> >

[] [ ]

Partition de lIrak: Cherchez lArabie !

(Tags)
 
Noam Chomsky Algeriepatriotique : Une partition de la Syrie nest pas carter Emir Abdelkader 0 2014-01-20 01:05 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Partition de lIrak: Cherchez lArabie !

Partition de lIrak: Cherchez lArabie



Les dveloppements dangereux en cours en Irak exposent ce pays au danger de lexpansion du terrorisme pour atteindre les diffrentes provinces du pays, suite au contrle par les groupes terroristes, les baasistes et les takfiris de celle de Ninive.

Selon le journaliste expert dans les affaires saoudiennes Fouad Ibrahim, lArabie Saoudite se trouve aujourdhui directement concerne par le renversement des quations gopolitiques, au moment o certaines donnes montrent quelle sera la prochaine cible dans la rgion.
Parmi ces donnes, lcrivain au journal libanais al-Akhbar cite les pertes successives saoudiennes subies en Syrie depuis lannulation de la frappe militaire amricaine contre ce pays en septembre dernier. Ces pertes ont favoris :
1- Les exploits militaires de larme syrienne raliss en un an. Ces exploits ont sabot le projet de renversement des autorits syriennes et furent derrire la promulgation du dcret royal saoudien le 3 fvrier dernier sur lincrimination des combattants saoudiens lextrieur.
Les pertes en Syrie ont pouss lArabie Saoudite chercher dautres champs de batailles afin dentrainer les groupes arms dans de nouveaux combats. Ces groupes se sont trouvs face un combat sans horizon, et il est donc normal quils aillent la recherche dalternatives capables de leur assurer une compensation morale au moins.
2- La victoire crasante de la coalition de lEtat de la loi en Irak, prside par le Premier ministre Nouri Maliki, lors des lgislatives. Paralllement, les allis de Riyad ont subi un revers cuisant, comme Iyad Allaoui et Oussam Noujeifi.
Ministre saoudien de lintrieur : Pas de plan pour accueillir les combattants rentrant du combat
En cas de victoire de Nouri Maliki dans les lections parlementaires, lIrak sera partag , avait averti lancien chef des renseignements saoudiens Turki Fayal le 22 avril dernier. Ce fut donc un message clair au camp adverse et non de simples prvisions.
Les propos de Fayal ont t interprts par des crivains saoudiens comme suit : Le maintien de Maliki pour un troisime mandat favorisera la partition de lIrak en trois provinces : sunnite, chiite et kurde !
Voil comment lArabie Saoudite a cherch empcher les Irakiens de sexprimer dans des lections supervises par une commission internationale et dont le critre de la transparence et de lhonntet est garanti.
Loffensive de lEIIL contre Mossoul nest quune interprtation pratique de la position saoudienne. Les avertissements de Turki Fayal commencent se raliser.
3- Il est clair que le retour des combattants saoudiens au pays reprsente un danger accru pour le royaume voire pour la scurit de toute la rgion. Mohammad ben Nayef, le ministre de lintrieur saoudien, fut charg de suivre le dossier des combattants saoudiens, alors quune runion avec les diffrents services scuritaires amricains le 12 fvrier dernier fut centre sur la ncessit de lutter contre les groupes extrmistes dans la rgion.
Mais plusieurs indices ont montr que les autorits saoudiennes nont pas dress un plan pour rintgrer et rhabiliter les combattants revenant des champs de bataille.
Donc, il est devenu primordial de trouver un autre champ de bataille pour pargner au royaume le danger de leur retour dans le pays. Dj, lArabie Saoudite passe par sa pire priode d au conflit au pouvoir entre le roi et laile des sadiris qui perd de terrain en faveur des fils du roi Abdallah. Sans oublier le mcontentement populaire accru contre le pouvoir. Tout ceci pourra contribuer leffritement de lEntit.
La succession des vnements en Irak ne fut gure du hasard. Que ce soit lvacuation des postes militaires, ou le dplacement organis et rapide des groupes combattants en Syrie vers Mossoul, ou encore les voitures neuves et trop chres utilises pour fixer les lance-roquettes et les mitrailleuses, bord desquelles se trouvent les combattants et les munitions pour mener une mission denvergure en Irak.
Le rgime saoudien sest retrouv assig par des faits qui mnent tous sa fin et son isolement. Il ne lui reste alors que de saboter lquation politique irakienne, aprs avoir perdu le pari en Syrie.
Se rsigner devant ces faits signifie attendre passivement lexpansion de lEIIL et larrive de ses combattants aux pays du Golfe. Ainsi, la stabilit scuritaire et politique dans la rgion sera du pass.
Le roi Abdallah sest engag en 2007 dans une runion avec une dlgation politique irakienne de prsenter le double des dpenses lors de la guerre de Saddam Hussein contre lIran (1980-1988) afin de renverser le gouvernement de Nouri Maliki.
Ce dernier a rvl quen 2011 le chef du courant du Futur libanais Saad Hariri lui a rapport le refus du roi Abdallah que la capitale des Abbasides soit dans les mains de Maliki et que la capitale des Omeyyades dans les mains dAssad. Donc, Riyad cherchait librer lune delle.
Dans cette situation de faiblesse dont souffre le rgime saoudien, celui-ci adopte la mme politique en Irak quen Syrie dans le but de dtourner lattention et de dissiper la colre du peuple.
En Mars 2011, lArabie fut sur le point dassister un printemps arabe sur son territoire mais le rgime a russi le drouter, par le biais dune campagne laquelle ont particip des institutions mdiatiques, religieuses, politiques et scuritaires visant crer une cause alternative. Cette cause ntait autre que le renversement du rgime alaouite en Syrie .
Mais une fois le projet de renversement dAssad a chou, les rpercussions de cet chec ont commenc se faire voir travers les menaces du groupe terroriste Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) de mener des attentats lintrieur du royaume et de rgler les comptes avec les Salouls (les Saoud selon les termes dal-Qaida).
LIrak fut alors lalternative. Des squences vido ont t postes sur Youtube montrant des combattants saoudiens en train de collecter les butins de larme irakienne et de filmer des soldats irakiens pris en otage.
Les Saoudiens ont pris en charge les attentats suicides. LEIIL ordonne ses lments saoudiens de mener des attaques martyres . Des attaques entames par Abou Souleimane et Abou Awad Jezraoui. La vague des attentats a ensuite grandi.
Une autre donne : mort dun officier saoudien par les forces irakiennes prs de Mossoul. Les pages de socialisation dbordent de rcits sur des combattants saoudiens Mossoul, Salahedine, Diyal et autres dans les jours qui viennent, le nombre et le rle des Saoudiens dans la structure organisationnelle et militaire de lEIIL se rvleront de plus en plus.
La campagne de provocation sectaire en Arabie na pas ncessit trop defforts pour que lIrak devienne le nouveau champ de bataille de lEIIL. Ce groupe qui avait menac denvahir le Golfe par la porte koweitienne, poussant ainsi le Koweit dclarer ltat dalerte maximale sur ses frontires avec lIrak.



(al-Akhbar-al-Manar)




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Partition de lIrak: Cherchez lArabie !




09:00 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,