> >

[] [ ]

Je naccepte pas cette ide de transition

(Tags)
 
Cette ministre qui drange Emir Abdelkader 0 2014-05-26 03:22 PM
Moudjahidine, est-ce cette Algrie-l que vous vouliez ? Emir Abdelkader 0 2014-04-03 02:00 PM
Cette guerre que cherche le Maroc Emir Abdelkader 0 2014-02-22 06:00 PM
Rabat accepte mal son exclusion... Emir Abdelkader 0 2014-02-09 08:49 AM
Algrie-Maroc : Cette frontire qui ne souvre pas ! Emir Abdelkader 0 2013-04-11 02:56 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Je naccepte pas cette ide de transition

Abdelmalek Sellal, jeudi l'APN : Je naccepte pas cette ide de transition



Nous sommes un pays dmocratique. Nous respectons lavis des uns et des autres, mais sachez que nous rejetons dans le fond et la forme lide de priode de transition dfendue par certaines parties. Ces propos sont du Premier ministre Abdelmalek Sellal. Jeudi, face aux dputs et en rponse leurs interrogations autour du plan daction du gouvernement, le chef de lExcutif tait intransigeant sur certaines questions.


Il a critiqu les partisans de la transition politique qui sapprtent organiser une confrence nationale le 10 juin pour dfendre cette option. Sexprimant au nom de lEtat, M. Sellal dira que le pays a dpass la priode de transition et que lAlgrie est fonde aujourdhui sur des institutions qui doivent aller de lavant. Les gens doivent savoir que la transition est derrire nous et le pays ne doit pas reculer mais plutt avancer. Je respecte lopposition, mais je ne partage pas et je naccepte cette ide de transition, assne le Premier ministre. Celui-ci sest tal dans ses rponses sur la question de la rconciliation nationale qui nest pas, note-t-il, limite dans le temps. Cest un projet civilisationnel qui ne concerne pas uniquement une seule poque de notre histoire. La rconciliation telle que nous la concevons concerne tous les Algriens depuis lindpendance, prcise-t-il. Il reconnat que ce dossier renferme encore des lacunes que lEtat uvre combler. A ce sujet, il rappelle linstruction du prsident Bouteflika, donne la semaine dernire, pour lever linterdiction de sortie du territoire national au profit de certaines personnes. Il sagit selon toute vraisemblance des repentis.
Personne ne nous dictera ses dcisions
La situation des personnes concernes a t rgularise. Celles-ci rencontraient des problmes lorsquelles voulaient par exemple voyager pour accomplir le rite du hadj, do limportance de cette instruction prsidentielle visant la leve de ces entraves bureaucratiques, a-t-il dfendu en faisant remarquer quil reste dautres questions en suspens, comme celle des disparus : Tous ceux ayant dpos un dossier dans ce sens ont reu une rponse, quil sagisse de renseignements ou de prise en charge financire. Et Sellal dinviter les Algriens se rconcilier entre eux. Sur le plan scuritaire, il a affirm que lAlgrie, qui se trouve dans un contexte gopolitique trs difficile, a organis une lection prsidentielle marque par des complots manant dorganisations non gouvernementales. Lobjectif, de lavis de Sellal, tait de pousser lAlgrie, notamment son arme, singrer dans les affaires des pays en conflit, afin daffaiblir son arme, mais ces tentatives ourdies ont t djoues.
LAlgrie, insiste le Premier ministre, a opt pour le renforcement de son front interne face la situation deffritement et la dgradation de la situation dans les pays du voisinage. Une situation qui a t aggrave, a-t-il dit, par la prolifration darmes, le trafic de drogue et le terrorisme. Le Premier ministre a rappel que lAlgrie est souveraine et personne ne peut lui dicter ses dcisions et continuera mener une lutte permanente contre le terrorisme, le trafic darmes et les narcotrafiquants. Concernant le dcoupage administratif, le Premier ministre a indiqu que le dossier sera tranch au cours du troisime trimestre de lanne en cours sur la base dune tude. Le dcoupage progressif concernera dans un premier temps les rgions du Sud en proie de gros problmes, telles que Touggourt, In Salah, El Mna et Djanet, qui doivent avoir des moyens et une autonomie de gestion, puis les rgions des Hauts-Plateaux et enfin celle du nord du pays.
Cration de nouvelles wilayas
Il a soulign la lgitimit de la revendication du Sud pour un nouveau dcoupage. Le projet de dcoupage porte sur la cration de nouvelles wilayas et non de communes, a expliqu M. Sellal, prcisant que ltude du projet dfinira le montant de lenveloppe budgtaire et ce dcoupage permettra de crer de nouveaux postes demploi. Au sujet de la corruption, le responsable a affirm que la justice avait trait lanne prcdente 1990 affaires, rappelant que celle-ci fera face aux personnes impliques travers des dcisions fermes. Nous ne pouvons nier lexistence de dlits de blanchiment dargent, de fraude et dconomie illicite, mais nous devons nous loigner de la politique de sape qui tend coller le dlit de corruption tous les cadres et fonctionnaires, a-t-il plaid.
A une question sur le service de tlphonie mobile de 4e gnration (4G), le Premier ministre a indiqu que la tlphonie sans fil en mode fixe LTE a t lance, tandis que lancement du service de tlphonie mobile de 4e gnration est prvu pour lanne prochaine. Jeudi, M. Sellal a dfendu la dcision du gouvernement dautoriser lexploitation du gaz de schiste, vivement critique par nombre de dputs et des militants, qui craignent un impact ngatif sur lenvironnement. Demble, le Premier ministre rassure : lAlgrie na sign aucun contrat concernant lexploitation des hydrocarbures non conventionnels. Les contrats signs rcemment concernent le seul volet de lexploration et la nouvelle loi sur les hydrocarbures qui comporte toutes les dispositions requises concernant la protection de lenvironnement, explique-t-il tout en invitant les opposants cette dmarche faire confiance au gouvernement et aux cadres de cette nation.
Gaz de schiste, option irrversible
Les tudes ont t faites par les Algriens. Nous allons recourir de nouvelles techniques (dextraction) permettant dviter de polluer les eaux souterraines, prcise encore M. Sellal, qui donne la liste des pays qui ont prcd lAlgrie dans ce domaine, tels que la Grande-Bretagne, les USA, etc. Le Premier ministre a demand aux dputs qui lont interpell sur cette question ne pas demeurer prisonniers de visions conomiques errones. Concernant les produits chimiques utiliss dans lexploitation des hydrocarbures non conventionnels, M. Sellal a fait savoir quil sagissait des mmes produits utiliss dans les dtergents et dans la production de couches-bbs.

Nabila Amir




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Je naccepte pas cette ide de transition




07:29 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,