> >

[] [ ]

Le joker du rgime de nouveau la manuvre

(Tags)
 
Vingt-quatre pays participent une manuvre internationale contre le terrorisme sans lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-05-20 01:38 AM
Repre : Nouvelle Constitution ou second souffle du rgime Emir Abdelkader 0 2014-05-10 03:41 PM
Si la Kabylie boycotte le rgime sera mis genoux Emir Abdelkader 0 2014-04-15 10:39 PM
La Russie critique ceux qui veulent un nouveau rgime en Syrie Emir Abdelkader 0 2014-02-14 06:04 PM
Annulation des manuvre militaires maroco-amricaines Emir Abdelkader 0 2013-04-17 03:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le joker du rgime de nouveau la manuvre

Le joker du rgime de nouveau la manuvre




Il ne part que pour mieux revenir. Dtest mme lintrieur du pouvoir, lhomme matrise parfaitement lart de la manuvre.


Quand le vent ne tourne pas comme il le souhaite, il se cache pour rebondir une fois la tempte passe. Rus et bon orateur, il fait valoir toujours sa comptence pour reprendre place au-devant de la scne. Il russit toujours se remettre sur les rails au moment o tout le monde pensait que son train a dfinitivement draill. Il sagit dAhmed Ouyahia, actuel directeur de cabinet de la prsidence de la Rpublique.
Considr comme lune des figures politiques les plus connues en Algrie de ces deux dernires dcennies, lhomme a un parcours en dents de scie ; il flirte avec les cimes du pouvoir, avant de trbucher et de faire une chute libre. Sans pour autant interrompre sa carrire politique qui est constamment relance. Comme par magie, il se retrouve toujours aux avant-postes pour attendre une ventuelle rencontre avec son destin qui le porterait la prsidence de la Rpublique. Une institution dont il connat parfaitement les locaux, sauf, peut-tre, la voie qui mne aux commandes de la Rpublique.
Rsistance la tentation gauchiste
N, le 2 juillet 1952 Bouadnane dans la wilaya de Tizi Ouzou, Ahmed Ouyahia a migr, trs jeune, Alger pour suivre ses tudes primaires, de 1958 1965, avant dentrer au lyce El Idrissi do il obtient son baccalaurat s lettres en 1972. Durant la mme anne, le jeune Ouyahia passe, avec succs reu parmi les trois premiers le concours dentre la prestigieuse Ecole nationale dadministration (ENA). Diplm en sciences politiques, Ahmed Ouyahia tablit vite les premiers contacts avec les hautes sphres.
Dabord dans le cadre du service militaire quil a pass, de 1977 1978, El Mouradia o il a intgr lquipe des relations publiques. Ses dbuts dans la politique commencent alors quil tait encore tudiant lENA. Certains militants de lancien PAGS lont mme approch pour lenrler dans leurs rangs. Il avait amicalement refus loffre, raconte une des personnes qui avait pris contact avec lui. Ctait lpoque du parti unique. Ahmed Ouyahia rsiste la tentation gauchiste-pagsiste pour prendre une trajectoire oppose. Il devient fonctionnaire ds 1978, dabord en tant quadministrateur stagiaire au dpartement des affaires africaines de la prsidence de la Rpublique.
La dcennie 1980, Ahmed Ouyahia la passe presque entirement ltranger : conseiller aux affaires trangres lambassade dAlgrie en Cte dIvoire en 1981, membre de la direction de la mission permanente de lAlgrie aux Nations unies New York en 1984, avant de devenir, entre 1988 et 1989 co-reprsentant algrien au Conseil de scurit des Nations unies. Il na t rappel quen novembre 1990 pour assumer le poste du charg dtudes au cabinet du ministre des Affaires trangres, avant de devenir, moins dun mois plus tard, le directeur gnral du dpartement africain du ministre. Dsign ambassadeur au Mali, charg de la mdiation entre le gouvernement malien et le mouvement touareg, Azawad, Ahmed Ouyahia nassume son premier poste dans un gouvernement quen 1993, sous la houlette de Rdha Malek. Il avait t nomm sous-secrtaire dÉtat aux affaires arabes et africaines.
Des records la tte du gouvernement
Une anne plus tard, il revient encore la Prsidence pour diriger le cabinet du prsident Liamine Zeroual. Ce dernier nhsite pas lui confier, ds 1995, la chefferie du gouvernement. Un poste quil accapare jusqu 1998. Durant, ce mandat, lhomme a t appel conduire une politique, souvent, conteste et contestable. Des sales besognes, quil assume entirement. Les ngociations avec le FMI, le rchelonnement de la dette, lajustement structurel, les privatisations des entreprises publiques, le licenciement massif des travailleurs et lemprisonnement des cadres sont rests comme des taches noires dans son parcours. Ils accentuent mme son impopularit.
Cependant, sa carrire nest pas entame. Au contraire, Ahmed Ouyahia russit mme jouer des mauvais tours Tahar Benbabeche pour prendre sa place la tte du Rassemblement national dmocratique (RND), alors parti majoritaire lAPN, et garder un pied dans le gouvernement du nouveau prsident lpoque, Abdelaziz Bouteflika. Plus royaliste que le roi, il affiche, sans gne aucune, sa loyaut au nouveau matre dEl Mouradia comme il la fait avec son prdcesseur.
Ses engagements, il les fait avec un excs de zle imbattable. Alors quil assumait ostentatoirement son statut dradicateur du terrorisme sous Liamine Zeroual, Ahmed Ouyahia devient un fervent dfenseur de la concorde civile, puis de la rconciliation nationale avec Abdelaziz Bouteflika. Cette promptitude et cette capacit marcher dans tous les sens, sans remords de conscience, fait de lui le joker du pouvoir. On lui fait appel chaque crise ou impasse, tantt pour engager des ngociations, tantt pour conduire un gouvernement. Le commis de lEtat, comme il aime se dfinir, en sort cependant toujours affaibli, en perdant davantage de crdibilit. Il la dailleurs vrifi plusieurs reprises, lors des vnements du Printemps noir en Kabylie et tout rcemment loccasion des meutes du mois de janvier 2011.
Des ambitions toujours refoules
Ses positions ne font que lenfoncer. Mais cela ne lempche pas de rcidiver, brimant encore plus sa cote de popularit qui touche dj le fond. Son impopularit lui fait perdre mme les commandes du RND quil grait, pourtant, dune main de fer, quatorze ans durant. A ce moment-l, lhomme, affirmaient les observateurs de la scne nationale, est dfinitivement enterr. Seulement sa docilit et sa capacit refouler, dans son subconscient, ses ambitions personnelles le propulsent nouveau au-devant de la scne. A la veille de la dernire prsidentielle et alors que loption du quatrime mandat du prsident Bouteflika est largement conteste, Ahmed Ouyahia est rappel aprs deux ans dclipse.
Par concidence, ou calculs dont on ne connat pas encore les secrets, il occupe le mme poste que celui quil a eu assumer sous Liamine Zeroual : directeur de cabinet de la prsidence de la Rpublique. Sa nomination ce poste sensible, compte tenu de ltat de sant du prsident Bouteflika, est considre comme une importante promotion pour celui qui a toujours jou les seconds rles dans lchiquier du pouvoir. Une promotion qui, dit-on, le place en vrai dcideur, en attendant, peut-tre, le jour de sa rencontre, quil a tant espr, avec son destin : devenir prsident de la Rpublique.


Madjid Makedhi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le joker du rgime de nouveau la manuvre




03:08 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,