> >

[] [ ]

Belkhadem prpare la riposte

(Tags)
 
Le Kurdistan prpare son indpendance Emir Abdelkader 0 2014-06-20 08:38 PM
Riposte laque condamn pour incitation la haine raciale Emir Abdelkader 0 2014-06-09 03:47 PM
Un proche de Benflis explique le plan de riposte ... Emir Abdelkader 0 2014-04-12 03:10 PM
Le clan prsidentiel se prpare-t-il pactiser... Emir Abdelkader 0 2014-02-28 07:08 PM
La riposte des jeunes Emir Abdelkader 0 2013-03-31 10:56 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-06-26
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Belkhadem prpare la riposte

Belkhadem prpare la riposte




Dsormais, c'est Belkhadem qui prend en main la fronde contre Amar Sadani considr illgitime.
L'ex-secrtaire gnral du FLN, Abdelaziz Belkhadem, veut revenir tout prix la tte du parti. Aprs son chec imposer le vote d'un nouveau patron avant-hier l'occasion de la session ordinaire du comit central l'htel El Aurassi, il se prpare une autre offensive.
Belkhadem est en train
d'organiser la riposte. Il considre que la session du 24 juin est un hold-up contre le parti, affirme Abderrahmane Belayat joint par tlphone hier.
Selon lui, M.Belkhadem, attaqu avec virulence par Amar Sadani, continuera mobiliser les membres du comit central afin d'aboutir l'lection d'un nouveau secrtaire gnral.
Ma mission la tte de l'instance excutive de la direction unifie a pris fin avant-hier l'occasion de la runion du comit central qui s'est droule dans les conditions que tout le monde a constates. C'est Belkhadem qui prend le train en marche, ajoute M.Belayat.
Le ministre d'Etat, conseiller personnel du prsident de la Rpublique, qui s'est donn en spectacle avant-hier matin, a prsid une runion avec ses partisans le soir de la mme journe.
La runion a t consacre l'analyse de la session du comit central pour en tirer les enseignements.
Le premier est que, selon toujours Abderrahmane Belayat, la vie interne du parti n'obit pas aux textes qui le rgissent. Pour lui, et a a toujours t ainsi, c'est celui qui dirige de fait les instances du parti qui impose ses choix.
M.Belayat dnonce l'empchement de certains membres du comit central d'assister aux travaux de la runion sur dcision personnelle de Amar Sadani.
Il cite le cas de Mekid Khaled qui est reproch le tort d'avoir invit Belkhadem une fte familiale qui s'est tenue dans l'enceinte de la salle des ftes
El Mordjane, Baraki (Alger), l'occasion de la circoncision de son fils. C'est une purge stalinienne, dnonce encore Belayat, faisant remarquer que le dbat politique ne peut se faire avec de telles pratiques.
Belkhadem lui-mme avait dnonc l'empchement des membres du comit central suspendus d'assister aux travaux. Pri rejoindre la salle tout seul, il a refus, exigeant que la runion se tienne sans exclusion.
Un tel comportement relve d'une tentative d'accaparer le parti, dnonce-t-il devant les journalistes.
Mais il ne s'agit l que de la reproduction de l'histoire, faisant du bourreau d'hier, la victime d'aujourd'hui.
Lorsqu'il tait secrtaire gnral du parti et que le vote de confiance avait t exig, il n'avait pas hsit faire comme a fait Sadani avant-hier. Pour empcher que le point ne soit impos l'ordre du jour d'une runion du comit central, il a suspendu deux figures du Mouvement de redressement, savoir El Hadi Khaldi et Mohamed Seghir Kara, lequel a disparu des radars.
Ils s'taient prsents l'htel El Riadh puis ont t empchs d'y prendre part. Le FLN organise alors, les 15 et 16 juin 2012, l'une des sessions les plus houleuses de son comit central. Les travaux taient bloqus durant toute la journe du 15 avant l'intervention muscle des partisans de Belkhadem pour dbloquer la situation.
Il s'est impos et a continu grer le parti pendant six mois. Jusqu' la prochaine session fatidique du 31 janvier 2013 o la confiance lui avait t retire. On racontait alors que Belkhadem avait t tromp en le poussant accepter le vote avec l'assurance de le remporter. Aujourd'hui, on raconte qu'il a t, une autre fois tromp en le poussant exiger le vote avec l'assurance qu'il soit inscrit l'ordre du jour. Mais il ne se sent pas pour autant achev politiquement. Mais qu'est-ce qui fait courir Belkhadem? Le rve prsidentiel! a affirm Amar Sadani et bon nombre de membres du comit central du FLN.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Belkhadem prpare la riposte




06:17 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,