> >

[] [ ]

RASD: lhistorique du conflit.

(Tags)
 
Un processus historique long, complexe et douloureux Emir Abdelkader 0 2014-04-13 02:44 PM
Union africaine : vers une offensive anti-RASD ? Emir Abdelkader 0 2013-12-12 11:30 AM
Conflit du Sahara occidental... Emir Abdelkader 0 2013-05-12 02:42 PM
Les pays musulmans adhrent une dclaration historique Emir Abdelkader 0 2013-03-16 06:14 PM
RASD: lhistorique du conflit. Emir Abdelkader 0 2013-03-06 04:47 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-31
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,962 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
RASD: lhistorique du conflit.

RASD: lhistorique du conflit.




Sahara Occidental-Dossier spcial Rpublique Arabe Sahraouie dmocratique: lhistorique du conflit.

La Rpublique Arabe Sahrarouie Dmocratique (RASD), proclame le 27 fvrier 1976, par le Front Polisario, est un territoire de 266 000 km du nord-ouest de lAfrique, bord par la province marocaine de Tarfaya au nord, lAlgrie au nord-est, la Mauritanie lest et au sud, tandis que sa cte ouest donne sur lAtlantique.
Frontalier de lAlgrie sur 42 km, de la Mauritanie sur 1561 km, et du Maroc sur 443 km, les zones de contrle du Maroc et du Polisario sont spares par un mur de sable, construit par les Marocains avec laide dexperts israliens et amricains.
La zone sous contrle marocain se trouve louest du mur, la zone sous contrle du Polisario lest. Le mur mesure plus de 2 000 km de long et permet de bloquer les vhicules. Il est compos dune srie de barrires fait de deux remblais de sable de 3 m de haut protgs par des champs de mines et de fortifications places tous les cinq kilomtres5.
Trente-sept ans aprs la proclamation de son indpendance, cette ancienne colonie espagnole na toujours pas trouv de statut dfinitif sur le plan juridique. Le Sahara occidental est en effet en proie un conflit opposant les indpendantistes sahraouis du Front Polisario au Maroc qui revendique sa souverainet sur lensemble du territoire.
Il figure sur la liste des territoires non autonomes selon lONU depuis 196314, suite une demande du Maroc. Depuis lentre en vigueur du cessez-le-feu de 1991, le statut final du Sahara occidental reste dterminer.
Devenu un enjeu global illustrant la rivalit entre le Maroc et lAlgrie, le dossier saharien bloque toujours la construction de lUnion du Maghreb arabe (UMA). Le Front Polisario est un mouvement dont lobjectif est lindpendance totale du Sahara occidental, revendication soutenue par lAlgrie, avait proclam lindpendance du terrtioire dans la foule du retrait espagnol de cette enclave, en 1974.
Dune superficie de 266.000 km2 pour une population de 519.415 habitants, soit une densit de 1,85 habitant par km2, le sahraoui parle arabe ou berbre. Sa monnaie nationale est la Peseta Sahraouie, monnaie commmorative frappe occasionnellement mais non utilise dans les changes commerciaux. Sa monnaie dusage demeure de la Dirham marocain, tout le moins dans le secteur marocain du Sahara.
Depuis le cessez-le-feu de 1991, le Maroc contrle et administre environ 80 % du territoire, tandis que le Front Polisario en contrle 20 % laisss par le Maroc derrire une longue ceinture de scurit, le mur marocain.
La priode prcoloniale

En 1048, des Berbressanhadjas de louest du Sahara (actuelle Mauritanie) se coalisent sous limpulsion dun prdicateur malikite marocain, Abdullah Ibn Yassin et dun chef local et fondent le mouvement almoravide.
Ils conquirent et unifient les tribus du Sahara occidental entre 1042 et 1052, puis semparent du Maroc actuel (alors clat en petits mirats la suite de la chute de lempire chrifien des Idrissides) et dune grande partie de la pninsule Ibrique (Al-Andalus).
Les Almoravides ont pour capitale et base Marrakech. À leur chute aux mains des Almohades (1147), le territoire perd son organisation.
Au XVe sicle et XVIe sicle, les Portugais et les Espagnols installent des forts sur la cte, mais en sont chasss aprs quelques dcennies.
Au XVIe sicle, les Saadiens ouvrent une nouvelle priode dinfluence du Maroc sur le Sahara occidental, qui se traduit par de multiples liens juridiques dallgeance entre le sultan du Maroc et certaines des tribus vivant sur le territoire du Sahara occidental.
Le Sahara espagnol

En 1884, lEspagne place ce territoire sous son protectorat. La prise de contrle est confirme par la confrence de Berlin de 1884-1885. Elle tablit des comptoirs commerciaux et une prsence militaire. Les frontires ne sont pas clairement dfinies, jusquau trait entre la France et lEspagne, datant du dbut du XXe sicle. Les tribus locales luttent contre la puissance coloniale avec laide du sultan marocain. Cet appui cesse lorsque ce dernier est soumis un protectorat franco-espagnol en 1912.
Le Sahara espagnol est cr partir des territoires de Río de Oro et de Saguia el-Hamra en 1924. Il est administr en commun avec le protectorat de cap Juby (Tarfaya) et sparment des territoires appels Maroc espagnol.
Ds 1965, lONU pousse lEspagne dcoloniser ce territoire ainsi que le protectorat de cap Juby (tarfaya) et lenclave dIfni, et dans ce but engager des consultations avec le Maroc. Mais lAlgrie est alors en conflit ouvert avec le Maroc au sujet du trac de leur frontire commune (guerre des sables, 1963). De plus, le Maroc et la Mauritanie ont aussi des revendications territoriales opposes sur ce territoire, le Maroc refuse de reconnatre la Mauritanie. De ce fait, les trois voisins du Sahara occidental ne parviennent pas crer un front commun face lEspagne qui perptue ainsi sa domination.
Le rglement du conflit algro-marocain et un accord conclu entre le Maroc et la Mauritanie permettent dunifier le front anti-espagnol. Paralllement, plusieurs groupes locaux se lancent dans la rsistance arme aid par larme de libration nationale marocaine issue de la lutte populaire marocaine contre loccupation hispano-franaise du Maroc.
La guerre du Sahara occidental

En 1975, un avis consultatif de la Cour internationale de justice confirme lexistence de liens historiques entre les populations du Sahara occidental et le Maroc, ainsi que lensemble mauritanien, mais conclut quils ne sont pas de nature empcher un rfrendum dautodtermination, en y rendant inapplicable la notion de terra nullius.
Quelques jours aprs cet avis, Hassan II, Roi du Maroc organise la marche Verte (6 novembre 1975) pour marquer la volont dune souverainet marocaine sur ce territoire. Ceci amne lEspagne signer les accords de Madrid avec le Maroc et la Mauritanie, le 14 novembre 1975, pour officialiser le partage du territoire.
Le Maroc obtient les deux tiers nord, et la Mauritanie le tiers sud; lAlgrie et les Sahraouis ne sont pas consults.
La bataille dAmgala en 1976 entre forces marocaines et algriennes sur le territoire du Sahara occidental montre le soutien actif de lAlgrie au Polisario. Entre fin 1975 et 1976, des dizaines de milliers de Sahraouis quittent le Sahara occidental, fuyant la guerre vers les camps de rfugis de Tindouf en Algrie, encadrs par le Polisario.
Aprs le putsch en Mauritanie qui renverse Moktar Ould Daddah en juillet 1978, le Front Polisario dclare un cessez-le-feu unilatral avec Nouakchott12. Le cessez-le-feu est approuv par lONU13 et le 10 aot 1979 un trait de paix est sign dans lequel la Mauritanie cde sa partie du Sahara au Front Polisario12. Le 14 aot 1979, le Maroc annonce lannexion de lancien territoire mauritanien.
Dans la dcennie 1980, le Maroc rige un mur de dfense qui spare le territoire en deux, les 20 % lest du mur tant dsormais sous le contrle du Front Polisario8. Une guerre dembuscades avec le Front Polisario prend fin en 1991 suite un cessez-le-feu favoris par la mdiation de lOrganisation des Nations unies ; un rfrendum organis par les Nations unies sur le statut final a t report plusieurs reprises.
Depuis le dpart des Espagnols, lONU considre que le Sahara occidental est un territoire sans administration. En 2002, un avis de droit de Hans Corell, vice-secrtaire gnral aux questions de droit, conclut que le Maroc nest pas la puissance administrante du territoire. Le document S/2002/161 indique16: Le 14 novembre 1975, une dclaration de principes sur le Sahara occidental a t signe Madrid par lEspagne, le Maroc et la Mauritanie (laccord de Madrid).
En vertu de cette dclaration, les pouvoirs et responsabilits de lEspagne, en tant que puissance administrante du territoire, ont t transfrs une administration tripartite temporaire. Laccord de Madrid ne prvoyait pas de transfert de souverainet sur le territoire ni ne confrait aucun des signataires le statut de puissance administrante, statut que lEspagne ne pouvait dailleurs unilatralement transfrer. Le transfert des pouvoirs administratifs au Maroc et la Mauritanie en 1975 na pas eu dincidence sur le statut du Sahara occidental en tant que territoire non autonome.
À partir de 2003, certains documents de lONU qualifient le Maroc dautorit administrante, ce qui lui donnerait le droit dexploiter les ressources naturelles du territoire, par exemple dautoriser des concessions ptrolires17. Le gouvernement de la RASD se revendique lui aussi puissance administrante du territoire.
Dans un rapport publi en 2006 par Kofi Annan, alors secrtaire gnral des Nations unies, il est indiqu quaucun État membre de lONU ne reconnat la souverainet du Maroc sur le Sahara occidental.
Situation politique

Le Sahara occidental est un enjeu majeur de la rivalit entre le Maroc et lAlgrie. Le Maroc accuse celle-ci de chercher une ouverture sur locan Atlantique, tandis que lAlgrie affiche la volont dendiguer ce quelle a appel lexpansionnisme chrifien, grave danger pour tous les voisins de lEst et du Sud. La rivalit a longtemps t entretenue dans le contexte de la guerre froide, le Maroc tant soutenu par lEurope occidentale, les États-Unis, les monarchies du golfe Persique ainsi que par Isral19, tandis que lAlgrie tait appuye par le Bloc de lEst, notamment lURSS et Cuba.
Position marocaine

Le Sahara occidental est considr par le Maroc comme constituant ses provinces du Sud (dit Sahara marocain). Ce pouvoir est revendiqu comme historique et lgal par le Maroc sur cette partie du Sahara.
Le Maroc rejette les conclusions de lavis consultatif de la Cour internationale de justice de 1975: selon lui, la cour a commis une erreur dinterprtation en cherchant utiliser un cadre juridique occidental.
Les liens dallgeance historiques exprims par de nombreux chefs sahraouis sont constitutifs de la nation marocaine comme de lappartenance du Sahara occidental au Maroc, et il nexiste pas dautre source historique de souverainet20. Les changes commerciaux dans le territoire tait monnays en Dirhams marocains, les chefs locaux taient dsigns par le Maroc, et il existe aussi des archives de traits de libre-change entre le Maroc et certaines nations europennes la fin du XIXe sicle qui mentionnaient le territoire du Sahara occidental comme tant une partie intgrante du Maroc.
La question du Sahara occidental est galement un facteur majeur de stabilit politique au Maroc: selon les autorits, le rattachement du territoire fait lobjet dun consensus national, et un gouvernement qui agirait lencontre de ce consensus se heurterait immdiatement une forte hostilit de la population.
Le Maroc affirme que le Polisario nest quune marionnette aux mains de lAlgrie qui est le vritable protagoniste dans laffaire, de par ce fait, elle a t pendant longtemps la seule partie avec laquelle le Maroc tait prt ngocier. Il ne reconnat pas le Polisario comme organisme reprsentatif de la population sahraouie.
Aprs des contacts officieux, le Maroc a accept de traiter directement et officiellement avec le Polisario en 2007 en tant quun des protagonistes du conflit.
Le Maroc na cess de rpter dans toutes les grandes instances internationales sa position concernant ce quil considre tre lutilisation des populations sahraouies marocaines comme moyen de marchandage (aides ONG dtournes, esclavagisme dans les camps), une libert de mouvement quasi nulle, une surestimation du nombre de rfugis avec le refus catgorique du Polisario de les recenser, et le dtournement de laide humanitaire destine aux populations des camps21.
Malgr cela quelques milliers de Sahraouis ont ralli le Maroc, soit partir des Îles Canaries (Espagne), ou par la Mauritanie. Parmi eux, des cadres du Polisario23, qui ont par la suite dnonc un mouvement totalitaire marxiste du temps de la Guerre Froide et des graves violations des Droits de lHomme dans ces camps.
En 2006, le Maroc a dcid de donner ce quil considre comme son territoire une autonomie interne, et a confi au Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS) ltude des possibles statuts dautonomie dans la rgion. Cependant, le Polisario et lAlgrie refusent toute solution qui ne comporte pas loption de lindpendance du territoire contest.
Le Maroc prconise une large autonomie dans le cadre de la souverainet du royaume alaouite pour rsoudre le conflit. La proposition dautonomie du Sahara occidental est soutenu par plusieurs pays comme les États-Unis, la France, lEspagne ainsi que la majeure partie des pays faisant partie de la Ligue arabe, prpondrance monarchique.
Position du Polisario

Pour le Polisario, le Sahara occidental est un territoire occup, dont le gouvernement lgitime est la Rpublique arabe sahraouie dmocratique (RASD). Le Polisario appelle au droit dautodtermination du peuple sahraoui, qui doit pouvoir sexprimer dans un rfrendum. Bien que lONU ne reconnaisse pas la RASD comme État, elle considre que le Polisario est une des parties impliques dans le conflit. La RASD fait partie de lUnion africaine mais nest reconnue ni par la Ligue arabe, ni par aucun pays europen ou membre permanent du Conseil de scurit de lONU.
Position algrienne

Aprs le retrait de lEspagne et lannexion par le Maroc et la Mauritanie, lAlgrie aide les indpendantistes dans leurs revendications lindpendance, et accueille une majorit des rfugis sahraouis. Elle est pour la mise en application des rsolutions de lONU concernant lorganisation dun rfrendum du peuple sahraoui sous les auspices de lONU. En 1976, larme algrienne a t directement implique dans le conflit, lors de confrontations Amgala, avant de se retirer militairement. LAlgrie a continu de soutenir financirement et diplomatiquement le Front Polisario et est le dixime pays avoir reconnu la RASD.
Sa position officielle est quelle na pas de revendications territoriales sur le Sahara occidental, quelle nest pas partie prenante dans le conflit qui oppose la RASD et le royaume du Maroc, et que son soutien aux indpendantistes sahraouis relve de ses principes daide tous les peuples qui luttent pour la dcolonisation de leur pays travers le monde .
Position de lONU

En 1963, le Sahara occidental a t inscrit, la demande du Maroc27,28, sur la liste des territoires non autonomes selon lONU, alors quil tait encore une colonie espagnole. Le territoire a toujours conserv ce statut depuis. LONU est directement implique depuis 1988, lorsque le Maroc et le Polisario se sont mis daccord pour la tenue dun rfrendum dauto-dtermination, afin dobtenir une issue pacifique au conflit. En 1991, lONU a obtenu un cessez-le feu entre les belligrants, selon un calendrier qui stipulait la tenue du rfrendum lanne suivante. Suite des dsaccords incessants sur la composition des listes lectorales, ce rfrendum na pas encore eu lieu.
En avril 2007, le Conseil de scurit des Nations unies adopte une nouvelle rsolution (n 1754) qui engage les parties ngocier en vue de parvenir une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette lautodtermination du peuple du Sahara occidental 29. Ces ngociations directes se droulent depuis Manhasset dans lÉtat de New York.
Le 21 avril 2008, lenvoy spcial du secrtaire gnral de lONU, Peter van Walsum dclare que lindpendance du Sahara occidental, ntait, ses yeux, pas un objectif atteignable. Il estime en effet quen labsence de pression sur le Maroc pour quil abandonne sa revendication de souverainet, un Sahara occidental indpendant ntait pas une proposition raliste.
Le 30 avril 2008, le Conseil de scurit des Nations unies adopte la rsolution 1813 quifait sienne la recommandation formule dans le rapport selon laquelle il est indispensable que les parties fassent preuve de ralisme et dun esprit de compromis afin de maintenir llan imprim au processus de ngociation 31.
Position de lUnion africaine

Pour lUnion africaine (ancienne Organisation de lunit africaine), la RASD est un État membre avec toutes ses prrogatives. La dcision de lOUA daccepter la RASD comme membre en 1982 a conduit le Maroc quitter lorganisation en 1985. Le Maroc reste le seul pays africain non membre de lUA pour sa non-adhsion au principe de lintangibilit des frontires hrites de la colonisation.
Cependant, la position de lUnion africaine nest pas partage par de nombreux pays membres qui ne reconnaissent pas la RASD.
Selon la direction gnrale de laide humanitaire (ECHO) de la commission europenne, 155 430 rfugis sahraouis se trouvent dans les camps de Tindouf, en Algrie36. Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les rfugis en nourrit 90 00037. Le Maroc conteste ces chiffres, et un ancien membre du Front Polisario parle de 25 000 rfugis38.
Les quatre principaux camps sont nomms El Aaiun, Awserd, Smara et Dakhla, daprs des villes du Sahara occidental. Il existe galement des communauts rfugies en Mauritanie, aux les Canaries, en Espagne mtropolitaine et Cuba.
Le Maroc, qui considre que le Sahara occidental fait partie de son territoire, la inclus dans les trois provinces du Sud:
Guelmim-Es Smara (en partie)
Layoune-Boujdour-Sakia el Hamra (en partie)
Oued Ed-Dahab-Lagouira (en totalit)
Ce dcoupage rgional nest pas reconnu internationalement, et les rgions marocaines couvrent galement le territoire situ au del du mur marocain, qui est sous contrle effectif du Front Polisario.

Lessentiel de la population se trouve Layoune (env. 200 000 habitants).
Principales villes du Sahara occidental sont :

Layoune (El Aaiun) 183 691 Dakhla (Ad Dakhla, Villa Cisneros) 58 104 Smara (Semara) 40 347 Boujdour 36 843 Sous contrle du Front Polisario

Aucune statistique rcente de population nest disponible pour les localits sous contrle du Polisario. La population totale reprsente au plus quelques milliers de personnes, en majorit nomades: Agwanit, Amgala, Bir Lehlou, capitale temporaire de la RASD, Bir Tirrissit, Dougaj, Mehaires, Mijek.





 

()


: 1 ( 0 1)
 

RASD: lhistorique du conflit.




02:23 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,