> >

[] [ ]

Gendarmes et policiers mettent en cause des groupuscules incontrlables

(Tags)
 
124.000 policiers et 130.000 gendarmes en alerte Emir Abdelkader 0 2014-04-15 04:14 PM
Les Tunisiens mettent le cap sur la prsidentielle et les lgislatives Emir Abdelkader 0 2014-03-03 03:35 PM
Les mdias lourds mettent le paquet Emir Abdelkader 0 2013-11-19 01:59 PM
les gendarmes tirent sur un contrebandier marocain Emir Abdelkader 0 2013-07-30 03:38 PM
Les gendarmes dvoilent laffaire du bb de 5 mois Emir Abdelkader 0 2012-11-22 02:52 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Gendarmes et policiers mettent en cause des groupuscules incontrlables

Gendarmes et policiers mettent en cause des groupuscules incontrlables




Ghardaa narrive toujours pas renouer avec la paix. Samedi dernier, des chauffoures ont encore une fois oppos des groupes de jeunes aux units de la Gendarmerie nationale, dsormais positionnes comme un mur sparant la communaut mozabite du reste des habitants de la ville.


Les promesses des autorits de rtablir lordre aprs llection prsidentielle sont restes vaines et la population continue subir les actes de violence des uns et des autres, qui saccusent mutuellement mais saccordent imputer la responsabilit du statu quo aux autorits qui, selon eux, narrivent toujours pas restaurer lautorit de lEtat en arrtant et en prsentant devant la justice les auteurs des actes de violence qui ont caus la mort dune dizaine de personnes, des blessures de nombreux citoyens et la destruction de 750 locaux commerciaux et habitations.
Contacts, les services de la police et de la Gendarmerie nationale rejettent catgoriquement ces accusations et mettent en avant les efforts consentis pour rtablir lordre dans des conditions extrmement difficiles aux consquences tragiques, puisque le plus grand nombre des blesss se compte dans nos rangs. Les deux institutions voquent une stratgie commune de retour vers la normalisation de la situation travers la lutte contre la violence, mais aussi une large sensibilisation de la population locale sur la ncessit de travailler pour le dveloppement de la ville.
Pour des sources proches de la wilaya, ce plan englobe laspect scuritaire prventif, mais aussi socioculturel.
Il est question de sattaquer directement aux fauteurs de troubles, qui reprsentent une petite minorit sur laquelle les notables narrivent pas avoir de contrle. A court terme, un rseau de tlsurveillance sera mis en place dans la ville, paralllement au renforcement des lments chargs de lutter contre la cybercriminalit, source de manipulation et de propagation de la fitna (discorde). En outre, les autorits ont lanc une opration de prise en charge des victimes des violences. Ainsi, sur 881 dossiers dhabitations dclares incendies, plus de 80% ont t pris en charge. Il en est de mme pour les 548 commerces dclars incendis ou saccags.
Pour ce qui est du volet scuritaire, Gendarmerie et Sret nationales mettent laccent sur les efforts consentis depuis des mois sur le terrain au prix de nombreux blesss. Le commandant du groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Ghardaa, le colonel Raoune, a affirm : Des moyens humains et matriels consquents ont t mis en place pour assurer la scurit des biens et des personnes, mais aussi pour faciliter le rapprochement entre les communauts. Des actions de sensibilisation ont t menes, avec laide et la collaboration des associations locales, mais aussi avec des notables reprsents au sein du conseil El Kourti, la plus haute instance mozabite. Nous pourrions rgler dfinitivement cette crise, pour peu que chacun y mette du sien. Nos lments ont vit le pire en stoppant des groupuscules qui voulaient sattaquer des jeunes des autres quartiers. Lors de lintervention, nous avons enregistr de nombreux blesss dans nos rangs, dont deux ont perdu un il. Cest vous dire que notre mission nest pas aussi facile quelle parat. Il faut reconnatre que la majorit des Mozabites et des autres habitants de Ghardaa sont contre ce qui se passe et cest grce eux que la situation na pas dgnr. Mais il reste encore ces groupuscules incontrlables qui surgissent pour semer la discorde.
Lofficier rejette toutes les accusations de laxisme portes lencontre de ses lments : Ces deux derniers jours, pour ne parler que de ceux-l, nous avons procd larrestation dune dizaine de personnes, qui ont t dfres devant le tribunal de Ghardaa pour des actes de vandalisme et dagression. Pour ce qui est des actes dhomicide, il faut des enqutes solides qui ncessitent des procdures parfois un peu longues, surtout lorsque le crime est commis sans tmoin. Nous ne pouvons pas agir sans une procdure complte. Il faut tre certain quaucun auteur dacte criminel ou dlictuel nchappe aux filets de nos lments, dont la mission sarrte devant le tribunal.
Abondant dans le mme sens, le charg de communication de la Sret nationale, Djillali Boudalia, voque une stratgie base sur la rigueur et la proximit : Un dispositif humain dot de moyens consquents a t mobilis sur le terrain de jour comme de nuit. Ce qui a permis dlucider de nombreuses affaires de crime, dont les auteurs ont t dfrs devant la justice. Durant ces dernires chauffoures, une dizaine de personnes ont t arrtes et prsentes au parquet pour troubles lordre public et actes de violence. Pour le divisionnaire, les policiers nont mnag aucun effort pour agir conformment la loi et arrter les auteurs des actes de vandalisme et de destruction des biens dautrui.

Une vido jette le trouble

Une vido montrant des gendarmes en tenue en train de saccager un vhicule de couleur rouge Ghardaa fait, depuis quelques jours, un buzz sur la Toile. Contact, le commandant du groupement de la gendarmerie de Ghardaa, le colonel Raoune, dit ne pas avoir donn dimportance cet enregistrement, parce que, selon lui, cest de la pure manipulation.
Nous avons pris connaissance de cette vido et lorsque vous la regardez bien vous vous rendez compte que son contenu na rien voir avec les commentaires de ceux qui lont diffuse. En fait, ce vhicule tait dj saccag et le capot du moteur ouvert lorsque les gendarmes sont arrivs sur les lieux. Ils avanaient doucement parce quils avaient peur quil sagisse dun pige. On voit mme lun dentre eux donner des coups, avec un bton, sur le moteur. Mais aucun moment, nous ne voyons un des gendarmes en train de casser. Raison pour laquelle nous ne lui avons pas donn dimportance. Nous avons dautres missions plus importantes que de nous focaliser sur une vido base sur la manipulation, explique le responsable.

Salima Tlemani




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Gendarmes et policiers mettent en cause des groupuscules incontrlables




07:23 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,