> >

[] [ ]

Cela sest pass un 19 juin 1956, lexcution du Chahid Ahmed Zabana

(Tags)
 
Cela sest pass un 8 mai 1945, massacres de Stif, Guelma et Kherrata Emir Abdelkader 0 2014-05-08 04:29 PM
Cela sest pass un 5 mai 1931... Emir Abdelkader 0 2014-05-05 04:58 PM
Cela sest pass un 29 avril 1827 : le coup de lventail du Dey dAlger Emir Abdelkader 0 2014-04-29 06:45 PM
La journe du Chahid Emir Abdelkader 0 2014-02-18 01:35 PM
Commmoration de la mort du chahid Maillot Emir Abdelkader 0 2012-06-14 11:15 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Cela sest pass un 19 juin 1956, lexcution du Chahid Ahmed Zabana

Cela sest pass un 19 juin 1956, lexcution du Chahid Ahmed Zabana




Ahmed Zabana, fut un militant de lindpendance algrienne, et le premier rsistant mourir guillotin en 1956, aux termes dun simulacre de procs conduit par un tribunal colonial.
Zabana fut le premier martyr depuis le dclenchement de la guerre de libration nationale monter sur lchafaud, le 19 juin 1956, dans lenceinte de la prison de Barbarousse, sur les hauteurs dAlger. Son excution ainsi que celle de Ferradj avaient t rclames cor et cri par les milieux colonialistes dits ultra , qui en firent un motif de satisfaction. Mais lvnement provoqua dans lopinion algrienne un mouvement de colre si puissant quil ne tarda pas se traduire par une srie dactions anticolonialiste.
Parcours dun martyr
Ahmed Zahana, plus connu sous le nom de Zabana, est n en 1926 dans le quartier dEl-Hamri, Oran. Il y fit ses tudes primaires, obtient son certificat dtudes et sinscrit dans un centre de formation professionnelle, o il apprit le mtier de soudeur.
En 1949, Ahmed Zahana adhrait au Mouvement pour le Triomphe des Liberts Dmocratiques (MTLD.) Son dynamisme ne tarda pas attirer sur lui lattention de la police franaise qui larrta le 2 mars 1950.
Il fut condamn par la justice coloniale trois ans de prison et trois ans dinterdiction de sjour. Ds sa libration, il reprit ses activits politiques avec autant dardeur que par le pass et participa aux prparatifs du dclenchement de la guerre de libration nationale.
Dans la nuit du 1er novembre 1954, il organisa avec un groupe de patriotes lattaque contre le poste des gardes forestiers dOran. Le 11 novembre de la mme anne, lissue dun accrochage meurtrier au cours duquel il fut dailleurs bless, Gharboudjlid, il fut prisonnier et conduit dabord lhpital, ensuite la prison dOran.
Jug sommairement et condamn mort, il fut le premier martyr depuis le dclenchement de la guerre de libration nationale monter sur lchafaud, le 19 juin 1956, dans lenceinte de la prison de Barbarousse, sur les hauteurs dAlger.
Excution dun homme, immortalit dun chahid
Lexcution du Chahid Ahmed Zabana, le 19 juin 1956, est un crime contre lhumanit , les rvlations sur la faon dont il avait t excut, ainsi que le droulement de son procs qui avait t entach dirrgularits, demeurera un point noir pour ladministration coloniale Franaise. Certains dfenseurs dAhmed Zabana avaient t menacs par des colons.
Pour lhistoire, lon retiendra que la premire fois, la lame de la guillotine stait arrte cinq centimtres de la nuque du Chahid. Lofficier charg de lexcution, malgr le refus de certains membres du jury prsents, avait ordonn aux bourreaux dactionner la lame jusqu ce que mort sen suive. Mais Tahya El Djazar retentira toujours dans les subconscients des survivants qui noublieront jamais cest certain.
Expose au Muse central de larme, la guillotine qui a fait tomber la tte du hros de la guerre de libration rappellera jusqu la fin des temps latrocit coloniale. Cette machine de la mort restera un tmoin irremplaable des crimes commis par le colonialisme pendant la rvolution algrienne. Plus de 200 militants de la cause nationale, sur les 2 000 condamns mort, ont t excuts entre 1956 et 1962. Mais Zabana excut, dautres hommes nen continueront pas moins de suivre la voie trace par ce hros et des milliers dautre dtermins chasser lenvahisseur de la terre algrienne et, pour lternit, le nom du martyr Ahmed Zabana restera rattach lusage de la guillotine en Algrie.
Le 19 juin 1956 se souviendra galement de lexcution dAbdelkader Ferradj, un autre martyr de lAlgrie. Dautres Algriens comme des Franais solidaires de la cause nationale furent tout aussi impitoyablement excuts. De nombreux survivants et tmoins garderont en mmoire cette date do lamer souvenir des moments passs la prison de Barberousse, des moments chargs de souffrances, dhumiliations et de terreur.
Dautres rescaps de la guillotine ont retrac les moments terribles de lattente de la mort, et chaque minute qui passait en attendant laube sgrenait comme une ternit en se demandant qui allait tre le prochain Aujourdhui, ces femmes et ces hommes sont immortaliss dans la mmoire de chaque Algrien. Ces condamns mort, se sont donn corps et me la cause nationale, cest pour cela quil faut se les remmorer chaque occasion.
Ahmed Zabana quittera le monde des vivants, non sans avoir laiss son nom grav jamais dans la mmoire de ceux qui lui ont survcu, et dans lhistoire. Il laissera la prosprit, outre son combat pour la libert, et pour lequel il paiera de sa vie; un message poignant travers une lettre dadieu des plus mouvantes, adresse ses parents :



Lettre dadieu dAhmed Zabana ses parents

Ne pleurez pas et soyez fiers de moi Mes chers parents, ma chre mre Je vous cris sans savoir si cette lettre sera la dernire et cela, Dieu seul le sait. Si je subis un malheur quel quil soit, ne dsesprez pas de la misricorde de Dieu, car la mort pour la cause de Dieu est une vie qui na pas de fin et la mort pour la patrie nest quun devoir. Vous avez accompli votre devoir puisque vous avez sacrifi ltre le plus cher pour vous. Ne me pleurez pas et soyez fiers de moi. Enfin, recevez les salutations dun fils et dun frre qui vous a toujours aims et que vous avez toujours aim. Ce sont peut-tre l les plus belles salutations que vous recevrez de ma part, toi ma mre et toi mon pre ainsi qu Nora, El Houari, Halima, El Habib, Fatma, Kheira, Salah et Dinya et toi mon cher frre Abdelkader ainsi qu tous ceux qui partageront votre peine. Allah est Le Plus-Grand et Il est Seul tre Equitable. Votre fils et frre qui vous aime de tout son cur.
Gloire nos martyrs


La rdaction Babzman





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Cela sest pass un 19 juin 1956, lexcution du Chahid Ahmed Zabana




08:36 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,