> >

[] [ ]

La moiti des Tunisiens se dsintresse de la politique

(Tags)
 
La moiti du monde est avec Assad! Emir Abdelkader 0 2014-06-04 02:49 PM
le dur retour la ralit des Tunisiens Emir Abdelkader 0 2013-12-17 02:43 PM
Syrie: Del Ponte juge crdible de dire que la moiti des rebelles sont extrmistes Emir Abdelkader 0 2013-09-17 02:46 PM
les Tunisiens branls par le terrorisme Emir Abdelkader 0 2013-07-31 06:49 PM
La moiti de la nourriture produite dans le monde part directement la poubelle Emir Abdelkader | french Forum 0 2013-01-13 04:09 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-10
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La moiti des Tunisiens se dsintresse de la politique

La moiti des Tunisiens se dsintresse de la politique

Une querelle a clat en Tunisie entre les camps dmocratique et islamiste, 105 jours des lgislatives du 26 octobre : prs de la moiti des lecteurs potentiels risquent dtre carts du scrutin pour cause de non-inscription sur les listes lectorales.




Lopration de rvision des listes lectorales a dmarr le 23 juin dernier mais ne parvient pas intresser les concerns parmi les quatre millions dlecteurs potentiels pas encore inscrits. Lors des lections du 23 octobre 2011, lInstance suprieure indpendante des lections (ISIE) ntait parvenue inscrire que la moiti de llectorat potentiel, soit un peu plus de 4 millions de citoyens.
Mais, une dizaine de jours de la clture de cette campagne, annonce pour le 22 juillet, ils ne sont quun peu plus de 100 000 nouveaux inscrits, soit 3% de la population cible.

Dans le meilleur des cas, leur nombre atteindrait les 500 000 la fin de la campagne dinscription. Cela veut dire quau moins 3,5 millions de Tunisiens (sur les 8,2 millions dlecteurs potentiels) nauront le droit de participer ni aux lections lgislatives du 26 octobre ni la prsidentielle du 23 novembre. En effet, contrairement aux lections du 23 octobre 2011, linscription sur les listes lectorales est dsormais obligatoire pour participer aux lections.
A ce nombre de non-inscrits, il faut ajouter ceux, parmi les inscrits, qui niront pas voter. Ce segment risque dtre relativement lev, car les dus de la Rvolution sont nombreux. Une telle situation a dj cr une grande polmique entre les partis dmocratiques et les islamistes dEnnahdha, accuss dtre derrire le retard enregistr dans le lancement de la campagne de rvision des listes lectorales. Les confrences de presse des leaders de lopposition se suivent et se ressemblent pour constater cet chec dans la rvision des listes lectorales.
Lgitimit des urnes
Le prsident de Nidaa Tounes, Bji Cad Essebsi, Premier ministre lors des lections du 23 octobre 2011, accuse ouvertement Ennahdha et les partis proches des islamistes dtre lorigine de cette situation. La troka et lAssemble nationale constituante ont tout fait pour empcher lancienne ISIE de Kamel Jendoubi de poursuivre son action dinscription des citoyens, a-t-il soulign lors dune confrence de presse tenue mardi Tunis. Le leader de Nidaa Tounes, principal parti dmocratique, na pas manqu de critiquer la nouvelle ISIE.
Forme depuis dcembre 2013, lISIE na entam la campagne dinscription que le 23 juin 2014, rduisant ainsi sa marge de manuvre dans le temps, a reproch Bji Cad Essebsi Chafik Sarsar, prsident de lISIE, et son quipe, avant dattnuer le reproche en disant que lISIE manque de moyens pour faire face aux missions quelle est cense accomplir. Il faudrait tendre les dlais dinscription pour pallier cette carence qui risque de mettre en doute la lgitimit des lections, propose lex-Premier ministre.
Le leader du Front populaire, Hamma Hammami, est all dans le mme sens dans une confrence de presse tenue hier. Les gouvernements de Hamadi Jebali et Ali Larayedh ont sabot lide de maintenir en activit lISIE ou dinstaller une instance indpendante permanente pour les lections parce quEnnahdha et ses allis ne veulent pas de sang nouveau dans les listes lectorales. Ils auraient de meilleures chances avec les mmes listes, a remarqu le leader historique de lopposition radicale en Tunisie.
En rponse ces accusations, le porte-parole du parti Ennahdha, Zied Ladhari, affirme que le mouvement Ennahdha est contre la mise en cause des instances car de tels agissements pourraient se rpercuter sur la crdibilit de toute lopration lectorale. Cette opposition une leve de boucliers contre lISIE nempche pas Ladhari de dclarer : La conscience dEnnahdha du fait que labsence dun grand nombre de Tunisiens pourrait constituer un problme de lgitimit, auquel il faudrait des solutions dans le cadre de la loi. En guise de conclusion, le porte-parole dEnnahdha ne soppose pas lextension des dlais de rvision des listes lectorales si cela naffecte pas le restant des phases des lections.La polmique autour des lections commence dj en Tunisie, un peu plus de 100 jours du scrutin.

Mourad Sellami






 

()


: 1 ( 0 1)
 

La moiti des Tunisiens se dsintresse de la politique




08:25 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,