> >

[] [ ]

FLN : un Comit central sous haute tension

(Tags)
 
DIRECT. FLN : un Comit central sous haute tension Emir Abdelkader 0 2014-06-24 04:55 PM
La base du FLN presse le comit central de runir les conditions pour jecter Amar Sadani Emir Abdelkader 0 2014-05-05 03:44 PM
La ville de Batna sous haute surveillance ... Emir Abdelkader 0 2014-04-09 04:30 PM
LAlgrie sous haute tension Emir Abdelkader 0 2014-01-03 05:57 PM
Alger sous haute surveillance Emir Abdelkader 0 2013-02-26 06:59 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
FLN : un Comit central sous haute tension

FLN : un Comit central sous haute tension




- Meriem Belkhelifa, membre du CC : Sadani nous rassure sur une meilleure reprsentativit de la femme .
Des militants FLN remettent en cause la lgitimit de la session du Comit central daujourdhui. Quen pensez-vous ?
Ils ont tort. Parce que Sadani a t bel et bien lu lors de la session du CC daot 2013, selon les textes fondamentaux du parti. Et la session daujourdhui nest quune suite logique de celle de 2013. Ce qui veut dire quelle est lgale et lgitime.
Pensez-vous que la femme est bien reprsente au sein du FLN ?
Non, pas du tout. La preuve: la prsence dune seule femme au bureau politique contre 15 hommes. Cest une situation qui nest pas accepte par les femmes militantes. Mais M. Sadani a promis que dornavant, les choses vont changer pour voir la femme plus amplement prsente. En plus de la commission de prparation du congrs, nous allons peser de tout notre poids pour tre au mme pied dgalit que les hommes au sein des structures du parti.
Comment avez-vous ragi au discours de Sadani, promettant de rgler le problme de la reprsentativit de la femme au FLN ?
Cest justement ce qui nous a rassur et surtout quand il a promis que tout se fera partir de la base. Il ny aura plus de parachutage ni darrivistes, a promis M. Sadani et a nous rjouit normment.


- 16h25. VIDÉO. Belayat TSA : Il ny a quun seul FLN, celui prsid par Belkhadem .


Belayat/FLN bis - YouTube


16h20. VIDÉO : Abderrahmane Belayat TSA : On a lu un nouveau SG, Abdelaziz Belkhadem et il se comportera comme tel .m
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=DxqjWelIoaM


15h45. Abass Mekhalif, membre du CC et soutien de Benflis : Nous voulons une unification des rangs du FLN
Vous faites partie des soutiens la candidature de Benflis pour la prsidentielle de 2014 et vous prenez part aujourdhui au Comit central. Pourquoi?
Je suis un membre lu du Comit central. Jai plus de 40 annes de militantisme au sein du FLN. Et quand on ma adress une invitation pour prendre part au CC, je lai accepte.
Cette session intervient quelques mois du 10e congrs du FLN. Quel regard portez-vous sur ce rendez-vous extrmement important dans la vie du parti ?
Nous souhaitons une vritable unification des rangs du parti. Lensemble des militants sincres du parti prient Dieu pour une vritable unification des diffrentes factions qui composent notre formation politique. Et moi, je suis en faveur de tout ce qui peut se faire dans le but dun rassemblement aussi large quil soit du FLN pour pouvoir bien entamer les prparatifs du prochain congrs. Nous souhaitons aborder cette chance en rangs serrs.
Cette session du Comit central est-elle lgale?
La lgalit est acquise travers la prsence de la majorit des membres du CC. Et partir du moment quil y a eu, aujourdhui, la majorit dans la salle ayant abrit la rencontre, mon sens, la session du CC est lgale
- Djamel Ould Abbas, ancien ministre : Il est exclu dorganiser une nouvelle lection
Vos anciens collgues au bureau politique contestent la lgitimit de Amar Sadani et rclament llection dun nouveau SG. Quen pensez-vous ?
Le 29 aot 2013, 275 membres du Comit central taient prsents. Jusquau 28, il y avait cinq candidats au poste de secrtaire gnral. Quatre ont fini par se dsister. Le lendemain, M. Sadani tait le seul candidat. Et dans les statuts du parti, quand il y a un seul candidat, on procde une approbation mains leves. Sil y avait quelquun dautre, on aurait recourus aux urnes. Donc, pour moi, llection du 29 aot est lgitime, lgale et conforme aux statuts du parti, et il est exclu dorganiser une nouvelle lection.
Belkhadem ambitionne de revenir la tte du parti
Je le dplore. Comme lavait dit M. Sadani, depuis 1962, plusieurs personnes se sont succdes au poste de SG du FLN, et personne parmi celles qui sont parties nest revenu. Contester une lection lgale et lgitime ne relve pas du bon sens. Sadani nest pas venu avec des chars et des kalachnikovs. M. Belkhadem avait organis (le 31 janvier 2013) un vote de confiance alors quil ntait pas oblig de le faire. Des membres du bureau politique, dont M. Belayat, lui avaient demand de ne pas le faire. Il a pris linitiative daller vers le vote de confiance. M. Sadani avait dailleurs indiqu quil tait pass chez lui deux mois avant quil ne prsente sa candidature pour le poste de SG. Belkhadem lui avait dit quil le soutenait mais condition denlever les quatre ministres du BP.
Pourquoi cherche-t-il revenir ?
M. Sadani a rpondu cette question. Quand on est responsable dun parti comme le FLN, on a une force de mobilisation unique en Algrie pour notamment la prsentielle.
Ne craignez-vous pas quil y ait plus de divisions au sein du parti ?
Ils sont minoritaires. Et Amar Sadani est un vieux militant du parti. Dans la commission nationale de prparation du congrs, il a mis tous les membres du Comit central.
Y compris Belkhadem ?
Oui.
- 15h13. Prvue 15h, la confrence de presse de Sadani a t annule. Le SG a tout dit et il fera des dclarations le jeudi , selon les proches du secrtaire gnral.
- Boudjema Haichour, ancien ministre : Qui est lgitime et qui ne lest pas ?
Vous prenez part aujourdhui cette session du Comit central alors que vous faisiez partie du mouvement de contestation. Comment lexpliquez-vous ?
Quelle contestation ? Jtais dans une logique de rassemblement. Je nai jamais t dans une logique de division. Cette logique de rassemblement impose que le parti du FLN ne fasse pas toujours lobjet de dstabilisation. De ce fait, je considre que le moment des prsidentielles est pass et que les membres du Comit central commencent rflchir sur le prochain congrs dans le cadre des options arrtes par la direction du FLN.
Il y a des membres qui remettent en cause la lgitimit du Comit central. Quen pensez-vous ?

Qui est lgitime et qui ne lest pas ? Le FLN, compte tenu de sa majorit au sein des institutions de lÉtat et dans les assembles lues, se doit tre uni.

Selon vous, cette session du Comit central est-elle lgitime ?
Le secrtaire gnral a annonc que le quorum a t plus quatteint, les prsents ont aussi approuv lordre du jour donc, elle est tout fait lgitime
Pensez-vous quil y a des tentatives pour porter atteinte au FLN ?
Non. Je ne pense pas. Je pense quil est juste question dambitions des uns et des autres. Le FLN qui a t de tout temps au cur du systme.
Comment voyez-vous la prparation du futur congrs ?
Nous allons tenir une runion de la commission nationale de prparation du congrs. Nous allons travailler sur beaucoup de questions, notamment celles de la reprsentativit
Le congrs du FLN est-il porteur de perspectives davenir pour le pays ?
Évidemment. Cest un congrs qui sera porteur de messages forts pour lavenir du pays.
- Mohamed Djemai, membre du CC TSA : Belkhadem voulait rentrer avec ces gardes du corps
Comment valuez-vous la runion du Comit central qui sest droule aujourdhui sous haute tension ?
La premire partie de la runion sest droule parfaitement, des membres importants du Comit central taient prsents. Lessentiel est que les quatre point lordre du jour ont t vots et ce vote est un renouvellement de confiance au secrtaire gnral Amar Sadani. Cest galement un dmenti tout ce qui a t dit en marge de la rencontre et dans des cafs. Sur les 328 membres, 272 taient prsents, il y avait 11 procurations et 12 personnalits qui nont pas pu se dplacer limage de Mohamed Saleh Yahiaoui. Donc, on se pose la question : o sont les signataires dont ils parlent ?
Des membres du Comit central disent avoir t empchs dassister la runion
Ce sont des gens qui voulaient faire des incidents. Belkhadem voulait rentrer avec ses gardes du corps. Est-ce que cest logique ? Ce groupe adopte la politique consistant croire quaprs eux, cest le dluge. Mais cette politique ne mne nulle part. Ils sont hors la loi. Et on regrette quun ministre dÉtat, conseiller personnel du prsident de la Rpublique ayant assist des priodes importantes dans la vie du pays fasse du tort sa personne et sa place. Cest de lgosme.
Ses partisans parlent de mafia politico-financire ?
Des mensonges. Un vaincu cherche toujours des raisons pour expliquer sa dfaite. Donc, ils parlent de voleurs et tout. Et il ny a pas une mafia politico-financire comme eux en Algrie. Si on se mettait dire les vrits, on va dtruire lAlgrie. Leurs pieds sont sur des sables mouvants et on sait ce quils ne savent pas.
- 13h55. Amar Sadani annonce une confrence de presse.
- 13h50. La dclaration politique est adopte lunanimit.
- 13h45. Le CC salue les efforts de la diplomatie algrienne et ceux de lANP dans la protection des frontires du pays.
- 13h35. Un rapporteur fait lecture des lettres de soutien manant des diffrentes mouhafadates du pays Sadani et la direction du parti.
- 13h30. Reprise des travaux du Comit central.
Abdelaziz Ziari TSA : Nous remettons en cause la lgalit du CC
Pourquoi navez-vous pas pris part aux travaux du Comit central daujourdhui?
Parce que ce ne sont pas des travaux qui se droulent selon les rgles du parti. Des membres du Comit central ont t empchs de prendre part ces travaux. Il est question de certains autres membres qui ont reu des invitations mais qui ont t empchs et dautres non jugs par la commission de discipline mais qui nont pas pu accder la salle. Si lobjectif tait de crer un dsquilibre artificiel lintrieur de la salle en faveur dune direction conteste et illgitime, a na aucun intrt dy participer.
Vous parlez dillgalit, mais le ministre de lIntrieur a reconnu le Comit central du 29 aot dernier qui a vu llection de Sadani la tte du FLN. De quelle lgalit parlez-vous?
Laffaire est toujours devant la justice et le Conseil dÉtat a qualifi cette runion dillgale.
Mais le Conseil dÉtat a reconnu la dcision du tribunal administratif en aot 2013 de lgalit de la dmarche de Sadani
Non. Lisez bien la dcision du Conseil dÉtat, il na rien reconnu. Il y a eu lintervention dlments anormaux dans cette runion et cest pour cela que nous continuons remettre en cause le CC daujourdhui et celui de 2013.
Comment expliquez-vous lautorisation donne par la wilaya dAlger Sadani pour tenir la rencontre daujourdhui ?
Il faut savoir que nous nous ne reconnaissons pas cette direction et nous la remettons en cause encore et toujours.
- 12h10. La reprise des travaux du Comit central est annonce pour 13 heures. En compagnie de Haroubia, Ziari et danciens membres du CC, Belkhadem a quitt la salle. Mais il va revenir prcise TSA Dadouaa Layachi, ancien prsident du groupe parlementaire du FLN, aujourdhui contestataire de Sadani.


Belayat: "Nous comptons exercer notre droit!" - YouTube


Amar Saadani TSA : Aujourdhui, jai crev labcs
Vous avez dnonc lattitude de Belkhadem, publiquement en le nommant. Pourquoi ?
Aujourdhui, jai crev labcs en parlant publiquement de ce qui pose problme au sein du parti. Et ceci pour permettre au FLN daller de lavant et de dpasser des situations intenables.
Vous avez appel au retour de la lgitimit
La lgitimit existe au FLN et vous pouvez le vrifier avec les membres du Comit central. Il faut voir la ralit. Le Comit central est l et il nest pas ailleurs, en dehors de cette enceinte. Et ceux qui sont avec Belkhadem ne sont pas membres du Comit central part quelque uns. Mais la majorit est l et ils ont dcid de prendre part aux travaux.
Comment allez-vous prparer le congrs ?
Nous irons solidaires pour prparer le congrs quon veut rassembler. Personne ne sera exclu. Le tout FLN sera prsent et tout le monde sexprimera, mais dans le cadre de la lgalit. Notre parti ne peut pas fonctionner selon les humeurs de ceux qui ont des ambitions et qui les expriment en dehors du cadre lgal. Celui qui veut tre candidat, quil vienne sexprimer dans les instances lgales du parti.
- 11h23. La sance est leve.
- 11h22. Sadani : Il y a des ministres qui ont occup des postes pendant 12 ans et quand ils ont t dmis, ils se sont rebells contre le parti. Le temps du monopole est fini .

- 11h20. Sadani : De simples militants portent le parti et des ministres pendant 20 ans linsultent ! Il faut instaurer une vritable thique pour faire du FLN un grand parti .


Une runion du comit central sous haute tension - YouTube


- 11h15. Sadani sadresse ses adversaires : Que veulent-ils ? Ils veulent porter la candidature de Belkhadem la prsidence de la Rpublique ? Quils le fassent dans la lgalit .
- 11h13. Sadani : Cest Belkhadem qui a mis en place le rglement interne du parti qui stipule que le SG est lu pour 5 ans, ce nest pas moi. Cest lui qui a fait ce Comit central .
- 11h10. Sadani rpond Belkhadem : Jaurais souhait voir la prsence ici de Belakhadem. La premire personne que jai rencontre aprs son viction, cest Belkhadem. Je suis all le voir pour lui dire que je vais me porter candidat au SG du FLN et il ma dit : je suis avec toi. Mais il a dit : je ne te pardonnerai pas si tu laisses en place les ministres .
- 11h09. Je nai jamais exclu personne. Mais ils ont refus de se conformer au rglement intrieur .
- 11h08. Saadani : Je nai aucun problme avec personne. Des dbats dans les cafs et les restaurants, ce nest pas normal. Si une personne veut se porter candidate, quelle le fasse .
- 11h06. Sadani : Nous demandons aux contestataires de venir sexprimer dans les instances lgales et on nacceptera pas des drives
- 11h04. Sadani : Personne ne sera exclu de la commission de prparation du congrs que celui qui sexclue lui mme . Nous prparerons le congrs en toute transparence. Il nest pas de notre intrt dexclure, mais nous sommes responsables de protger le parti .
- 10h00. Sadani reprend la parole et propose des candidatures la commission politique mise en place par le CC.
- 10h58. Belkhadem et des contestataires dont Belayat, Ziari et Tou sont lextrieur de la salle. Il dclare ne pas reconnatre cette runion.
- 10h55. Des membres du CC commencent quitter la salle : Les choses ont t dites, Sadani a la caution du CC , affirme un membre de cette instance pour exprimer lchec de la tentative de Belkhadem dimposer un nouvel ordre du jour.
- 10h47. Fin du discours de Sadani.
- 10h45. Sadani : Nos proccupations des problmes internes du parti ne doivent pas nous faire oublier les problmes rgionaux .
- 10h44. Sadani : Mais il faut que la minorit accepte la position de la majorit. Vous serez bien daccord pour dire que la crise qua vcue le parti tait un obstacle. Cest pour a que ma priorit est dunir le parti .
- 10h43. Sadani : Nous voulons largir la base du parti. Et notre vritable dfi est douvrir la porte aux comptences du parti et mobiliser vers le FLN la majorit silencieuse, les jeunes et la femme .
- 10h42. Sadani : La session du CC est lgale et ceux qui veulent tromper les gens et faire revenir le FLN la crise et aux conflits, nous leur disons : non .
- 10h42. Sadani : La rvision de la Constitution que nous voulons, cest pour permettre au pays dtre labri des drives et secousses et consacrer une vritable dmocratie et un État dinstitutions, amliorer notre conomie, soutenir les droits de lHomme et consacrer le droit du parti vainqueur lors des lections .
- 10h39. Un grand salut lANP qui se conforme ses missions constitutionnelles. Tout notre soutien va lANP pour son refus absolu de se laisser entraner dans les ddales de la politique.
- 10h37. Les rfrents idologiques au FLN et lANP, cest lunit et la stabilit du pays, un État moderne avec une justice indpendante. Le FLN continuera soutenir le Prsident pour un vritable État de droit, un État o la Constitution est souveraine, o les citoyens sont gaux quelles que soient leurs opinions.
- 10h35. Sadani : Il est impratif de moderniser le parti. La prparation du congrs est un vnement politique majeur pour mettre le parti sur les rails. Cette session se tient dans un contexte de russite de notre candidat pour les prsidentielles. Ovations et youyous.
- 10h30. Sadani : Je regrette ce qui se passe maintenant au FLN. Des comportements qui portent atteinte la rputation du parti. Il est ncessaire de vous rappeler les principaux objectifs pour moderniser le parti avec les dfis de la prochaine priode, cest la session de prparation de notre congrs .
- 10h23. Le quorum est runi, a dit sadani.
- 10h23. Lordre du jour du CC a t valid par les membres mains leves. Le bureau de la session aussi.
- 10h22. Le service dordre mis en place par les organisateurs du CC est rigoureux et ne laisse rien au hasard.
- 10h20. Des partisans de Benflis, dont Abass Mekhalif, sont dans la salle pour assister la runion.
- 10h17. Aprs lhymne national, Sadani annonce le dbut des travaux.
- 10h16. Un silence religieux dans la salle des confrences qui contraste grandement avec le brouhaha de la rception abritant les contestataires.
- 10h15. Mohamed Djemia : Je dfie quiconque prtendre avoir t empch dentrer dans la salle. Belkhadem voulait rentrer avec des membres exclus et des membres de son protocole .
- 10h15. Amar Sadani entre dans la salle.
- 10h05. Malgr les protestations des contestataires lextrieur, une ambiance sereine rgne la salle des confrences devant abriter les travaux du Comit central.
- 10h00. Les travaux du Comit central nont pas encore dbut.
- 09h50. Empch de prendre part au Comit central, Abderrahmane Belayat rejoint la rception de lhtel pour dnoncer une violation du rglement intrieur du parti . Nous nallons pas en rester l , menace Belayat.
Le Comit central du FLN, qui souvre aujourdhui lhtel El Aurassi dAlger sannonce tendu. Peu aprs 9 heures, les contestataires dont Belkhadem, Belayat, Tou, Ziari, interdits de Comit central, tentent de pntrer en force lintrieur de la salle o doit se tenir la runion. Mais ils sont empchs par les organisateurs. Ils nous ont ferm la porte dentre. Cest une scne affligeante. Des membres qui ont des badges nont pas pu pntrer dans la salle , dnonce Abdelaziz Belkhadem dans une dclaration TSA.


Belkhadem: "Vous voyez qu'on a t empch!" - YouTube


Belkhadem: "Vous voyez qu'on a t empch!" - YouTube









TSA-Algrie | Tout sur l'Algrie

 

()


: 1 ( 0 1)
 

FLN : un Comit central sous haute tension




08:52 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,