prochaine constitution. Le FNA a indiqu que la prochaine constitution doit reflter la vision du peuple vis--vis de toutes les questions, ce dernier tant souverain tout en mettant des propositions. Le mouvement Nahda se dit dispos participer aux nouvelles consultations sur la rvision de la Constitution qui est une revendication de son parti et de l'opposition ajoutant quun consensus doit tre dgag au pralable sur les mcanismes adopter pour cette rvision et les personnes habilites oprer cette rvision.
Le Parti des Travailleurs s'est dclar prt prendre part au dbat dans le cadre de nouvelles consultations sur la rvision de la Constitution, lances par le Prsident de la Rpublique, Abdelaziz Bouteflika prenant acte de sa dcision de lancer de nouvelles consultations sur la rvision de la Constitution. Il a rappel que le parti, qui milite pour une refonte globale de cette Constitution, est prt participer au dbat soulignant quil est positif et important d'associer les partis politiques la discussion sur la rvision constitutionnelle. LANR a dclar que la participation de son parti aux prochaines consultations sur la rvision de la Constitution sera l'occasion de dbattre de la premire mouture du projet de constitution rappelant ses propositions dj prsentes lors des consultations de 2011, mettant laccent sur la ncessit de consacrer le principe de sparation totale des pouvoirs, l'indpendance de la justice et le renforcement des liberts individuelles et collectives. Aussi, lANR a insist sur limportance de la participation de tous les acteurs politiques et de la socit civile ces consultations pour l'dification d'un Etat de droit auquel nous aspirons tous. TAJ, qui a dcid de dgager un dbat avec la base militante et les diffrentes structures du parti au niveau national, a appel le peuple algrien, les personnalits nationales, les acteurs de la socit civile et les mdias mener bien cette dmarche de sorte prserver les acquis nationaux et consolider les ralisations stratgiques. Le FC qui entend prsenter lors des consultations autours du projet de rvision constitutionnelle, nombre de propositions dont la dfinition de la nature du rgime en Algrie et la sparation des pouvoirs, prsentera ses propositions qui vont dans le sens de la consolidation de la sparation des pouvoirs, la dfinition de la nature du rgime en Algrie et la conscration de lindpendance du pouvoir judiciaire.
Houria A.
----------------------------
MSP
Le parti ne participera pas aux consultations
Le mouvement de la socit pour la paix (MSP), ne participera pas aux consultations autour du projet de rvision de la Constitution qui seront menes par le ministre dEtat, chef de cabinet de la prsidence de la Rpublique, M. Ahmed Ouyahia partir du 15 juin prochain , a indiqu, hier, le secrtaire gnral du parti, Abderrezak Mokri.
Sexprimant au cours dune confrence de presse au sige du parti Alger, M. Mokri a justifi la position de son parti, par le fait que le projet de rvision que propose la prsidence de la Rpublique na pas pris en considration les revendications de la classe politique en gnral et de notre parti en particulier notamment en ce qui concerne la nature du rgime politique du pays . Il a prcis aussi que la parit dans la reprsentation dans les assembles lues na jamais t revendique par les partis politiques en Algrie . En rponse une question concernant la position de son parti par rapport la participation de lancien SG du mouvement, M. Boudjerra Soltani, M. Mokri a prcis que la dcision du parti de ne pas prendre part ces consultations concerne tous les militants du parti, nanmoins, M. Soltani a t inform personnellement par cette dcision . Par ailleurs, M. Mokri a annonc la tenue dune confrence sur les libert et la transition dmocratique , le 10 juin prochain, pour dbattre des grandes questions et des dossiers dactualit de la socit linstar de la Constitution, laccs linformation, les liberts individuelles et collectives, et le secteur de lnergie. En effet, la Coordination pour les liberts et la transition dmocratique qui regroupe le Front pour la justice et le dveloppement (FJD), le Mouvement de la socit pour la paix (MSP), le parti Jil Jadid, le Rassemblement pour la culture et la dmocratie (RCD) et le mouvement Ennahda, ainsi que l'ancien chef de gouvernement Ahmed Benbitour, a approuv, hier, la plate-forme de la confrence, selon un communiqu remis la presse au sige du parti du MSP. Selon la mme source, La plateforme politique sera envoye aux invits, dont le nombre a t arrt, pour quils puissent faire des propositions soit pour la dbattre, soit pour lenrichir .
Salima Ettouahria
------------------------------------
M. Abderezak Mokri :
La confrence de la CPTLD abordera toutes les questions importantes de la socit
La confrence de la Coordination des partis pour les liberts et de la transition dmocratique (CPLTD) prvue le 10 juin prochain abordera toutes les questions et dossiers importants dont la Constitution, l'Information, les liberts et l'Energie, a affirm, hier Alger, le prsident du Mouvement de la socit pour la paix (MSP) Abderezak Mokri. Compose des partis du Front pour la justice et le dveloppement (FJD), MSP, Rassemblement pour la culture et la dmocratie (RCD), Jil djadid et du Mouvement Ennahda outre M. Ahmed Benbitour, la CPLTD a adopt, hier, "la plate forme de la confrence", a indiqu un communiqu distribu au sige du MSP. Selon la mme source, "les invitations seront adresses aux personnalits et aux reprsentants des partis partir de dimanche", prcisant qu'une "commission mixte de supervision de la confrence nationale sera constitue". M. Mokri a confirm "la non participation du MSP aux consultations sur la rvision de la Constitution qui se drouleront sous la direction du ministre d'Etat, directeur de cabinet de la prsidence de la Rpublique, Ahmed Ouyahia". Concernant la participation de l'ancien prsident Bouguerra Soltani, M. Mokri a indiqu que le parti "a appris par les mdias que M. Soltani a t destinataire d'une invitation prendre part ces consultations. "La dcision du boycott concerne tous les militants du MSP", a-t-il dit ajoutant que "M. Soltani a t inform de la position du bureau national du MSP". M. Mokri a critiqu par ailleurs le contenu du projet de rvision constitutionnelle qui ne tient pas compte des revendications de la classe politique concernant notamment la nature "du rgime politique", ajoutant que la "parit hommes-femmes au Parlement et dans les assembles lues n'a jamais t la revendication de la classe politique". M. Mokri a enfin affirm que l'opposition est "aujourd'hui srieuse et raisonnable et place l'unit, la stabilit et la scurit du pays au dessus de tout".







 

()


: 1 ( 0 1)
 

Rvision constitutionnelle : Un grand moment de dmocratie




12:59 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,