> >

[] [ ]

un proche de Nicolas Sarkozy, Claude Guant, en garde vue

(Tags)
 
Sarkozy tente d'obtenir le retrait des enregistrements Buisson Emir Abdelkader 0 2014-03-10 03:07 PM
Nicolas Hulot, lautre victime de Hammouchi Emir Abdelkader 0 2014-03-01 06:23 PM
Le dplacement de Nicolas Hulot annul Emir Abdelkader 0 2014-02-26 01:41 AM
Vido : quand Kaddafi affirmait avoir financ la campagne prsidentielle de Sarkozy Emir Abdelkader 0 2014-01-29 11:49 AM
Nicolas Sarkozy mis en examen Emir Abdelkader 0 2013-03-21 11:47 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
un proche de Nicolas Sarkozy, Claude Guant, en garde vue

Justice franaise : un proche de Nicolas Sarkozy, Claude Guant, en garde vue




Un membre du premier cercle de l'ex-prsident franais Nicolas Sarkozy, Claude Guant, a t plac lundi en garde en vue dans le cadre d'une enqute sur un arbitrage financier controvers en faveur de l'homme d'affaires Bernard Tapie.
"La garde vue de Claude Guant, qui a t entendu lundi toute la journe dans les locaux de la brigade financire Paris, a t leve lundi soir et reprendra mardi", a indiqu l'AFP une source policire. Il s'agit de la deuxime garde vue pour cet ancien grand commis de l'État g de 69 ans, aprs celle subie en dcembre dans une enqute sur des primes en liquide qu'il aurait perues entre 2002 et 2004 lorsqu'il tait directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intrieur.

Les enquteurs s'interrogent cette fois sur le rle que Claude Guant, alors secrtaire gnral de l'Elyse (2007-2011 - un poste pivot dans la gestion de la prsidence), a jou dans la dcision l'automne 2007 de prfrer un tribunal priv la justice ordinaire pour rgler un vieux diffrend entre la banque Crdit Lyonnais et Bernard Tapie sur la revente du groupe Adidas. Les enquteurs se demandent notamment si M. Guant a pes dans la dcision de ne pas contester la sentence qui octroyait plus de 400 millions d'euros l'homme d'affaires et s'il a t sollicit pour que le fruit de l'arbitrage soit soumis une fiscalit indulgente. Les juges souponnent la sentence d'tre le fruit d'un simulacre d'arbitrage organis avec l'aval de la prsidence franaise.

Dans cette affaire, ont t pour l'heure inculpes pour escroquerie en bande organise cinq personnes dont Bernard Tapie, son avocat Maurice Lantourne, un des trois juges-arbitres, et l'ancien directeur de cabinet de l'ex-ministre franaise de l'Economie Christine Lagarde, Stphane Richard. Christine Lagarde a de son ct t place sous le statut intermdiaire de tmoin assist (entre celui de tmoin et celui d'inculp), ce qui lui permet de rester la tte du Fonds montaire international (FMI).
À l'issue de sa garde vue, Claude Guant peut tre relch sans charge ou prsent aux juges pour une ventuelle inculpation. Sollicit par l'AFP quelques jours avant son audition, l'ex-homme fort du clan Sarkozy s'tait refus tout commentaire.


>> Lire aussi : "Carnets du pouvoir" de Rama Yade : les confessions d'une ancienne "Sarko-girl"
Devenu avocat aprs la dfaite de Sarkozy la prsidentielle de 2012, M. Guant, qui fut ministre de l'Intrieur de 2011 2012, devrait devoir dtailler ses relations avec Bernard Tapie et expliquer les nombreuses visites de l'homme d'affaires l'Elyse, en 2007 et 2008, dans une priode cruciale pour l'arbitrage. Parmi elles, une runion cl, qu'il avait convoque, fin juillet 2007, en prsence de Bernard Tapie.
En mars 2013, les juges relevaient que Claude Guant avait t destinataire, ds 2005 alors qu'il tait directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministre de l'Intrieur, puis ultrieurement en tant que secrtaire gnral de la prsidence, de nombreuses demandes d'intervention de Bernard Tapie et de son avocat, en lien avec ces contentieux et leurs prolongements, notamment sur l'aspect fiscal. Les magistrats voquaient son implication personnelle dans le processus.
Bernard Tapie, qui estime avoir t escroqu par le Crdit Lyonnais dans la revente d'Adidas, ne conteste pas avoir tent de sensibiliser des responsables successifs de l'excutif, de droite comme de gauche, pour obtenir rparation.


 

()


: 1 ( 0 1)
 

un proche de Nicolas Sarkozy, Claude Guant, en garde vue




08:58 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,