> >

[] [ ]

Il ny aura pas de paix au Sahel sans le rglement de la crise libyenne

(Tags)
 
Halim Benatallah analyse pour Algeriepatriotique les derniers dveloppements de la crise libyenne Emir Abdelkader 0 2014-05-25 03:02 PM
Un expert voque au Congrs US limpact de la crise libyenne sur lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-05-03 03:27 PM
Tahar Benjelloun Sans honte et sans pudeur... Emir Abdelkader 0 2014-05-02 08:58 AM
L'importance de l'Algrie dans la consolidation de la paix au Sahel salue par l'UA Emir Abdelkader 0 2014-02-26 04:12 PM
Bahren : lopposition se dit prte un rglement srieux de la crise Emir Abdelkader 0 2014-01-18 02:24 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Il ny aura pas de paix au Sahel sans le rglement de la crise libyenne

Il ny aura pas de paix au Sahel sans le rglement de la crise libyenne




-Le MAE algrien vient dannoncer la reprise des ngociations inter-maliens en juin. Quelles sont, daprs vous, les chances de succs dune telle initiative soutenue par Bamako ?
Cest trs difficile dire. Ces ngociations auraient d reprendre depuis longtemps, mais le gouvernement malien ne semble pas avoir voulu les conduire leur terme. La rconciliation nationale ne parat pas tre sa priorit, ce qui explique linstabilit persistante du pays. Il importe que les acteurs extrieurs qui comptent (France, Algrie) fassent comprendre Bamako que, malgr les vnements passs, la rconciliation est absolument imprative pour commencer rtablir la paix et la stabilit dans le Nord et viter une reprise des affrontements.
-Est-il juste de dire que lopration Serval a chou, au-del de la mission strictement militaire, imposer une feuille de route politique pour la pacification du Mali ?
Non. Serval tait une opration destine empcher la prise de contrle du sud du Mali par les groupes terroristes et affaiblir significativement ces derniers. Elle a donc t une russite totale. La France na jamais dit quelle allait radiquer les bandes armes djihado-criminelles du Sahel. Elle nen a ni les moyens ni lambition. Cela ne peut tre quavec une action conduite par les Etats de la rgion, certes avec des soutiens extrieurs. Toutefois, depuis la fin de lopration Serval, la situation ne sest pas amliore : les militaires maliens ne font gure preuve defficacit sur le terrain, le gouvernement de Bamako ne brille pas par son sens politique vis--vis des Touareg, les autres Occidentaux (Europens et Amricains) se sont peine engags sur le terrain pour stabiliser la situation. De plus, Paris na pas dobjectifs aussi clairs que pendant la campagne de 2013, dautant que ses moyens militaires, de plus en plus limits, sont sollicits sur de nombreux thtres.
-La recrudescence des actes de violence Kidal est-elle un simple soubresaut ou une preuve que la crise entre le nord touareg et Bamako reste entire ?
Ce ne sont pour linstant que des soubresauts, des ractions dexaspration devant certains impairs de Bamako. Mais les torts sont partags. Les Touareg sont extrmement sensibles et surragissent souvent la moindre occasion. Ils ne doivent pas non plus oublier quils ont t les allis des djihadistes, quelle quen ait t la raison, et quils ont pris la vie de nombreux militaires de larme malienne. Les blessures sont longues cicatriser des deux cts. Do la ncessit de ngocier. La question touareg demeure dune extrme complexit.
-Certains prtent la France une volont de sinstaller durablement au nord du Mali via une base militaire. Quen est-il exactement, selon vous ?
Non, il ny a aucune volont de cette nature. Mais devant la persistance des mouvements terroristes et lincapacit des Etats de la rgion y faire face, la France risque de rester quelque temps dans la rgion sahlienne. Nous avons des accords de dfense avec plusieurs pays de la bande sahlienne, des ressortissants et, bien sr, des intrts conomiques protger. Cest pour cela que notre dispositif franais a t rorganis entre le Mali, le Burkina, le Niger et le Tchad. Si demain, les forces franaises se repliaient (et tant que larme algrienne se refusera intervenir hors de ses frontires), il est certain que tous les Etats de la rgion connatront une situation chaotique.
Paradoxalement, nous sommes critiqus si nous intervenonstout comme lorsque nous nintervenons pas ! Lide dun nocolonialisme franais est un fantasme qui a cours en Afrique depuis longtemps et qui va durer. Mais cest une contre-vrit absolue. La France nen a ni la volont ni les moyens. Nous avons assez de problmes rgler chez nous. Pourquoi voulez-vous que nous en ajoutions dautres ?
-Quel a d tre, selon vous, lobjet de la visite de M. Le Drian en Algrie, au-del du communiqu officiel voquant sommairement la coopration scuritaire dans le Sahel ?
Dune part, expliquer aux autorits algriennes les objectifs de la France dans la rgion ; dautre part, demander la coopration dAlger dans la lutte contre les groupes djihadistes, dont certains continuent trouver refuge sur son territoire. Enfin, voquer la situation en Libye, qui est un vrai nid de gupes terroristes. Il me parat essentiel que nous multiplions les changes de vue et de renseignement entre nos deux pays, car Alger et Paris disposent chacun dexpriences et de comptences reconnues en la matire.
-Pensez-vous quon puisse rgler le conflit au Mali compte tenu de la persistance de la crise en Libye, principal pourvoyeur darmes aux extrmiste maliens ?
Non, le retour la paix et la stabilit dans lespace sahlo-saharien ne pourra tre obtenu sans que soit rsolue la question libyenne. Et il convient de rappeler une nouvelle fois que nous, Franais, mme si nous ne sommes pas les seuls, portons une responsabilit majeure dans le chaos qui rgne dans ce pays. Je suis dailleurs totalement scandalis que nous ayons autoris, il y a quelques semaines, la venue de Abdelhakim Belhadj, ancien leader du Groupe islamiste combattant libyen en France ! Je me demande parfois quelle est notre logique ? Il existe cependant deux raisons desprer : dune part, les Occidentaux sont vraiment inquiets de lvolution de ce pays et songent intervenir. Esprons quil ne recommettront pas les erreurs de 2011. Dautre part, llection du marchal Al Sissi en Egypte devrait tre un facteur majeur de stabilisation de la rgion. Le Caire doit absolument tre troitement associ la recherche de solutions, politique ou militaire concernant son turbulent voisin.

Hassan Moali




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Il ny aura pas de paix au Sahel sans le rglement de la crise libyenne




10:04 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,