> >

[] [ ]

Enlvements, agressions, abus sexuels, meurtres denfants, Alger en tte de liste

(Tags)
 
Louisa Hanoune justifie son tte--tte avec Gad Salah Emir Abdelkader 0 2014-02-25 02:42 PM
Un tte--tte intrigant Emir Abdelkader 0 2014-02-15 03:24 PM
Les rfugies syriennes victimes de harclements sexuels au Liban Emir Abdelkader 0 2013-11-28 03:20 PM
La fivre du mondial sempare de la capitale, DAlger la blanche Alger la verte Emir Abdelkader 0 2013-11-19 02:22 PM
Le nouveau code pnal consacre la peine de mort contre les auteurs denlvements denfants Emir Abdelkader 0 2013-10-27 04:22 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Enlvements, agressions, abus sexuels, meurtres denfants, Alger en tte de liste

Enlvements, agressions, abus sexuels, meurtres denfants, Alger en tte de liste




Prs dun millier de bambins victimes de violences ont t enregistrs durant les six premiers mois de lanne en cours, daprs des chiffres avancs par la Gendarmerie nationale.
Enlvements, agressions, abus sexuels, meurtres, les violences subites par la petite enfance continuent de semer la frousse chez les parents, notamment avec la recrudescence du phnomne de kidnappings ces dernires annes.
Il y a moins dune semaine, un nouveau- n a t enlev au CHU de Constantine. Les parents demeurent alarms, lenqute suit son cours mais aucune nouvelle nen ressort jusque l. Exasprs, les habitants de la ville de Constantine ont investi, hier, la rue pour mettre pression sur le ministre de lIntrieur afin quil intervienne, mais surtout, dnoncer le laisser-aller des agents de scurit et du personnel mdical du centre hospitalier.
Cela dautant que la ville en question a vu plusieurs de ses enfants victimes de rapts, suivis dassassinat. Comme le cas de Haroun et Ibrahim, sauvagement assassins en mars 2012. La violence dans les milieux scolaires nest pas ngliger. Lre des engueulades est rvolue, pour laisser place aux insultes verbales et aux violences physiques, allant jusqu lusage darmes blanches.
Entre 2012 et 2013, quelque 5.000 enfants ont t victimes de maltraitance ou de violence. Daprs les statistiques de la Gendarmerie, les grands ples urbains sont les plus exposs la violence contre les petits enfants. Et la capitale arrive en tte de liste. Par ailleurs, les chiffres des enfants victimes de violence sont largement excds par ceux des enfants auteurs de dlits ou de crime.
Durant lanne coule, la Gendarmerie a recens 2 723 enfants victimes de violence, contre 2 941 mineurs criminels. Pour venir bout de la dlinquance juvnile et prvenir la violence lencontre des mineurs, le Commandement de la Gendarmerie nationale a dcid de mettre en place des brigades spcialises dans la mdiation sociale, constitues dlments ayant suivi une formation spcifique, permettant dassister les brigades charges des enqutes et investigations, relatives aux affaires dans lesquelles sont impliqus des mineurs, tenant compte des spcificits de la personnalit des enfants qui exige un traitement diffrent de celui rserv aux adultes. Dans cette nouvelle approche, le volet psychologique a toute son importance.
Do la slection minutieuse des lments qui composent ces brigades. Prnant louverture et la vivacit desprit des gendarmes, mais aussi leur degr de sociabilit, de sorte rpondre aux exigences de leur fonction qui demande beaucoup de tact , particulirement pour la prise en charge des mineurs victimes dabus sexuels. Il est noter, cet effet, quune unit compose entirement de gendarmettes a t mise en place.
Et ce, pour servir les mineurs en danger moral, victimes dun abus sexuel ou de violence, particulirement les filles, chez qui le degr de timidit est plus dvelopp que chez les garons. Ces brigades ne seront prsentes quau niveau de certaines wilayas, pour un premier temps, avant dtre tendues vers dautres rgions. Ces wilayas ont t choisies selon la prdominance de la criminalit juvnile, tient prciser le lieutenant-colonel, Abdelhamid Kerroud, responsable de la communication la Gendarmerie nationale, lors dune confrence de presse tenue hier Alger.


K. S.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source


lesdebats.com
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Enlvements, agressions, abus sexuels, meurtres denfants, Alger en tte de liste




01:44 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,