> >

[] [ ]

La majorit prsidentielle dans tous ses tats

(Tags)
 
Le Maroc dans la prsidentielle algrienne Emir Abdelkader 0 2014-04-20 03:22 PM
Presidentielle dans lemigration : ... Emir Abdelkader 0 2014-04-13 04:21 PM
Sept partis impliques dans la presidentielle Emir Abdelkader 0 2014-03-12 09:31 PM
Union europenne : La corruption au scalpel dans les Etats membres Emir Abdelkader 0 2014-02-09 03:15 PM
Une petite rvolution dans la vie de tous les jours Emir Abdelkader 0 2013-11-28 02:46 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La majorit prsidentielle dans tous ses tats

DIVERGENCES SUR LA CONSTITUTION, L'ASSEMBLÉE ET LE POSTE DE VICE-PRÉSIDENT

La majorit prsidentielle dans tous ses tats




Les divergences au sein de la majorit prsidentielle taient attendues, puisque malgr leur coopration dans la campagne lectorale, ces partis ne sont jamais arrivs se constituer en Alliance prsidentielle.
Au moment o l'annonce du dbut des consultations sur la nouvelle Constitution est confirme pour le 5 juin entre le directeur de cabinet du prsident de la Rpublique, Ahmed Ouyahia, et la classe politique, la majorit prsidentielle diverge sur le contenu et les dispositions de la nouvelle Constitution. Ainsi, le FLN, parti majoritaire l'Assemble, dirig par Amar Sadani et le Mouvement populaire algrien (MPA) dirig par Amara Benyouns, deux partis qui se sont fortement illustrs dans la campagne pour le 4e mandat de Bouteflika, sont diamtralement opposs sur la question de la dissolution de l'APN. Le parti majoritaire exclut de cder sa place et refuse catgoriquement la proposition du MPA de dissoudre l'Assemble et de convoquer des lections lgislatives anticipes. Une position que dfend galement le PT de Louisa Hanoune qui a men campagne aux cts du candidat Bouteflika lors de la prsidentielle d'avril 2014. La secrtaire gnrale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a appel en effet une rforme en profondeur de la Constitution et des lections lgislatives anticipes comme pralable l'dification dmocratique. La priorit aprs l'lection prsidentielle du 17 avril doit tre une rforme en profondeur de la Constitution et non son amendement, a prcis Mme Hanoune. Cette rforme doit tre prcde d'lections lgislatives anticipes car le Parlement actuel n'a pas la capacit politique pour prendre en charge la rforme de la Constitution, a-t-elle estim. Le PT et le MPA sont convaincus qu'avec une nouvelle lection lgislative, ils vont amliorer leurs scores respectifs l'Assemble. Mme position dfendue par le TAJ de Amar Ghoul qui revendique demi-mot une lection lgislative anticipe pour connatre son vritable poids sur la scne politique. Le TAJ qui a t cr juste aprs les lections lgislatives de 2012 est constitus d'un groupe parlementaire compos de dputs lus sous la bannire islamiste de l'Alliance verte. Depuis, l'ancien cadre du MSP a cr son parti et rejoint la majorit prsidentielle. Cette demande des partis proches des positions de la majorit prsidentielle, n'est pas du got du FLN qui reste attach la Constitution qui stipule que seul le prsident de la Rpublique peut dcider de la dissolution de l'Assemble populaire nationale ou d'lections lgislatives anticipes aprs avoir consult le prsident de l'Assemble populaire nationale, en l'occurrence Sad Ould Khelifa, le prsident du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah et le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.
Pour le FLN, ces appels du MPA, du TAJ ou du PT sont une ingrence dans les prrogatives du prsident de la Rpublique et une atteinte aux institutions constitutionnelles.
Le FLN tient galement sa proposition de poste de vice-prsident de la Rpublique qui a t supprim du projet de la Constitution soumis l'tude aux partis et aux politiques. En dfinitive, ces divergences au sein de la majorit prsidentielle taient attendues, puisque malgr leur coopration dans le programme du prsident, ces partis ne sont pas arrivs se constituer en Alliance prsidentielle, comme ce fut officiellement le cas pour le FLN, le RND et le MSP en 2009.
En tout cas, ces divergences font les affaires de l'opposition, puisque la Coordination pour les liberts et la transition dmocratique, compose notamment du RCD et du MSP, ainsi que le Ple pour le changement de Ali Benflis ont annonc leur refus de prendre part ces consultations lances par Ouyahia. Mme position adopte par le FFS et par certaines personnalits nationales puisque Sid Ahmed Ghozali, Mouloud Hamrouche et Mokdad Sifi ont annonc qu'ils n'iront pas la prsidence. L'ancien Premier ministre, en charge de mener ces consultations, a invit la prsidence de la Rpublique plus de 150 partis et personnalits nationales pour discuter de la rvision de la Constitution.





 

()

« | : »

: 1 ( 0 1)
 

La majorit prsidentielle dans tous ses tats




06:04 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,