> >

[] [ ]

Lcole a chavir le jour o le prof tait oblig de cacher son cartable

(Tags)
 
Les autorits algriennes ont oblig le provider jordanien ... Emir Abdelkader 0 2014-03-13 03:34 PM
Bouteflika n'est pas oblig d'annoncer lui-mme sa candidature Emir Abdelkader 0 2014-02-22 06:07 PM
"Au Sahara, le Maroc n'a rien cacher Emir Abdelkader 0 2013-12-02 02:24 PM
Batna : Saisie de 10 kg de kif cachs dans un cartable dun lve Emir Abdelkader 0 2013-06-09 11:39 AM
13 avril 1958, jour de gloire ! 13 avril 2013, jour du grand dpart ! Emir Abdelkader 0 2013-04-14 03:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Lcole a chavir le jour o le prof tait oblig de cacher son cartable

Lcole a chavir le jour o le prof tait oblig de cacher son cartable

Cest une enseignante comme on en compte des milliers dans le secteur de lducation. Ses rponses nous tracent le portrait dune enseignante engage qui a vcu les difficults qua traverses le pays et qui ont secou de plein fouet cette institution. Zineb Belhamel nous parle galement de ses craintes et des points forts de cette cole comme elle la vcu.


- Comment taient vos dbuts dans le secteur de lducation ?

Cest en septembre 1984 que mon contrat a t sign avec lENS (lEcole normale suprieure) pour 7 ans. Avant, jtais salarie dans une entreprise nationale. Il faut dire que jattendais avec impatience ce jour-l, car malgr les avantages que me procurait mon statut dans cette entreprise publique, cest dans lenseignement que je voulais faire carrire. Jai commenc donc enseigner au lyce Roucha Boualem Belcourt. Mon salaire tait de 2000 DA, la moiti de ce que je touchais avant. Mais jtais heureuse, les lves taient assidus.


- Que retenez-vous de cette priode ?

Malgr tout ce que lon peut dire sur les orientations choisies cette poque, on ne peut que relever que le niveau tait nettement meilleur. Les lves travaillaient srieusement pour russir. Il y avait du srieux dans leur qute quotidienne du savoir. Les lycens sidentifiaient en quelque sorte leurs enseignants. Etre professeur tait un mtier qui faisait rver. Rien voir avec la violence daujourdhui qui menace lves et enseignants


- Il y avait quand mme beaucoup dinsuffisances, certaines expliquent la baisse du niveau aujourdhui

On souffrait normment de la surcharge des classes. Les nouveaux enseignants navaient aucune exprience du terrain et ntaient pas forms pour le contact avec les lves, comme ils le sont aujourdhui dots de formations dans la pdagogie et ont accs aux moyens psychologiques pour traiter avec les enfants. Jtais professeur darabe. Je nai pu accder mon poste permanent que grce la mesure de privilgier les cadres nationaux aux trangers, dans le cadre de la loi Djazaara algrianisation. Nous avons appris le mtier sur le tas. Et surtout nous avons souffert des affres de la mainmise de ladministration.
Les responsables des tablissements taient issus de ladministration et non de la pdagogie, comme ils le sont actuellement et parfois des dcisions aberrantes taient prises, mais malgr tout cela les lves matrisaient leurs matires essentielles et trouvaient du plaisir aller chaque matin lcole. Lcole tait le moyen dascension sociale. Les enseignants et les lves mettaient beaucoup dnergie pour y accder. Lintgration tait facile pour les lves. Aujourdhui, des lves dsertent les classes pour aller vendre divers articles au march d ct. Je suis toujours enseignante darabe et je peux vous certifier que le niveau des lves est mdiocre. Parfois, ils ne comprennent mme pas les questions quon leur pose. Dans quelques classes, certains lves ne savent toujours pas lire, et cela est effrayant.
La violence a galement atteint son paroxysme. Il ny a plus de discipline dans les classes. Lenseignant a du mal donner son cours et les lves qui veulent travailler srieusement sont perturbs par ceux qui nont aucune volont tudier. Leurs parents ny peuvent rien. Je pense quils ont perdu la matrise. Des lves ne cachent plus leur indiffrence au travail de classe ; ils se moquent des enseignants. Certains lves me disent quils nont aucune envie daller plus loin dans les tudes puisque a ne sert rien, selon eux. Rien quen regardant leur look et les gadgets quils se permettent, cela renseigne sur le fait quils font des boulots qui leur permettent de gagner de largent. Nous croisons des lves qui quittent la classe 10h et quon retrouve ensuite au march en train de vendre des babioles.


- Comment lcole a-t-elle bascul ?

Pour moi, lcole a chavir depuis que lenseignant devait cacher son cartable pour avoir la vie sauve. Lcole a t au centre de la tourmente comme le reste de la socit. Aprs les vnements doctobre 1988, les choses commenaient bouger. Des lves quittaient le lyce des mois durant pour effectuer leur omra aux frais du FIS. Lcole tait au centre de la rcupration et ds les premiers attentats des lves et des enseignants navaient pas hsit rejoindre le maquis. Dans une mme classe, la peur rgnait. Nous avions en face de nous des enfants de militaires, de policiers et ceux des terroristes Les enseignants taient cibls ; pour passer inaperus, nous tions obligs de nous cacher. Personnellement, jai t approche par des lments arms. Depuis, jai d abandonner mon cartable en cuir noir et mettre mes affaires dans un sachet pour ne pas tre repre ; depuis ce jour, je me suis dit que lcole avait pris le mauvais chemin. Il ny avait plus aucune autorit et depuis on a perdu le contrle vu lanarchie qui a dcoul de cette situation.


- Il y a eu ensuite plusieurs tentatives de rformes

La tutelle, qui tait absente durant la dcennie noire, a tent de montrer quelle reprenait les choses en main. Le mal tait profond. En plus de la dcennie noire qui a fauch le secteur, lcole a pay les frais de lorientation politique et conomique du pays qui sest engag dans un processus de dmantlement des entreprises publiques. Je pense que lcole a t cible, je suis persuade que lorientation de lcole suivant cette priode obissait aux choix conomiques et politiques de lpoque. On a mis fin aux lyces techniques et on a tent dtouffer cette cole qui est la cratrice des cadres du pays.


- Quest-ce qui vous frappe le plus aujourdhui ?

Lcole vit une vritable saigne de ses enseignants. Les dparts en retraite anticipe sont lgion. Les enseignants nen peuvent plus et sautent sur la moindre occasion pour partir. Aujourdhui, ils peuvent sexprimer en toute libert. Les syndicats autonomes sont une ralit ; la situation sociale nest pas celle des annes 1990. Les gens nont plus peur mais le niveau est toujours bas et les lves se dsintressent toujours des cours.

Fatima Arab






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Lcole a chavir le jour o le prof tait oblig de cacher son cartable




12:20 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,