> >

[] [ ]

Halim Benattallah : La confrence des pays non aligns Alger est une opration de marketing

(Tags)
 
Halim Benatallah analyse pour Algeriepatriotique les derniers dveloppements de la crise libyenne Emir Abdelkader 0 2014-05-25 03:02 PM
Halim Benattallah soutient Si Ali Emir Abdelkader 0 2014-02-09 03:01 PM
La fivre du mondial sempare de la capitale, DAlger la blanche Alger la verte Emir Abdelkader 0 2013-11-19 02:22 PM
Reportage sur le Sommet des Non-Aligns Alger en 1973 ! Emir Abdelkader 0 2013-10-03 05:51 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Halim Benattallah : La confrence des pays non aligns Alger est une opration de marketing

Halim Benattallah : La confrence des pays non aligns Alger est une opration de marketing




Cette confrence ministrielle du Mouvement des pays non aligns (MPNA) Alger est une opration de marketing diplomatique dont lintrt nest pas ngligeable pour lAlgrie. Surtout, on ne peut sous-estimer limportance du ct arrire-boutique qui sattache aux confrences de cette dimension. Les rencontres, concertations, conciliabules mini-sommets, mdiations, qui sy tiennent est la partie immerge de liceberg. Nest pas ngliger, non plus, le volet partage danalyses et dvaluation des vnements. Cest, par exemple, loccasion pour un pays asiatique ou latino-amricain de sinformer sur la situation en Libye, sur la Syrie ou sur le Sahel. Pour dautres, cest loccasion dexposer leur cause, alors que dautres viennent pour obtenir des soutiens ou des aides. Il nest pas un pays qui nait pas une marchandise dintrt national vendre. Tout pays participant a ainsi loccasion de quitter la confrence en ayant pris le baromtre du contexte. Chacun tirera un bnfice ou une frustration la mesure de son ambition. Mais cest tout bnfice pour le pays hte, surtout quil ne sagit pas dune runion extraordinaire devant traiter chaud dune crise internationale, un vnement qui aurait attir lattention des grandes puissances et fait courir des risques dchec au pays hte. Nanmoins, lcho de cette confrence sera amoindri par dautres vnements qui vont capter lattention des mdias et de lopinion publique internationale comme les lections au parlement europen ou lUkraine. Pour autant, il y a quelques interrogations qui restent en suspens propos du poids rel et de la notorit du MPNA sur la scne internationale. La premire interrogation a trait laudience du MPNA auprs de notre opinion publique, en particulier auprs des jeunes Algriens, ceux ns en 1988 par exemple. La question mriterait de leur tre pose, puisque ce mouvement redevient visible en Algrie aprs une trs longue clipse. Cette premire interrogation en induira dautres qui nous aideront faire un rapide tour de piste sur le sujet. Les jeunes gnrations daujourdhui se reconnatraient-elles dans le message vhicul aujourdhui par le MPNA, un message quelles ne peroivent sans doute pas, au contraire des gnrations qui ont accompagn lessor de ce mouvement dans le contexte des luttes tiers-mondistes ? Ces dernires sidentifiaient aux principes du Mouvement, aux batailles quil menait pour la libration des peuples et pour un nouvel ordre international ? Celles daujourdhui auront quelques difficults lui trouver un socle idologique. En outre, manquerait-il au MPNA ( lui aussi ?) un ennemi idologique et une idologie de support, pourraient faire observer les plus informs dentre eux ? Est-ce que les liens de solidarit qui cimentaient les anciennes gnrations travers tous les continents sont toujours aussi mobilisateurs ? Est-ce quun jeune daujourdhui sait que le Mouvement des pays non aligns a constitu un rempart contre les agressions trangres et que son pays pouvait compter sur la mobilisation des pays qui le composent pour se librer ou pour se dfendre, au plan diplomatique comme sur le terrain. Je ne puis prjuger de la nature de la rponse qui serait fournie par un jeune Algrien qui a vcu la tragdie des annes 1990. De mme, un jeune Libyen sait-il quen dautres temps la coalition des pays non aligns se serait mobilise pour empcher le bombardement de son pays et quelle aurait tent toutes les mdiations, lAlgrie en tte sans aucun doute, pour trouver une issue pacifique. Le rglement pacifique des diffrends tait son credo. La mme question mriterait dtre pose, mais autrement un jeune Syrien, un jeune Palestinien, un jeune Malien : pensent-ils que le Mouvement des pays non aligns peut peser de tout son poids pour aider leurs pays ? Une deuxime interrogation vient lesprit : la direction du mouvement des pays non aligns tait avant tout une affaire de chefs dEtat charismatiques, des personnalits hors du commun, fruits de leur poque, qui ont tout la fois marqu lhistoire de leurs pays et laiss leur empreinte propre sur la scne internationale. Ils ntaient pas contests lintrieur et taient couts lextrieur. La mise en commun de leur prestige personnel et du rang respectif de leurs pays donnait du poids au message du mouvement des pays non aligns ainsi qu son action collective, dans la ngociation, sur tous les champs de la confrontation est-ouest et sur lensemble des problmatiques nord-sud. Faut-il attendre lmergence de nouveaux leaders et dun nouveau leadership global du mouvement, au dtour dun tournant dont lHistoire a le secret, pour que ce mouvement rinvente une cause collective en prise avec son temps ? Dans le monde multipolaire qui se dessine, retournera-t-il, temps, pour y occuper son rang ?
Autre interrogation : ce mouvement a-t-il encore un groupe de pays moteurs qui entretiendrait sa dynamique, des pays reprsentatifs de ses courants internes, respects par eux-mmes au sein du mouvement, comme lpoque auprs de lex-URSS ou du camp occidental ? A-t-il le peloton davant-garde indispensable qui pourrait constituer sa force de frappe politique : lex-Yougoslavie a clat et les pays qui en sont issus sont devenus membres de lUE. La Serbie aspire rejoindre lUE. LInde sest recentre sur sa rgion, une rgion de colosses politiques, conomiques, commerciaux et militaires, et dont les Etats-Unis font une priorit. LEgypte, neutralise par le conflit avec Isral, est aujourdhui dans la tourmente pendant que lAlgrie, peine sortie dune tourmente, doit faire face des dfis dstabilisateurs dans sa rgion. Cuba, linternationaliste actif, qui tirait son punch diplomatique et son activisme militaire du soutien de lex-URSS, sest aussi recentre la faveur de son volution au plan interne. En attendant lmergence dun nouveau leadership, cest la classe dite des pays mergents dont lAlgrie ne fait pas partie qui sest fait une place dans le monde de la globalisation. La fin de la guerre froide a sans doute acclr le processus de la globalisation que des pays comme lAfrique du Sud, lInde (le Brsil membre des 77), et autres ont intgr. Ils ont pous le mouvement global du changement des rapports de forces conomiques. Ils sont devenus acteurs de la globalisation. Leurs intrts financiers et commerciaux sont dans la globalisation o ils sont en train dacqurir des parts de march et des actifs, et ils sont membres de lOMC. Le forum des BRICS qui nest certes pas des plus homognes, mais l nest pas son objectif, a merg en ple de concertation conomique face aux Etats-Unis en particulier. Sur ce plan, les intrts conomiques entre pays non aligns se sont nettement diffrencis, ce qui ne peut que diminuer de la pertinence de la rhtorique conomique des pays non aligns et affaiblir les liens de solidarit. Que peut-il y avoir de commun en effet entre des entreprises publiques se nourrissant au budget de lEtat et des empires privs indiens partis la conqute du monde la faveur de labattement des barrires commerciales ? Lexercice auquel peuvent se livrer les pays non aligns de nos jours a-t-il encore lcoute des grands dcideurs conomiques internationaux ?
Une dernire interrogation enfin : elle a trait au comportement non thique, cest le moins quon puisse dire, de pays membres se livrant des oprations de dstabilisation de leurs voisins ou servant de tte de pont des oprations de renversement de rgime, y compris la participation indirecte llimination de chefs dEtat qui, hier encore, taient dans leurs rangs. Ou encore de pays membres soutenant ouvertement les hordes terroristes, en les finanant et en les acheminant dun coin lautre de la plante. Dans les rapports de force rcents, il est courant que des pays non aligns participent des coalitions militaires diriges contre un autre pays non align. Rappelons le cas de lEgypte : lorsquelle avait sign les accords de Camp David, elle avait essuy lopprobre gnral. Aujourdhui, le Qatar sera-t-il en point de mire ? Les procdures internes de rglement des conflits seront-elles actives ? Les ingrences extrieures et lintervention trangre en Libye et en Syrie seront- elles dactualit ? En son temps, la mdiation de Lakhdar Brahimi, mise en chec y compris par des membres des pays non aligns, aurait gagn tre soutenue par le MPNA. Le MPNA tait absent de la gestion de cette crise, et dautres thtres, par la volont des pays membres


Halim Benattallah
Ancien secrtaire dEtat, ancien ambassadeur Bruxelles





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Halim Benattallah : La confrence des pays non aligns Alger est une opration de marketing




12:56 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,