> >

[] [ ]

Faire face la monte en puissance des rseaux terroristes

(Tags)
 
le gnral dissident Haftar monte en puissance... Emir Abdelkader 0 2014-05-21 04:20 PM
Appel faire face aux tentatives marocaines de confisquer l'histoire du peuple sahraoui Emir Abdelkader 0 2014-04-08 01:00 PM
PUISSANCE MILITAIRE EN 2013 : LAlgrie dpasse le Maroc Emir Abdelkader 0 2014-02-10 04:43 PM
Tunisie, la monte des prils Emir Abdelkader 0 2013-10-24 02:05 PM
LAlgrie 4e puissance conomique arabe en 2012 Emir Abdelkader 0 2013-03-10 02:41 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Faire face la monte en puissance des rseaux terroristes

Forum sur les menaces transnationales en Afrique du Nord : Faire face la monte en puissance des rseaux terroristes

Les facteurs politiques et conomiques, des menaces transnationales et leur convergence en Afrique du Nord ont constitu lordre du jour du forum stratgique intitul Les menaces transnationales en Afrique du Nord, dont les travaux se sont tenus, huis clos, hier, lhtel Sheraton Alger.
En cette occasion, et lors de son allocution douverture, le ministre des Affaires trangres, Ramtane Lamamra, a qualifi ce thme trait dactualit brlante, en raison du fait que les menaces terroristes sont devenues plus complexes et transnationales, notamment en Afrique du Nord et dans la rgion du Sahel, avec tous ses enchevtrements lis au crime organis.
En effet, aujourdhui, le nouveau front dinstabilit li la situation libyenne a eu des rpercussions rgionales qui taient prvisibles et contre lesquelles lAlgrie avait mis en garde, prcise M. Lamamra, dans une allocution lue en son nom par le directeur gnral du dpartement Amriques au ministre des Affaires trangres, Ahcene Boukhelfa, louverture du forum stratgique du NESA Center.
Il souligne que la zone dinscurit sest largie lensemble de lAfrique du Nord, du Sahel et de lAfrique de lOuest, o prosprent des activits criminelles et terroristes. Situation qui a fait que les consquences directes de la guerre en Libye se sont manifestes, notamment par le flux de tous types darmes en grand nombre en Afrique du Nord comme au Sahel, a-t-il tenu prciser.
Devant labsence dalternatives conomiques, notamment pour les jeunes, lAfrique subsaharienne est devenue des zones de non-droit o tous les trafics ont droit de cit, a expliqu le haut fonctionnaire des affaires trangres, en ajoutant que dans un contexte conomique dsastreux, les dfis sociaux normes auxquels font face les États subsahariens ne peuvent tre relevs sans le soutien consquent de la communaut internationale.
Sur ce fait, M. Lamamra a fait savoir, dans son message adress aux participants, quaujourdhui et plus que jamais, la conjugaison des efforts de tous les partenaires pour faire face la monte en puissance des rseaux terroristes devient une ncessit imprieuse. Des efforts dont les principales actions devraient se concrtiser travers la coordination des actions et lchange dinformations. Deux paramtres incontournables qui devraient caractriser laction quotidienne de tous les acteurs nationaux, rgionaux et internationaux, affirme-t-il en prcisant que ce qui est appel communment le printemps arabe a permis aux groupes terroristes locaux daccrotre leur influence idologique et leur force matrielle, aggravant lampleur des dfis relever.

Coordonner laction et lchange dinformations
Le chef de la diplomatie algrienne a indiqu, ce propos, que lAlgrie encourage toutes les parties concernes, quil sagisse du Mali, de la Libye ou tout autre pays, favoriser le dialogue inclusif qui rejette la terreur, notamment pour sinscrire dans lobjectif dune transition politique sereine devant aboutir la prise en charge relle et efficace des problmes politico-scuritaires et conomiques des pays concerns et des besoins sociaux et ducatifs de leurs populations les plus dfavorises, a-t-il not, en ajoutant que la relocalisation des rseaux dEl-Qada en Afrique et lextension des activits de Boko Haram jusquen Afrique centrale, nous interpellent propos de la vulnrabilit des États subsahariens, do lurgence de lvaluation relle de la menace et dune prise en charge effective et soutenue des besoins des États et des populations de la rgion, souligne M. Lamamra. Il a, entres autres, fait savoir que la guerre contre le terrorisme et ses crimes connexes doit tre permanente et coordonne, car les groupes terroristes disposent de relais qui leur permettent de sadapter toute volution de la situation.
Concernant le forum sur les menaces transnationales dans la rgion de lAfrique du Nord, il a indiqu que ce cadre de concertation permettra aux participants de se pencher durant trois jours sur une srie de questions trs sensibles en relation avec les menaces terroristes.
Pour sa part, et lors de son intervention douverture, le directeur du NESA, David Lamm, a indiqu que ce forum, qui regroupe des experts et dminents professeurs venant des pays participants, est le 4ee du genre aprs ceux de Bangkok, Amman et Rome ddis aux thmes spcifiques chacune des rgions concernes. Ce forum, organis par le Centre amricain des tudes stratgiques pour le Proche-Orient et la rgion de lAsie du Sud (Near East South Asia Center for Strategic Studies, NESA), en collaboration avec le ministre des Affaires trangres, regroupe une soixantaine dexperts et dminents professeurs algriens, amricains, tunisiens, marocains, libyens mauritaniens et gyptiens, est consacr lanalyse des menaces scuritaires dans la rgion de lAfrique du Nord et leurs causes politiques, conomiques et sociales, les causes politiques et conomiques et la familiarisation avec le secteur de la scurit, limpact du printemps arabe et de lintervention militaire en Libye.
Enfin, il y a lieu de signaler que les experts comptent galement se pencher sur les autres facteurs conomiques et politiques, sur la situation scuritaire dans la rgion, le rle des rseaux illicites et le phnomne de la radicalisation de certains mouvements dans la dgradation de la situation en Afrique du Nord et ltude des facteurs positifs ou ngatifs que le dveloppement conomique et linclusivit politique. Dans ce contexte, les efforts coordonns des pays concerns sont les facteurs qui pourraient donner de la stabilit de cette rgion, notamment galement travers le rle de la coopration rgionale et internationale dans la scurit des frontires et la lutte contre les rseaux illicites.




Kafia Ait Allouache



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Faire face la monte en puissance des rseaux terroristes




11:44 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,