> >

[] [ ]

Voil le vritable hritage de la guerre des Etats-Unis en Irak

(Tags)
 
Maroc : Mohammed VI critiqu aux tats-Unis Emir Abdelkader 0 2014-06-14 06:52 PM
Algrie- Etats-Unis :... Emir Abdelkader 0 2014-03-31 12:52 PM
Les Etats-Unis sinquitent de la situation en Algrie Emir Abdelkader 0 2014-02-08 04:44 PM
les Etats-Unis et lEurope interpellent le Maroc Emir Abdelkader 0 2013-11-19 02:01 PM
Les Etats-Unis ne peuvent pas cibler un partenaire... Emir Abdelkader 0 2013-04-27 10:57 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Voil le vritable hritage de la guerre des Etats-Unis en Irak

Voil le vritable hritage de la guerre des Etats-Unis en Irak




La fulgurante avance des jihadistes sunnites en Irak plonge ses racines dans linvasion du pays mene par Washington en 2003, dont lun des legs est davoir engendr une trs dangereuse vacance du pouvoir et un sanglant conflit sectaire.
Pour les dtracteurs du prsident George W. Bush et des faucons qui lentouraient, la prise de la province de Ninive et de certaines villes au nord de Bagdad par des militants issus de Daech ou lÉtat islamique en Irak et au Levant (EIIL) apporte, sil en fallait, une preuve supplmentaire du manque total de discernement de Washington en 2003.
On peut mettre la dbcle en Irak sur le dos de pas mal de monde. Mais il ne faut pas perdre de vue que la dcision catastrophique de partir en guerre en 2003 est bien le point de dpart des affres du pays lheure actuelle, analyse pour lAFP Bruce Riedel, un ancien agent de la CIA aujourdhui expert la Brookings Institution.
t, renchrit Juan Cole, professeur dhistoire luniversit du Michigan, le chaos irakien sassimile un acte daccusation dress contre ladministration de George W. Bush, qui est partie en guerre sous le faux prtexte quexistait un lien entre le rgime de Saddam Hussein et el-Qada.
Cest toute l ironie du sort , dit-il. Car en envahissant lIrak, George W. Bush et son vice-prsident Dick Cheney ont cr les conditions idales un ancrage durable del-Qada et des extrmistes sunnites dans le pays. Le pays sest retrouv un tel point de faiblesse quel-Qada a pu prendre et tenir certaines rgions aujourdhui, explique M. Cole.
La chute de Saddam Hussein a permis lIran dtendre son influence grce ses contacts avec un gouvernement domin par les chiites qui, son tour, sest alin une bonne partie de la minorit sunnite.
Parmi leurs griefs, les sunnites citent la stigmatisation ou des lois antiterroristes dont ils estiment faire les frais une colre envers le pouvoir chiite exploite sans peine par el-Qada et les extrmistes sunnites.
Ce que nous avons construit scroule
Mais le passif amricain sexprime aussi dans lannihilation des institutions irakiennes telles quelles existaient sous Saddam.

Quand les Amricains sont arrivs en 2003, ils ont dtruit lÉtat irakien, son arme, son administration, sa police et tout ce qui permet un pays de tenir debout , crivait rcemment le journaliste Dexter Filkins dans le New Yorker.
Lillustration la plus flagrante en a t donne cette semaine lorsque les soldats irakiens, sous-quips et mal entrans, ont quitt leur poste sans demander leur reste face aux jihadistes dans le nord du pays.
Larme, clef de vote du systme mis en place par Saddam Hussein, avait t dissoute en 2003 par ladministrateur civil amricain Paul Bremer.
Les Amricains, poursuit Dexter Filkins, ont pass neuf ans essayer de reconstruire un État pour remplacer celui quils avaient dtruit . Au moment de leur dpart en dcembre 2011, ils navaient pas fini le travail .
Le prsident Barack Obama voulait le retour des troupes amricaines aux États-Unis. Les Irakiens, de leur ct, navaient pas spcialement envie quelles restent en Irak, souligne M. Filkins. Ce que nous avons construit est en train de scrouler. Voil le vritable hritage de la guerre des États-Unis en Irak , conclut-il.
Et sur la scne internationale aussi les critiques de George W. Bush ne manquent pas de rappeler le lien entre linvasion de 2003 et la situation actuelle.
Nous avons averti depuis longtemps que laventure lance par les Amricains et les Anglais finirait mal , a ainsi lch Sergue Lavrov, le ministre russe des Affaires trangres, jeudi. Il y a 11 ans, le prsident des États-Unis a annonc la victoire de la dmocratie en Irak et depuis la situation sest dgrade de faon exponentielle , a-t-il assn.


(Afp)



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Voil le vritable hritage de la guerre des Etats-Unis en Irak




02:56 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,