> >

[] [ ]

Ecole : Ces changements tant attendus !

(Tags)
 
La rconciliation ne russira pas tant que... Emir Abdelkader 0 2014-05-15 02:53 PM
tant de rires Banania sur les murs de France... Emir Abdelkader 0 2014-05-08 02:27 PM
Une moudjahida qui a tant donn Emir Abdelkader 0 2014-04-27 02:46 PM
Islamophobie : Qubec : pourquoi tant de haine ? Emir Abdelkader 0 2014-02-05 12:19 PM
Pourquoi tant de haine envers lIslam Emir Abdelkader 0 2012-10-15 03:21 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-11
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Ecole : Ces changements tant attendus !

Ecole : Ces changements tant attendus !




Premires du genre, les Assises nationales de lducation seront organises les 20 et 21 juillet. Aprs une anne de consultations menes avec les diffrentes parties du secteur, dimportantes dcisions seront prises en faveur de lcole. Zoom sur quelques propositions.


Les programmes, la formation, les conditions de scolarit, la modernisation pdagogique et autres thmes seront passs au crible lors de ces Assises nationales. Cette rencontre permettra de valider certaines rformes. Que proposent les partenaires sociaux sur certains aspects quEl Watan Week-end a slectionns pour vous ?

Revoir lenseignement des langues trangres

Constat : les linguistes affirment que le problme des analphabtes bilingues est le fruit du systme dducation algrien. Ds le primaire, les rsultats de lexamen de 5e de cette anne en langue franaise sont dj catastrophiques, constate Meriem Marouf, prsidente de la Fdration nationale de lEducation/Snapap. Nous assistons de plus en plus la dgradation des langues trangres lcole. Il faut rflchir de nouvelles mthodes audiovisuelles pour lapprentissage et lenseignement. Pour Bachir Hakim, enseignant au lyce Colonel Lotfi dOran, chaque lve doit tre capable de communiquer dans au moins deux langues vivantes la fin de lenseignement secondaire.
Pour atteindre cet objectif, lenseignement des langues doit profondment changer et sinscrire dans une perspective mondiale. Les lves sont sensibiliss une langue trangre ds la premire anne, et la pratique de loral est prioritaire tous les niveaux, de lcole au lyce. Dun point de vue pdagogique, il explique que les rsultats sont meilleurs quand on enseigne des enfants dans leur langue maternelle, mais ceci nest pas toujours possible. Ce qui est le cas en Algrie pour les matires scientifiques. Car toutes les langues parles dans le monde ne peuvent pas non plus tre traites de la mme manire.
Lenseignant est donc favorable un enseignement prcoce des langues trangres dans la mesure o avant lge de 5 ans loreille est sensible aux diffrences de prononciation. Il se fixe aussi la faon de prononcer et darticuler, car les enfants ont plus de facilit reproduire des sons nouveaux. Au cours de cette priode, les rfrences culturelles, lexicales et phonologiques, qui serviront dappui lapprentissage de la langue, se dterminent naturellement.
Concrtement, lenseignant, selon Bachir Hakem, doit prparer les enfants aux sances dapprentissage ds la deuxime anne du primaire. Le franais, par exemple, premire langue vivante, doit tre enseign une heure et demie par semaine aux coliers. Au collge, les lves doivent tre capables de communiquer simplement avec un interlocuteur qui parle distinctement. Les professeurs du collge aborderont ainsi le plus tt possible lacquisition de base de la langue, sans recommencer ce qui a t vu lcole primaire. La deuxime langue vivante sera introduite en classe de 3e anne moyenne. En 4e anne moyenne, la majorit des lves dbuteront une seconde langue vivante raison de 3 heures par semaine. Puis, vient le lyce. En premire anne secondaire, la 1re langue restera obligatoire pour tous les lves.
La seconde langue peut tre choisie pour les lves qui visent les filires gnrales ou pour certaines filires technologiques. Une troisime langue peut tre commence en seconde, en option de dtermination ou en option facultative. La premire langue sera enseigne 3 heures par semaine. La deuxime langue en option obligatoire et facultative 2h30 3h. Si une troisime langue est choisie en option, son enseignement est de 2h30 3h. Toujours au lyce, en classe terminale, les cours de langue peuvent tre diminus (filire science ou math, 2h pour la premire et la deuxime langue, filire Lettres, 3h pour la premire et 2h pour la deuxime).
Mieux encore, ces propositions doivent tre renforces dans certaines rgions qui depuis des annes sont dispenses de lpreuve de franais dans lexamen du 5e. Sur 100 postes ouverts lors du rcent concours de recrutement pour le poste denseignant de franais, seuls 10 postulants ont t inscrits dans la wilaya dAdrar ! Il ny a pas denseignant de franais. Il faudrait rflchir des mesures incitatives pour enseigner et tudier les langues trangres au Sud et dans les Hauts-Plateaux, explique Meriem Marouf. Messoud Boudiba, du Cnapest-largi, dira quil est temps de donner de limportance la langue denseignement, car sa matrise permet ncessairement la matrise des autres langues.
Il se demande : Pourquoi est-ce que dans les centres denseignement des langues trangres nous navons besoin que de trois annes pour apprendre convenablement la langue enseigne, alors que dans notre cole il faut dix annes pour le franais et sept ans pour langlais ? Solution propose : dabord louverture dun large dbat sur lenseignement des langues afin de cerner les objectifs et de donner aussi de limportance la prformation, cest--dire au niveau universitaire, ainsi qu la formation continue au cours de lemploi. Cette formation doit sappuyer sur les nouvelles mthodes didactiques et performantes. Il est galement ncessaire de mettre la disposition des enseignants des laboratoires quips pour lenseignement des langues, et ce, dans tous les tablissements scolaires. Mieux encore, pour Messaoud Amraoui de lUnpef, mme langlais doit tre introduit progressivement en 2e anne primaire comme nous devons nous loigner de tout complexe idologique.
Rduire les programmes
En 2003, la dcision de faire passer le cycle primaire de 6 5 ans tait prise alors que le projet du rfrentiel gnral des programmes, la nomenclature des nouveaux programmes ainsi que leurs matrices taient labors sur la base dun cycle primaire de 6 annes. Cette dcision de type structurel constitue un des premiers drglements ports la refonte pdagogique de la rforme de lcole, affirment les pdagogues. Pour Bachir Hakem, seul un retour six ans du primaire peut diminuer la charge des programmes. Au primaire, llve a besoin de dtente et de loisirs ; pour cela, laprs-midi devrait tre consacr uniquement au sport, aux sorties, la musique, au thtre (20 heures de cours par semaine rparties sur 5 matines+10 heures de dtente et de loisirs rparties pendant les 5 aprs-midi).
Meriem Marouf propose la suppression de certaines matires des 1re et 2e annes du primaire pour les introduire partir de la 3e anne. Il faut galement, selon Boudiba et Amraoui, tudier et remdier au dsquilibre existant entre les volumes horaires et le contenu des diffrents programmes. Et surtout revoir le nombre de matires enseignes au primaire et au collge. Il est illogique que les enseignants ne matrisent pas encore lapproche par comptences. Amraoui propose mme un emploi du temps adapt aux lves du Sud en fonction de la chaleur : Il faut revoir les horaires denseignement et opter seulement pour les matines au dbut et en fin danne, explique-t-il.
Je suis enseignant et je trouve que la densit des programmes ne laisse pas le temps aux lves de comprendre et dapprendre. Ceux-ci se trouvent dpasss par la charge de travail et leur fatigue augmente en consquence. Le rythme de 5 jours de travail, 2 jours de repos est dnonc par les mdecins. Pour ma part, je suis pour le retour du vendredi matin lcole et tant pis pour mes week-ends, et ce, pour viter la coupure trop longue du week-end et des coliers qui, le dimanche matin, ne sont pas oprationnels, car ils se sont couchs tard pendant ces deux jours. Jai limpression de devoir survoler les matires et denchaner les activits avec mes lves sans leur laisser le temps de comprendre les nouvelles notions, dira encore Bachir Hakem. Au final, le volume horaire hebdomadaire des cours obligatoires ne doit pas dpasser 25 heures au lyce ou au collge. A raison de 5h par jour, ce qui permettra llve de sadonner dautres activits, argumente-t-il.
Rorganiser le bac
Le retour la fiche de synthse et la suppression du seuil des cours sont les propositions phare pour garder la crdibilit de cet examen. Il faut revenir la fiche de synthse en donnant de la considration au travail men par llve pendant lanne scolaire. Il faudrait seulement donner un cfficient lev pour les rsultats de lanne. Cest une manire dimposer le srieux pendant lanne et dviter le taux lev dabsentisme des classes de terminale partir davril, propose Amraoui. Si le Snapap propose deux sessions du bac sous condition, lexemple des moyennes qui avoisineraient les 9,50/20, le Cnapest-largi propose une autre formule : bac A et bac B.
Le premier, cest pour examiner dune manire anticipe les matires secondaires, et le deuxime pour un examen final des matires principales. Autres dtails : rvision des mthodes dvaluation pour aboutir un quilibre entre ce quon appelle les questions directes et les questions demandant de lanalyse et de la synthse, selon Boudiba et la suppression des deux sujets dexamen, selon Meriem Marouf. Plusieurs candidats avancent dans la solution du premier sujet, puis la dernire minute dcident dopter pour le deuxime, alors quils nont plus le temps de le faire. Enseignants, pdagogues et syndicats veulent la suppression du seuil des cours. Pour garder et sauver la crdibilit de cet examen, il ne faut surtout pas rpondre aux exigences des lves sans une base pdagogique, insiste Amraoui.
Bachir Hakem conseille 4 annes au secondaire pour lever le niveau des lves et amliorer la qualit de lenseignement. Pour ce faire, Amraoui propose que les Ecoles normale ssuprieures (ENS) reprennent les anciennes structures des Instituts technologiques de lenseignement (ITE), fermes depuis des annes, pour prendre en charge ses nouveaux diplms avant toute installation en poste. Cest insens que les diplms de lENS passent directement lenseignement sans quils soient encore encadrs par dautres formateurs au cours de lemploi, affirme Amraoui
Obliger le prscolaire
La majorit des lves nayant pas fait du prscolaire refont lanne. Jamais un lve de la premire anne primaire ne pourra assimiler le programme sans avoir t inscrit au prscolaire, explique Meriem Marouf. Bachir Hakim a la solution : sa dure doit tre de 2 3 ans et concerne les enfants de 3 6 ans. Dtail : llve qui a atteint lge de 5 ans avant le 1er octobre de lanne scolaire en cours doit tre admis au prscolaire. Llve, vivant en milieu conomiquement faible, qui a atteint lge de 4 ans avant le 1er octobre de lanne scolaire en cours est galement admis lducation prscolaire, idem pour un enfant handicap. La semaine comprend un minimum de 20 heures consacres aux services ducatifs. Pour Amraoui, lobjectif est dobliger le prscolaire. Mieux encore, selon lanalyse pdagogique de Bachir Hakem, le prscolaire doit tre en deux systmes : la pr-maternelle et la maternelle et seront rattachs aux coles. La pr-maternelle doit tre programme seulement le matin, alors que ceux de la maternelle doivent tre en classe toute la journe. La prparation psychologique, affective et linguistique doit obligatoirement se faire avant lge de 6 ans, affirme Messaoud Boudiba.

Nous sommes loin davoir 70% au bac

La ministre de lEducation nationale, Nouria Benghebrit, a affirm, hier Alger, que cest encore loin datteindre lobjectif de 70% de russite au baccalaurat, lhorizon 2015, appelant laccompagnement de la scolarit des lves par des mesures organisationnelles pour atteindre cet objectif. Dans une allocution prononce loccasion dune crmonie organise au Palais du peuple en lhonneur des laurats de lexamen du baccalaurat, en prsence du Premier ministre, Mme Benghebrit a cit, titre dexemple, la gnralisation du systme des cours de soutien tous les lves des classes dexamen, en collaboration avec les walis, les collectivits locales et le ramnagement des programmes scolaires. Il faut galement connatre la ralit vcue afin de prendre les mesures adquates. Pour le bac de cette anne, elle estime quil est relativement faible mais satisfaisant, car tant ralis grce un travail personnel des candidats.



(APS)

Nassima Oulebsir




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Ecole : Ces changements tant attendus !




11:28 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,