> >

[] [ ]

Vieux discours, vraies proccupations

(Tags)
 
Lagence officielle APS se dfend davoir dform le discours de Kerry Emir Abdelkader 0 2014-04-04 06:46 PM
Ghardaa prisonnire de ses vieux dmons Emir Abdelkader 0 2014-03-24 05:04 PM
Prsidentielles en Algrie : de faux dbats, de vraies stupidits ! Emir Abdelkader 0 2014-02-06 12:17 PM
Le danger du discours wahhabite Emir Abdelkader 0 2013-07-30 03:34 PM
Aprs le discours du roi du Maroc ... Emir Abdelkader 0 2012-11-10 03:47 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Vieux discours, vraies proccupations

Vieux discours, vraies proccupations




Le Palais des nations tait envelopp, hier, dun parfum des annes 1970 louverture de la 17e Confrence ministrielle des pays non aligns.


Cette rsidence dEtat, haut lieu des grand-messes diplomatiques, a arbor loccasion les couleurs du tiers-monde que les dlgations de prs de 80 pays taient venues dfendre comme au bon vieux temps de la lutte contre limprialisme. Tout a bien commenc avec lallocution du sympathique du prsident bolivien, Evo Morales, dont le pays accueillera, courant juin, le sommet du groupe des 77 devenu aujourdhui 133 pays et qui luttent solidairement pour leur dveloppement. M. Morales a dailleurs invit les Non-Aligns partager le combat du groupe des 77 pour lamlioration des conditions socioconomiques des pays membres.
Sappuyant sur lexprience de son pays, le prsident bolivien a mis en avant le succs de sa politique conomique base sur les nationalisations et axe sur la reprise par lEtat du contrle et de lexploitation des ressources naturelles. Il na pas manqu de souligner lopposition des puissances capitalistes cette politique en cours depuis une dcennie qui a permis, daprs lui, de faire passer la Bolivie dun pays mendiant un Etat mergent.Auparavant, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a plant le dcor et donn le ton en faisant une plaidoirie en faveur dune mondialisation plus humaine. Ce nologisme diplomatique est contenu dans le discours du prsident Bouteflika la confrence, grand absent de lvnement.
Bouteflika, le grand absent
Une mondialisation plus humaine ? Voil un concept qui cadre trs mal avec un monde de plus en plus financiaris, o les faibles ont de moins en moins de place. Cet appel de Bouteflika prononc sous une forme incantatoire ne risque pas, en effet, de sortir au-del des traves du Palais des nations. Encore moins cette dclaration du ministre des Affaires trangres, Ramtane Lamamra, pour qui la revendication dun nouvel ordre conomique international reste une exigence ! Il ne manquait au dcor du Palais des nations que Houari Boumedine pour restituer lambiance du sommet de 1973.
Dj que lArabie Saoudite, les Emirats et le Qatar rputs pour leur alignement amricain nont pas jug utile de dpcher leurs ministres des Affaires trangres. Ils se sont contents denvoyer des reprsentants subalternes la confrence dAlger, juste pour faire acte de prsence. Le constat vaut aussi pour le Maroc qui a dlgu ladjoint de son reprsentant lONU et son ambassadeur Alger. Le vice-ministre des Affaires trangres du royaume dArabie Saoudite, Abdelaziz Ben Abdallah Ben Abdelaziz, a certes dclar le soutien de son pays au Mouvement des Non-Aligns (MNA) ainsi qu ses orientations.
Mais il a d faire la moue face au ministre iranien des Affaires trangres, Mohammad Javad Zarif, dont le pays est prsident en exercice du MNA, qui appelait renforcer les Non-Aligns pour plus defficacit et pour contribuer la paix mondiale. De mme que lappel de Abdelmalek Sellal aux Non-Aligns unir leurs efforts pour radiquer le terrorisme dans le monde, ne devait pas intresser les dlgus des monarchies du Golfe qui financent et arment les terroristes en Syrie.
Mais au-del de sa tonalit quelque peu ringarde eu gard la ralit du monde aujourdhui, cette confrence dAlger a eu ce mrite davoir montr lengagement des uns et des autres, ne serait-ce que dans le discours, se solidariser avec les faibles dans tous les sens du terme. Forcment, les monarchies du Golfe qui sinscrivent et souscrivent aux agendas diplomatiques occidentaux, devaient tre mal laise dans ce monde den bas peupl de pays pauvres.
Il faut noter par ailleurs que le secrtaire gnral de lONU, Ban Ki-moon, a pu sadresser, via vidoconfrence, aux participants et saluer les efforts dploys par le mouvement dans la rsolution des conflits et la rduction de la pauvret dans le monde. Il a aussi soulign que le MNA a dfendu des valeurs universelles, comme le respect des droits de lhomme et lgalit pour tous les peuples et toutes les nations. Cette 17e confrence du MNA, place sous le thme de la Solidarit renforce pour la paix et la prosprit, sera sanctionne aujourdhui par un document final, une dclaration dAlger, une dclaration sur la Palestine et un rapport gnral.


La Libye et la Syrie : Les principales proccupations

Sitt les discours douverture termins, un groupe de diplomates saffairait rejoindre une salle attenante la plnire pour parler de la Libye loin des camras. Pilote par lAlgrie, cette initiative visant trouver une issue la crise libyenne a t lance en marge de la confrence. Autour du secrtaire gnral de la Ligue arabe, Nabil El Arabi, les MAE algrien, libyen, gyptien, tunisien et malien changeaient en coulisses sur la conduite tenir pour rgler la crise libyenne. Un communiqu devrait sanctionner cette mdiation des pays en conclave sur lesquels le MAE libyen fonde de gros espoirs. Nous esprons que nos amis algriens puissent convaincre les autres dentreprendre une dmarche pour trouver une issue notre crise, a dclar, le MAE libyen, Mohamed Abdelaziz, la presse. Par ailleurs, un groupe planchait sur une autre initiative concernant la Syrie, pendant que la question palestinienne faisait lobjet dune rencontre publique des dlgus de plusieurs pays. (H. M.)


Le Maroc hors dtat de nuire :

Il y a avait hier une atmosphre de guerre froide au Palais des nations. Le Maroc, qui sest fait reprsenter par ladjoint de son reprsentant lONU et son ambassadeur Alger, a d regretter dtre l. Il a vainement tent, le premier jour, de prsider la trs sensible commission politique de la confrence qui a t confi finalement lEquateur. Deuxime dconvenue : sa mise lcart des discussions sur lavenir de la Libye. Rput pour sa matrise du lobbying, le Maroc na pas russi cette fois dicter sa loi en Algrie.
Comme ses homologues du Golfe, le royaume sest content de marquer sa prsence sans pouvoir influer sur le cours des dbats.
Il est mme probable quil subisse un ultime camouflet avec la probable adoption dune dclaration de soutien au combat du peuple sahraoui. Une chose est certaine, le Maroc est hors dtat de nuire au Palais des nations o il est entour de pays ayant souffert et qui souffrent encore du colonialisme.



(H. M.)

Hassan Moali




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Vieux discours, vraies proccupations




07:24 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,