> >

[] [ ]

Le Daash dicte sa loi Nouri Al Maliki

(Tags)
 
Fallouja, un os dans la gamelle de Maliki Emir Abdelkader 0 2014-05-11 02:18 PM
Les services amricains et britanniques ont dict la restructuration du DRS Emir Abdelkader 0 2014-04-09 04:46 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le Daash dicte sa loi Nouri Al Maliki

Le Daash dicte sa loi Nouri Al Maliki




Pour donner un aperu de leur force de frappe, les djihadistes de lEIIL ont pris en otages 48 citoyens turcs au consulat de Turquie Mossoul, parmi lesquels le consul et des membres des forces spciales.


Les lments de lEtat islamique en Irak et au Levant (EIIL ou Daash) sont en passe de russir en Irak ce quils nont pas pu raliser en Syrie : crer un mirat islamique sunnite dans la zone frontalire entre la Syrie et lIrak. Et chaque jour qui passe semble les rapprocher de cet objectif. La preuve, mardi, les insurgs ont pris dassaut et se sont sempar de lensemble de la province de Ninive, dont dpend la deuxime ville du pays, Mossoul, o les forces de scurit ont fui en abandonnant uniformes et vhicules.
Durant sa progression, lEIIL a pris le contrle de parties de deux autres provinces voisines, Salaheddine et Kirkouk, o 15 membres des forces irakiennes ont t excuts hier. Selon lOrganisation internationale pour les migrations (OIM), les combats opposant forces de scurit et insurgs dans la ville de Mossoul et sa rgion dans le nord de lIrak ont fait fuir plus de 500 000 civils.
Des spcialistes de lIrak soutiennent que la perte de Ninive par Baghdad a, dans tous les cas, cr un immense corridor rebelle entre Anbar, Mossoul et la frontire syrienne qui va, terme, faciliter lacheminement darmes, de financements et de combattants sur les diffrents fronts. Il faut savoir que la province dAnbar, au sud de Ninive et frontalire de la Syrie, est dj un territoire partiellement contrl par des combattants anti-gouvernementaux. La tche leur a t rendue facile par la rbellion syrienne qui stait empare dimportantes zones dans lEst syrien. Dans cette partie de lIrak, lEtat est quasiment absent.
Les sunnites marginaliss
Tous ces lments imbriqus dans les uns les autres permettent de dire que la crise irakienne perdurera dans le temps. Aujourdhui, lexistence mme de lIrak en tant quEtat ne tient qu un fil dautant que le dispositif scuritaire mis en place par Nouri Al Maliki pour combattre Al Qada savre inefficace. Sans le parapluie amricain, lIrak risque tout simplement de se dsintgrer. Il faut dire aussi que Nouri Al Maliki est en train de payer cash sa politique de marginalisation des sunnites. Cest cette politique qui alimente le terrorisme et le conflit religieux qui oppose les sunnites aux chiites. Pas loin quhier, les insurgs se sont encore empars de la ville de Tikrit, chef-lieu de la province de Salaheddine, situe mi-chemin entre Baghdad et la deuxime ville du pays, Mossoul, tombe mardi aux mains de linsurrection. Dans un communiqu post sur Twitter, lEIIL a prvenu quil narrterait pas cette srie dinvasions bnies.
Pour donner un aperu de leur force de frappe, les djihadistes de lEIIL ont pris en otages 48 citoyens turcs au consulat de Turquie Mossoul, parmi lesquels le consul et des membres des forces spciales. Jusque-l, les Turcs qui soutiennent la rbellion en Syrie avaient t pargns par les insurgs. Quarante-huit Turcs, dont le consul, des membres de son quipe, des soldats des forces spciales et trois enfants ont t enlevs, a dclar la presse un responsable turc.
Au moins 28 chauffeurs de poids lourds turcs sont galement aux mains des combattants dEIIL depuis mardi. Une runion durgence tait dailleurs en cours hier aprs-midi autour du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, laquelle participait le vice-Premier ministre, Besir Atalay, et le patron des services de renseignement (MIT) Hakan Fidan, a ajout la mme source. Que reproche lEIIL Istanbul qui la pourtant beaucoup aid ? Mystre !
Le Moyen-Orient en tat dalerte
Face la crainte de voir toute la rgion tomber entre les mains de lEIIL, la Syrie sest dite prte cooprer avec lIrak pour lutter contre les groupes arms activant dans les deux pays. Le terrorisme soutenu par ltranger auquel fait face lIrak frre est le mme qui svit en Syrie, a indiqu un communiqu du ministre syrien des Affaires trangres. Le gouvernement syrien est prt cooprer avec lIrak pour faire face au terrorisme, cet ennemi commun, poursuit le texte. Ce terrorisme menace la paix et la scurit dans la rgion et le monde, a indiqu le ministre syrien, appelant le Conseil de scurit de lONU prendre des dcisions claires condamnant ces actes terroristes et criminels et agir contre les pays soutenant ces groupes.
En attendant de voir cette coopration irako-syrienne se concrtiser sur le terrain, le dirigeant chiite Moqtada Sadr a appel hier la formation de brigades pour dfendre les sites religieux en Irak. Je ne peux pas rester silencieux et les mains croises face au danger qui guette les lieux saints. Donc je suis prt travailler en coordination avec le gouvernement afin de former des brigades de la paix, a dit ce dirigeant dans un communiqu. Sa proposition intervient au lendemain mme de lannonce par le gouvernement de Nouri Al Maliki quil allait fournir des armes tous les citoyens qui se porteraient volontaires pour combattre les insurgs. Jannonce que mes partisans et moi sommes prts aider former ces brigades afin de dfendre nos lieux sacrs face aux offensives des forces obscurantistes, a dit Moqtada Sadr.
Face la faillite de la politique scuritaire mise en place par Al Maliki, lide darmer la population peut tre utile. Seulement, dans le cas irakien, elle peut savrer tre une arme double tranchant. Il existe un clivage tellement profond entre les sunnites, les kurdes et les chiites quune telle initiative peut en effet servir de carburant la guerre civile et contribuer acclrer lclatement de lIrak. En clair, la solution risque dtre pire que le problme.

Zine Cherfaoui




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le Daash dicte sa loi Nouri Al Maliki




07:00 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,