> >

[] [ ]

Vu la tl : Le rire qui fait mal

(Tags)
 
Ça fait mal... Emir Abdelkader 0 2014-07-09 09:02 AM
La tl et la radio publiques dans le viseur de Barakat Emir Abdelkader 0 2014-03-25 02:11 PM
Vu la tl : La nouvelle nomenklatura Emir Abdelkader 0 2014-03-13 02:43 PM
Peut-on rire des Noirs ? Emir Abdelkader 0 2014-02-10 12:14 PM
La tl, les blagues et les frigos interdits Emir Abdelkader 0 2013-03-02 11:41 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Vu la tl : Le rire qui fait mal

Vu la tl : Le rire qui fait mal

Deux programmes satiriques tlvisuels font beaucoup parler deux. Cela ressemble un peu toutes proportions gardes aux Guignols de Canal+, mais avec un style et un humour typiquement lalgrienne. Avec aussi, il le faut le dire, un grand dcalage sur le plan de lesthtisme compte tenu du gros potentiel artistique et financier dont dispose la chane crypte franaise. Les deux missions, qui sont trs suivies parce que trs caustiques et surtout trs libres dans la critique du pouvoir, sont conues sous la forme dune chronique dbride, un canard en folie pas du tout coinc par la censure, qui relate et commente avec beaucoup de drision lactualit de la semaine.
l sagit de Journal El Gousto qui passe chaque soir, en ce Ramadhan, juste aprs le ftour sur El Djazaria TV, et de El Journal, mission hebdomadaire de la chane algrienne installe Londres, El Magharibia, qui fait rellement un tabac. Les deux programmes ont leur public et se rejoignent, mais avec une approche diffrente, dans le contenu qui dfile sous forme dun relev pointu des incongruits et des grandes drives de notre vie politique, sociale, conomique, culturelle ou sportive. Chaque fait qui marque lactualit, chaque vnement qui fait la une des mdias et fait tiquer par sa singularit est not avant de devenir, sur le petit cran, un sujet grand public soumis une analyse froce pour sensibiliser, travers larme du rire, les esprits les plus rtifs.
El Magharibia, la tl qui avait annonc ds sa cration la couleur de sa ligne ditoriale proche du courant intgriste normal quand on sait que cest lun des fils de Abassi Madani qui en tait linspirateur avant de mettre beaucoup deau dans son lben, fait de son Journal laffiche vedette attendue chaque vendredi. Mais cette mission naurait jamais eu le succs populaire quelle connat sans la sagacit et lhumour sarcastique de son animateur, un jeune intellectuel de Stif, sorti des universits algriennes, mais qui sest retrouv exil dans la capitale britannique pour les raisons propres tous les cadres nationaux contraints de quitter leur pays pour aller chercher leur bonheur ailleurs. Le concept de cette mission, qui est de loin la plus incisive sur le plan politique, bien plus que tous les autres consacres aux dbats et aux directs avec le public, est trs simple.
Lanimateur-journaliste, qui est galement accessoirement comdien, intervenant dans de petits sketches-maison pour ridiculiser de manire encore plus forte les agissements ubuesques de nos gouvernants, fait dfiler une srie dimages qui traitent des aspects les plus sombres et les plus ridicules de notre quotidien, du simple fait divers jusquau grand vnement politique, en les commentant avec une pointe dhumour qui accroche invitablement le tlspectateur. Il faut dire que ce Journal, au-del de son double aspect humoristique et corrosif, est une source inpuisable dinformations, notamment celles qui restent invisibles dans les mdias publics et qui, forcment, sont frappes de censure.
Tout ce qui relate les bizarreries de la vie sociale, voire les travers constats dans nos hpitaux, nos coles, nos universits, nos administrations, notre activit commerciale, culturelle... passe avec lironie de circonstance la moulinette. El Journal devient par la multitude de faits rapports, avec photos du jour lappui ou tmoignages irrfutables envoys par des citoyens inquiets des dgradations multiformes qui ruinent la socit algrienne dans ses fondements et son fonctionnement le revers dune mdaille un peu trop vernie par les gens qui nous gouvernent.
Sans tomber dans le dnigrement strile et improductif, lmission montre en ralit le visage hideux de lAlgrie qui sombre dans lautoritarisme, la misre, linjustice, la dstructuration, la malvie malgr ses normes richesses naturelles et la valeur inconteste de son lite, qui est compltement dconsidre. Personne nchappe la critique : tous les acteurs du systme bouteflikien, les hommes en uniforme y compris, sont mis devant leurs responsabilits face la faillite de leur gestion des affaires ou de leur gouvernance. Ils sont tourns en drision pour leurs mensonges et notamment leur incroyable incomptence qui fait des dgts au pays.
Cest cette ralit amre, mais qui nchappe pas la perspicacit des citoyens, que le Journal El Gousto dEl Djazaria TV essaye, lui aussi, de mettre en scne avec un humour certes trs relch mais plus dbonnaire. Le style change, ici, puisquon a faire une bande de joyeux drilles qui sexpriment avec lenthousiasme de leur jeunesse et la dsinvolture de leur ge. Le jeu est donc plus collectif et plus thtral. Il consiste parodier les personnages les plus influents du rgime en les mettant dans des situations cocasses qui donnent rflchir. Le dcor est dpouill et la mise en scne se droule sur une terrasse, symbole du sommet partir duquel le pouvoir dans toute sa contradiction sexprime, se dploie, rgente, mobilise.
Cest une cration tlvisuelle originale qui a dj t lance lanne passe, toujours en priode de Ramadhan. Lexprience, au dpart timide, a fini par tre adopte par le public grce la persvrance des jeunes comdiens qui font preuve de beaucoup dimagination mais aussi de finesse pour aborder les sujets qui fchent. Cette quipe a le mrite de se jouer des tabous et de foncer avec humour pour traiter des thmes trs srieux qui sont au cur des drglements de la socit algrienne.
Le Journal El Gousto fait des arrivistes sans valeur morale et des parvenus qui veulent largent et le pouvoir en contrepartie de leur allgeance aux puissants sont plat prfr. Lui aussi fait mouche et mrite respect pour son courage politique. Il y a donc un rire utile et fracassant qui se dveloppe dans nos crans et nous change de celui que lon connat, plus port vers le divertissement strile.


Abderezak Merad






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Vu la tl : Le rire qui fait mal




06:10 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,