> >

[] [ ]

Ces dossiers enferms dans les tiroirs des juges

(Tags)
 
les journalistes jugs au Caire ... Emir Abdelkader 0 2014-03-06 12:25 PM
Prsidentielles : 10 candidats ont dpos leurs dossiers au Conseil constitutionnel Emir Abdelkader 0 2014-03-05 08:51 AM
12 dpts de dossiers sont programms aujourdhui Emir Abdelkader 0 2014-03-04 03:08 PM
Prsidentielle: le 4 mars minuit, date limite du dpt des dossiers de candidature Emir Abdelkader 0 2014-02-26 03:00 PM
Ayrault a trouv Bouteflika trs courageux et suivait bien les dossiers (Vido) Emir Abdelkader 0 2013-12-18 03:09 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-10
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Ces dossiers enferms dans les tiroirs des juges

Ces dossiers enferms dans les tiroirs des juges



La justice italienne augmente la cadence pour dmler laffaire Sonatrach-Saipem, au centre de laquelle se trouve lancien ministre de lEnergie, Chakib Khelil, et Farid Bdjaoui, neveu de lancien ministre des Affaires trangres, Mohamed Bdjaoui.


Du ct du ple judiciaire spcialis dAlger, laffaire semble au point mort et rien nindique quelle reprendra de la vitesse de croisire dans les jours qui viennent en raison des vacances judiciaires. Il en est de mme pour le dossier de lautoroute Est-Ouest, en attente dun procs depuis plusieurs mois. En effet, cette affaire avait t criminalise et renvoye devant le tribunal criminel pour tre juge durant la premire session criminelle, la fin de lanne 2013, mais elle na pas t programme. Dix-huit personnes et cinq socits trangres sont poursuivies dans le cadre de ce scandale, qui avait clat vers la fin de lt 2009.
Dans les deux affaires (Sonatrach et autoroute Est-Ouest), les enqutes prliminaires effectues par le dfunt service central de police judiciaire du DRS, ont fait tat de limplication de ministres dans des transactions douteuses, mais seul Chakib Khelil a t inculp ; il a mme fait lobjet dun mandat darrt international qui, dans la discrtion la plus totale, a t par la suite retir. Normal, diront les plus avertis, Chakib Khelil tait le plus proche des conseillers du Prsident, tout comme dailleurs Mohamed Bdjaoui, quil connat bien. Les deux hommes se frquentent et ctoient deux personnages nigmatiques cits dans lenqute sur lautoroute Est-Ouest, savoir Pierre Falcon et Tayeb Kouidri.
N en Algrie en 1954, dtenteur de trois nationalits (franaise, angolaise et brsilienne), Pierre Falcon est connu pour avoir gr une des plus grandes entreprises dexportation darmes en Afrique et en Amrique latine, avec lappui des services de renseignement et de la droite franais. Ses relations avec des pontes du rgime algrien lui ont permis dtre un passage oblig pour une bonne partie des socits qui voulaient venir Alger. Les entreprises chinoises nont pas drog la rgle et les services quil leur a rendus auprs des dirigeants algriens ntaient pas gratuits.
Selon lenqute prliminaire, les amis les plus proches de Falcon taient lancien ministre des Affaires trangres, Mohamed Bdjaoui, quil a ctoy lorsquil tait en poste lUnesco, Paris, mais aussi Chakib Khelil. En le sollicitant, les Chinois avaient frapp la bonne porte. Ils savaient que Falcon tait tellement bien introduit quil a russi se faire inviter un Conseil interministriel consacr au projet de lautoroute Est-Ouest. Certes, la runion na pu se tenir, mais cela na pas empch Chakib Khelil de lui donner la majorit des marchs de ralisation des bases vie au sud du pays et dinstallation des pipes, non pas en tant quentreprise, mais au titre dintermdiaire. Sur chaque march quil sous-traitait avec des socits trangres, Falcon prenait sa commission.
Ngociant ptrolier, toutes les portes lui taient ouvertes au ministre de lEnergie, Sonatrach et au ministre des Travaux publics. Pourtant, aucun moment de la procdure judiciaire, il na t question de le convoquer ou dtablir une commission rogatoire pour lentendre, ne serait-ce quen tant que tmoin.Il en est de mme pour Tayeb Kouidri, expert judiciaire natif de Meknes, au Maroc, propritaire de biens en France et en Suisse o il est tabli, dont la convocation par le juge (charg de laffaire de lautoroute) est reste sans suite. Il avait quitt le territoire national juste aprs larrestation, en 2009, de son ami Mejdoub Chani, un homme daffaires au centre du scandale de lautoroute, en dtention provisoire depuis septembre 2009.
Depuis, il vit en Suisse, o lun de ses fils avait t la tte du comit de soutien la candidature du Prsident sortant pour un quatrime mandat. Kouidri a t cit par lancien directeur des grands projets de lAgence nationale des autoroutes, Mohamed Khelladi (en dtention), mais aussi par Addou Sid Ahmed, homme daffaires (en dtention provisoire) qui le dsigne comme un lment important dans le lobby de Pierre Falcon.
En fait, Kouidri Tayeb, parent par alliance dun haut cadre du ministre de la Dfense nationale, avait de solides entres au ministre des Travaux publics et chez Chakib Khelil. Si pour la forme, le juge charg de laffaire de lautoroute a entendu lex-ministre des Travaux publics, Amar Ghoul (en lui transmettant les questions par crit) sur les graves rvlations qui limpliquent directement (toutes nies), le magistrat charg du dossier Sonatrach a, quant lui, fait limpasse sur laudition de Chakib Khelil et de Mohamed Bdjaoui, qui pourtant est lui aussi clairement cit dans le dossier.
Pour de nombreux juristes, le juge dinstruction a non seulement bcl lenqute, mais a laiss de grandes zones dombre. Il a correctionnalis les faits avant que la chambre daccusation ne les criminalise pour cinq prvenus sur 18 poursuivis. Jusqu quand la justice algrienne continuera-t-elle limiter linstruction aux PDG des socits, alors que les dirigeants politiques qui ont lil sur toute la gestion de leurs subordonns, ont une grande responsabilit politique ?


Salima Tlemani




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Ces dossiers enferms dans les tiroirs des juges




11:55 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,