> >

[] [ ]

Les fausses conqutes africaines du Maroc : ...

(Tags)
 
Le mtro dAlger na pas rduit 40 dinars le prix du billet, Arnaques et fausses annonces ! Emir Abdelkader 0 2014-05-29 03:58 PM
Torture au Maroc :... Emir Abdelkader 0 2014-03-09 08:00 AM
Maroc : sur le dpart, MSF ... Emir Abdelkader 0 2013-03-14 07:04 PM
Maroc - Algrie : on ne choisit pas son voisin Maroc - Algr Emir Abdelkader 0 2013-01-08 03:14 PM
Panique au Maroc... Emir Abdelkader 0 2012-09-02 03:46 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les fausses conqutes africaines du Maroc : ...

Les fausses conqutes africaines du Maroc : entre fla-fla et vulgaire sous-traitance pour les Franais




Grce un rseau dhommes daffaires et un lobbying politique soutenu, les oprateurs conomiques marocains ont russi conqurir des marchs dans de nombreux pays africains, avec un intrt particulier pour les crneaux spculatifs, tels que les tlcommunications, limmobilier et les finances. Toute une stratgie de propagande accompagne ces conqutes africaines, enrobe dun discours mettant en valeur lidentit africaine du Maroc et la coopration Sud-Sud, pourtant tranger la littrature officielle de la monarchie. Cet intrt pour lAfrique sexplique par deux facteurs : la rivalit conomique avec lAlgrie et la sous-traitance pour les firmes internationales, notamment franaises en qute de dbouchs. Conscients de leur position par rapport lAlgrie, dont les rentes engranges par lexploitation des hydrocarbures lui assurent un avantage durable, les Marocains rvent de pallier ce dficit par ces incursions en Afrique. Faisant dune pierre deux coups, les dirigeants marocains sous-traitent pour leurs protecteurs franais, dont les multinationales cherchent des ouvertures en Afrique, par lentremise de ses filiales dj existantes au Maroc, tout en faisant du business. Un compte-rendu du Comit pour lannulation de la dette du tiers-monde (CADT), rendu public cette semaine, dvoile cette tromperie et explique les dessous de lintrusion marocaine en Afrique au service de la France. Tout commence par un rapport command par lex-ministre franais des Affaires trangres Hubert Vdrine, et prsent en dcembre 2013, qui prcise les termes de cette sous-traitance. Ce document, intitul Un partenariat pour lavenir : 15 propositions pour une nouvelle dynamique conomique entre lAfrique et la France, incite lUE multiplier les accords de partenariat conomiques avec lAfrique et suggre de faire du Maroc un sous-traitant, en partie, de la politique commerciale de la France en Afrique subsaharienne. Pour booster les investissements franais et reprendre sa part de march au sud du Sahara, qui a dclin de 10,1 4,7%, le gouvernement propose de sassocier des pays tiers dsireux de co-investir sur le continent, et suggre que lAfrique du Nord est devenue un partenaire important de lAfrique subsaharienne, estimant que des acteurs africains de taille continentale sont apparus. Lide tait dacclrer la transformation de quelques entreprises marocaines en firmes multinationales pour leur assigner cette tche. Ainsi naquit au Maroc le concept de hub. Dans son rapport, Vdrine a lou les success story marocaines sur le continent. En effet, les investissements marocains les plus importants sont ceux des grandes entreprises ou filiales de multinationales prsentes au Maroc, bnficiant des rseaux politico-affairistes entre la monarchie et les rgimes dAfrique subsaharienne. Ainsi, Maroc-Afric, une ex-filiale du franais Vivendi, aujourdhui dtenue par lmirati Etissalat, est devenue un des gants des tlcoms en Afrique. Elle contrle 12 entreprises de tlcommunications. Ajoutons galement Saham Finances, spcialiste des assurances, prsent dans 19 pays, Cema-Bois de lAtlas prsente au Gabon et dtenue par le groupe de Karim Lamrani, ex-Premier ministre sous Hassan II. Malgr cette forte prsence dans certains secteurs, le Maroc importe plus quil nexporte. Le pays importe notamment des combustibles (51%), des minerais et mtaux (14%) et des produits alimentaires (10%). Autre contradiction encore plus grave : le Maroc, dont les banques empruntent aujourdhui de largent des pays comme le Sngal, ploie sous une dette extrieure asphyxiante.

R. Mahmoudi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les fausses conqutes africaines du Maroc : ...




03:04 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,