> >

[] [ ]

LOccident tmoigne sa compassion Isral

(Tags)
 
Lex wali Bachir Frik tmoigne Emir Abdelkader 0 2014-04-10 11:48 AM
LOccident utilise la dmocratie pour lgitimer l'ingrence Emir Abdelkader 0 2014-03-29 05:12 PM
un Maghrbin en Isral Emir Abdelkader 0 2014-03-11 03:16 PM
Mahmoud Jibril accuse lOccident Emir Abdelkader 0 2013-12-01 02:26 PM
Algrie. "Je suis rest cach pendant presque 40 heures", tmoigne un rescap Emir Abdelkader 0 2013-01-18 07:44 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
LOccident tmoigne sa compassion Isral

LOccident tmoigne sa compassion Isral




Cent trois personnes, en majorit des civils, ont t tues et plus de 700 ont t blesses dans les bombardements incessants, dirigs dans leur majorit contre des infrastructures qui nont rien voir avec les factions palestiniennes armes. Les brigades Ezzeddine El Qassam la branche arme du Hamas contre lequel le gouvernement isralien prtend mener sa petite guerre, pour dtruire sa capacit de tirer des roquettes contre le territoire isralien sont en tte de liste des groupes militaires dtruire.


Laviation isralienne a dj men plus de 1800 raids. Ceux-ci nont pargn aucune ville, localit ou camp de rfugis. Mais ce qui a le plus caractris les frappes israliennes est quelles ont cibl en premier lieu des maisons de citoyens quIsral prtend tre des chefs militaires. 155 habitations ont dj t bombardes. Le nombre de maisons endommages est nanmoins beaucoup plus lev. Beaucoup de ces maisons cibles taient vides au moment de leur bombardement soit parce quelles abritent des personnes sachant quelles couraient un danger potentiel cause de leurs activits dans lune des factions palestiniennes armes, soit la suite dun avertissement isralien les sommant de quitter les lieux.
Selon des tmoins, dans certains cas, un drone (avion espion sans pilote) lance une petite roquette en guise de sommation, suivi cinq minutes plus tard par un bombardement de la maison par un avion de chasse de type F16 grande capacit destructrice. Gnralement, les occupants de la maison, dont des personnes ges, des enfants en bas ge ainsi que des femmes, nont pas le temps de quitter ou de sloigner suffisamment de la cible pour tre en scurit. Enfin, les services de renseignement israliens contactent parfois les habitant par tlphone et leur donnent un ultimatum de cinq minutes pour vacuer leur domicile.
Des familles entires extermines
Les bombardements de maisons ont caus la mort de dizaines de Palestiniens. Certaines familles ont t extermines. Cinq membres de la famille Ghanam sont morts, hier matin, dans le bombardement de leur maison dans le camp de rfugis de Yebna, Rafah. La famille El Hadj, Khan Younes, au sud de la bande de Ghaza, a aussi t dcime dans la nuit de mercredi jeudi. Huit de ses membres, en majorit des enfants, sont morts, surpris par le bombardement de leur maison.
Personne ne leur avait demand de quitter les lieux. La famille Kawaraa, Khan Younes, a galement perdu cinq de ses membres au premier jour de lagression isralienne. La famille Hamad, dans la localit de Bet Hanoune, au nord de lenclave palestinienne, a subi le mme sort. Ils taient six : le pre, la mre, le grand-pre paternel, deux enfants et une adolescente avoir trouv la mort sous les dcombres de leur maison pulvrise par un avion de chasse isralien. Le mme drame sest rpt dans les familles Enawasra, Ganane et plein dautres encore.
Laviation isralienne ne sest pas suffi dagresser les citoyens dans leurs domiciles. Neuf jeunes Ghazaouis ayant voulu, mercredi, oublier latmosphre de guerre qui emprisonne Ghaza le temps dun match de football, sont morts dans un raid contre le caf dans lequel ils assistaient la seconde demi-finale de la Coupe du monde opposant la Hollande lArgentine. Une vingtaine dautres jeunes gens ont t grivement blesss dans lattaque de ce caf, se trouvant sur la cte de Khan Younes.
Les journalistes dans la ligne de mire
Les journalistes ont eu leur premire victime aussi. Hamdi Chehab, un jeune homme travaillant pour un mdia palestinien, a t tu, dans la nuit de mercredi, lorsquune roquette tire par un drone a fait exploser le vhicule quil conduisait en plein centre-ville de Ghaza. Linscription Press en grand sur le toit et le devant de la voiture na pas empch sa destruction, dans un acte dlibr visant faire peur aux professionnels des mdias. Le but non avou est de cacher la vrit sur le gnocide isralien perptr dans la bande de Ghaza.
Les infrastructures sanitaires, les ambulances, les quipes mdicales charges des secours, la protection civile et mme les coles ont constitu des cibles pour laviation isralienne qui na pas quitt le ciel de la bande de Ghaza depuis le dbut de lagression. Parmi les cibles israliennes figurent aussi des coopratives agricoles, des mosques et des organismes daide humanitaire. A croire que toute la bande de Ghaza et lensemble de sa population sont viss par larme isralienne.
Malgr tous ces raids, les capacits militaires des groupes palestiniens sont restes intactes. Leurs missiles peuvent aujourdhui atteindre des endroits de plus en plus lointains : Tel-Aviv, Hafa, El Qods occupe, la centrale nuclaire de Dimona dans le Neguev et autres, des villes ultraprotges qui gnralement, en cas de conflit arm, restaient en dehors du cercle de violence. Aujourdhui, elles sont devenues les cibles quotidiennes des roquettes palestiniennes. Des sources israliennes parlent de paralysie de lEtat hbreu avec prs de 5 millions dIsraliens dans les abris.
Crise humanitaire Ghaza
Une crise humanitaire commence sinstaller, puisque le nombre des sans-abri est estim actuellement plus de 2000. Ce sont ceux dont les habitations ont t totalement dtruites et tous ceux vivant dans le voisinage immdiat. Le souffle des bombes israliennes endommage gnralement tout le carr entourant la maison cible. Le deuxime volet de cette crise est la situation que vivent les hpitaux de lenclave palestinienne. Le nombre lev de blesss dpasse de loin leurs capacits daccueil et de traitement.
Les longues et frquentes coupures dlectricit et le manque de carburant risquent, la longue, dentraner des perturbations dans la distribution de leau potable et larrt des stations de pompage des eaux uses. A court terme, cela pourrait menacer la sant des citoyens.
Les villes et camps de rfugis de lenclave palestinienne qui en cette priode de Ramadhan, sont habituellement pleines de vie, se sont transformes en villes fantmes. Les rues sont dsertes.

Les citoyens ne vont plus sur leurs lieux de travail et limitent au maximum leurs dplacements. Les magasins sont ferms, sauf ceux vendant des produits alimentaires. Les boulangeries sont toujours ouvertes. Malgr cette situation de guerre destructrice, la population palestinienne ne donne pas de signes de panique. Cest vrai quavec trois guerres en lespace de six annes seulement, les Ghazaouis ont acquis une norme capacit de rsistance.


Tir dune roquette du Liban vers le nord dIsral

Une roquette tire partir du sud du Liban a touch hier matin le nord dIsral, entranant une rplique isralienne, sans faire ni victime ni dgt, ont indiqu lAFP des sources militaires libanaise et isralienne. Lengin sest abattu dans un champ, a indiqu une porte-parole militaire isralienne. Lartillerie isralienne a rpliqu en tirant vers des positions suspectes dans le sud du Liban, a indiqu Peter Lerner, le porte-parole de larme, lors dun point de presse. Nous allons mener une enqute pour savoir sil sagissait dun acte symbolique ou de quelque chose de plus substantiel, a-t-il ajout sans donner dautres prcisions. De son ct, larme libanaise a dclar dans un communiqu que trois roquettes avaient t tires sur Isral par un groupe inconnu depuis la rgion de Marjayoun-Hasbaya, dans le sud du Liban. Les troupes ont russi trouver les rampes de lancement de roquettes, ainsi que deux roquettes qui taient prtes tre tires. Un expert militaire a t dpch sur place et a dmantel les projectiles, a indiqu le communiqu. Le document a galement fait tat de 25 obus tirs par Isral en direction du Liban, sans faire de bless. R. I.


Fares Chahine




 

()


: 1 ( 0 1)
 

LOccident tmoigne sa compassion Isral




02:03 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,