> >

[] [ ]

"La droite isralienne est porteuse d'un dsastre sans nom"

(Tags)
 
Lextrme-droite isralienne veut roccuper Ghaza Emir Abdelkader 0 2014-07-09 03:21 PM
"" "" "" "" Emir Abdelkader 0 2014-03-14 12:24 AM
Maroc : Mohamed VI, le "roi des pauvres", dpense sans compter Emir Abdelkader 0 2013-12-10 04:45 PM
" " " " "" "" Emir Abdelkader 0 2013-09-12 10:13 PM
"""""""" 18 2012-05-19 06:10 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
"La droite isralienne est porteuse d'un dsastre sans nom"

"La droite isralienne est porteuse d'un dsastre sans nom"

Zeev Sternhell, le grand historien isralien, spcialiste du fascisme en France, revient sur son itinraire et ses engagements. Entretien.



Le Nouvel Observateur Dans votre dernier livre, Histoire et Lumires, vous racontez pour la premire fois votre enfance en Pologne pendant la guerre. Une enfance bouscule par l'histoire.
Zeev Sternhell Notre gnration a t en effet un peu bouscule...
C'est un euphmisme. Entre votre petite enfance dans une famille juive intgre en Pologne, en Galicie; puis dans le ghetto de Przemysl sous l'occupation allemande, et ensuite votre arrive en 1946 en Avignon l'ge de 11 ans, vous avez d djouer trs tt les mauvaises ruses de l'histoire. Vous n'en aviez jamais parl. Est-ce que a a t important pour vous de raconter les pisodes tragiques de votre enfance ?
C'est vrai, il m'a fallu peu prs un demi-sicle pour que j'accepte d'en parler. Avant, je n'avais jamais pu raconter mon exprience de la Shoah.
Vous n'avez pas vu le film de Lanzmann ?
Je n'ai pas vu Shoah. Lanzmann en a t trs tonn, voire choqu. Parce que je n'ai pas besoin qu'on me pousse me souvenir, le souvenir est en moi. Je n'en parle pas mais il est l. Rveiller tout cela de nouveau, a ne m'a jamais t facile. Je dois dire que ma famille ma femme, mes filles veille sur moi de telle sorte qu'elle m'empche pratiquement d'voquer tout ce qui touche cette poque. Je me suis construit une vie qui devait suivre son cours, qui ne devait pas tre domine par les souvenirs d'enfance. Je me suis toujours refus sombrer dans le pass. Il fallait refaire une vie. C'tait trs commun, l'poque. J'tais jeune, notre gnration ne voulait pas se souvenir. Elle voulait vivre. C'tait d'ailleurs un lment fondamental du sionisme.
J'ai chez moi un document, une lettre de 1950 qui tait adresse un monsieur qui demandait la permission de monter une pice en yiddish Tel-Aviv. Il fallait l'poque en Isral l'aval de la censure pour monter un spectacle. La rponse a t ngative parce que les reprsentations en yiddish taient pour les Israliens interdites en Isral. Parce que l'idologie sioniste tait alors de faire table rase du pass. Les nouveaux Israliens changeaient leur nom et refusaient de parler le yiddish, alors que c'tait la langue maternelle de 90% d'entre eux.
Mmorial de la Shoah (Sipa)
Quand je suis arriv en Isral au dbut des annes 1950, la premire chose que j'ai faite a t de changer mon prnom, je l'ai hbras. Je n'ai pas touch mon nom de famille, parce que c'est tout ce qui reste de mes parents, de ma sur, victimes de la Shoah. Alors, ce nom, je l'ai prcieusement gard. Mais, dans ce contexte-l, on se construisait une identit nouvelle. J'ai appris l'hbreu en quelques semaines parce qu'au kibboutz on refusait de parler une autre langue.
LireElie Wiesel : "Pourquoi le monde n'a-t-il rien appris?" Vous avez eu une enfance hors du commun, puisque vous avez d vous inventer plusieurs vies. Vous avez, au moment de l'Occupation allemande, pour sauver votre vie, jou au parfait enfant catholique polonais. Vous parliez le polonais sans aucun accent yiddish pour ne pas tre repr par les nazis. C'tait une question de vie ou de mort. Comment vit-on, si jeune, toutes ces preuves?
C'est une question difficile. Mais je vous dirai que, pour mon identit catholique polonaise, c'tait une ncessit. Si nous n'avions pas parl le polonais des Polonais, sans aucun accent yiddish, il aurait t impossible de survivre. L'identit catholique, il m'a fallu l'apprendre. Il faut dire que je me suis pris au jeu. La seule priode de ma vie o j'ai eu une foi religieuse, c'tait quand j'tais catholique. J'tais, moi le petit juif, enfant de chur, je servais dans une grande glise de Cracovie. Quand je suis arriv Avignon en 1946, je suis tomb dans un milieu laque o la religion ne comptait pas. J'tais chez mon oncle et ma tante. Ils taient juifs mais pas pratiquants.
À Avignon, j'ai dcouvert la lacit, c'est--dire un monde o il n'y avait pas de religion obligatoire. On ne savait pas qui tait catholique, protestant ou juif. Mon cole primaire tait une cole laque. Et cela a t pour moi une des grandes dcouvertes de ma vie. La lacit la franaise, a m'a paru et me parat toujours une sorte de miracle, une invention gniale. Ce qui m'a permis, en arrivant en France avec une identit polonaise catholique, de revenir ma judit. Je me suis dbarrass de mon identit d'emprunt, qui a fondu comme neige au soleil.
Et il y a eu quelqu'un de trs important cette poque, quand vous aviez 11 ans, M. Tamisier, ce professeur qui vous a appris le franais en six mois.
La reconnaissance que je garde pour M. Tamisier est ternelle. Il s'est investi pour moi d'une manire extraordinaire. Faire de moi un petit Franais capable d'entrer au lyce six mois aprs mon arrive, c'tait pour lui une mission.
Vous avez encore l'accent du Midi en franais !
Je sais, j'ai un accent du Midi trs lourd, a m'est rest, je n'ai jamais essay de m'en dbarrasser.
LireVoltaire, lacard ou pas lacard ?Vous tes amoureux de la France o vous avez vcu. Vous dfendez avec passion l'hritage des Lumires, des droits de l'homme, qui est selon vous le trsor que la France a offert l'humanit. Mais en mme temps, vous tes historien de la face noire de la France. Comme s'il y avait pour vous deux France: une France des Lumires, une France des anti-Lumires. Vous avez montr que depuis la fin du XIXe sicle jusqu' Vichy il y a cette France souterraine, antidmocratique, voire fascisante, qui pose tant de problmes aux historiens franais. Comment conciliez-vous cet amour de la France et vos travaux sur la France fascisante ?
C'est vrai, d'un ct je suis vraiment amoureux de ce pays, on me le reproche souvent en Isral. D'un autre ct, je fais mon travail de critique sur le matriau que je dcouvre. Je pense en effet qu'il y a deux traditions politiques, celle des Lumires et celle des anti-Lumires. Les Lumires franaises, c'tait le cur des Lumires europennes. Je parle souvent des Lumires franco-kantiennes. Kant voyait d'ailleurs en Rousseau son matre. Il dit: Rousseau m'a appris respecter les hommes. Donc les Lumires franco-kantiennes sont la vritable armature des Lumires universelles. Et la Rvolution franaise est un des vnements les plus importants de l'histoire moderne de l'humanit.
Face cette tradition se dresse une autre tradition fondamentalement oppose, celle de la Droite rvolutionnaire [dcouverte historique de Sternhell dans un ouvrage de 1978, NDLR] qui se dveloppe paralllement et contre les Lumires partir de la seconde moiti du XIXe sicle et tout au long du XXe sicle. Il y a donc ces deux traditions qui se combattent.
L'explication historienne consiste aller vers l'essentiel et chercher, ce que j'ai appris chez Tocqueville, dbusquer ce que l'on peut appeler l'ide mre. O est l'ide mre ? Ce que Max Weber appellera plus tard le type idal. En sachant que le type idal ne recouvre pas toutes les particularits de chaque situation historique. Chacune est en elle-mme unique, mais il y a un dnominateur commun. Il y a un type idal des Lumires, un type idal des anti-Lumires, des ides mres fondamentales des Lumires et des anti-Lumires.
Ces deux traditions, en France, ont coexist, elles se sont battues avec des hauts et des bas. Vichy, c'est le bas ou le haut de la tradition anti-Lumires avec, de la fin du XIXe sicle jusqu'alors, cinquante ans d'une continuit de la pression des anti-Lumires qui remonte la surface la faveur de la dfaite. Ce n'est pas la dfaite qui a produit la Rvolution nationale. La dfaite a cr simplement les conditions de la victoire de la droite rvolutionnaire.
Une affiche de propagande vichyste, en 1942
(Sipa)
Vous contestez la thorie des trois droites (lgitimiste, orlaniste et bonapartiste) de Ren Rmond qui servirait selon vous mettre en valeur l'ide qu'il y aurait une allergie franaise la tentation fasciste et que la France aurait t miraculeusement immunise contre toute aspiration idologique et politique de ce type. Votre uvre montre le contraire.
Je rcuse cette thse. Depuis le dbut, Barrs m'a passionn parce qu'il est l'origine de la droite rvolutionnaire et de la haine idologique des Lumires et de la dmocratie. C'est ce que j'ai voulu montrer dans mes livres la Droite rvolutionnaire et Ni droite ni gauche. En Italie merge la veille de 1914 une thorie fasciste, thorie qui prend la relve de ce laboratoire d'ides antidmocratiques qu'tait la France la fin du XIXe.
LireDe Barrs Buisson: une histoire de l'extrme-droite Vous dites que le fascisme italien a mis un peu plus d'une dcennie avant d'dicter les lois raciales, alors que Vichy l'a fait tout de suite en allant au-devant des dsirs des nazis.
Bien sr, parce que le dterminisme biologique et le racisme ne font pas partie intgrante du fascisme. Dans le premier mouvement fasciste structur en France, le Faisceau de Georges Valois, petit mouvement, il n'y a pas un grain d'antismitisme.
Chez les Italiens, Mussolini a ignor au dbut le racisme. Mais en 1938, il a t oblig de promulguer des lois antijuives en raison de son alliance avec Hitler. Le pourcentage des juifs membres du Parti fasciste italien tait suprieur leur pourcentage dans la population. Parce qu'ils taient nationalistes. Et si Ptain n'avait pas t antismite, il aurait eu sans doute les trois quarts des juifs acquis sa politique par nationalisme.
On se pose la question : pourquoi les lois raciales ? Est-ce que la France, aprs sa dfaite horrible, n'avait rien de plus urgent faire que de voter des lois antijuives, d'expulser les juifs de l'administration, d'annuler le dcret de naturalisation des juifs trangers et d'organiser des rafles?
Mon oncle et ma tante avaient t naturaliss en 1929. Ils ont t tous les deux dchus de la nationalit franaise. Pourquoi? Parce que les lois raciales votes avec tant d'empressement, c'tait le dernier clou dans le cercueil de la Rvolution et des Lumires franaises.
Vichy a voulu enterrer cent cinquante ans d'histoire. On allait forger une nouvelle socit, un homme nouveau et, grce la Rvolution nationale, construire une France sans communistes, sans francs-maons et sans juifs. Le problme, c'est qu'une grande partie des lites a particip ce mouvement.
Le refus de la dmocratie tait tellement profond dans les annes 1930 que beaucoup de Franais ont adhr cette Rvolution nationale. Et c'est cela que, aprs la Libration, on n'a pas voulu voir. On a fait croire que Vichy n'tait qu'un accident de parcours et n'appartenait pas vritablement l'histoire de France.
Prenons l'ouvrage de Ren Rmond. J'en parle avec amiti et respect. Mais dans son livre qui est devenu un classique, les Droites en France, Vichy tient en sept pages et demie exactement, coinc entre la IIIe et la IVe Rpublique. Comme si a n'avait pas grande importance. Or Vichy tait une dictature. Avec Vichy, la rupture avec le pass dmocratique et les droits de l'homme a t plus brutale et rapide qu'en Italie fasciste.
LireVel' d'Hiv' : la honte franaise Vous tes un sioniste de gauche. On disait que la droite franaise tait la plus bte du monde. La droite isralienne est-elle aujourd'hui la plus bte du monde ?
La droite isralienne est porteuse d'un dsastre sans nom qui est en train de s'abattre sur nous, mais elle n'est pas bte. Elle sait aujourd'hui exactement ce qu'elle veut. Elle veut conqurir la Cisjordanie, elle veut l'annexer sans le dire tout en l'annexant. Elle veut que les Palestiniens acceptent de leur propre chef leur infriorit face la puissance isralienne.
La droite isralienne procde aujourd'hui de deux manires. À l'intrieur d'Isral, elle prpare une srie de lois, notamment celle qui dfinit Isral comme un Etat juif. C'est--dire qu'on dit aux Palestiniens, aux Arabes israliens, citoyens israliens qui ont la mme carte d'identit que moi, qui sont 20% de la population, qu'Isral est un État juif, c'est--dire qu'il n'est pas le leur. Ils vivent l'intrieur de l'État juif, mais ils doivent accepter le fait que cet État est nous, et pas eux. C'est ce qui se fait l'ouest de la ligne verte.
LireAsaf Hanuka, auteur isralien :
"Si un auteur arabe lit cette interview..."
Dans les territoires occups, il y a deux populations, dont 350.000 juifs. Ça cre une situation que certains aujourd'hui considrent dj comme irrversible. Moi, j'essaie de croire qu'elle est encore rversible. Mais, au fond de moi, je sais que la situation est dsesprante et dsespre.
Moi qui ai particip en tant que soldat de nombreuses campagnes militaires de 1956 1983, de la guerre des Six Jours celle du Kippour puis celle du Liban, puis ai t l'un des fondateurs du mouvement la Paix Maintenant, que les rves sionistes de ma jeunesse me semblent aujourd'hui abms ! Mme si je reste attach l'ide qu'on peut changer le monde par la raison. C'est l'ide mre des Lumires franaises.
Lire"Mon fils m'a dit : 'Papa, construis-moi une bombe,
on va la jeter sur les Palestiniens'."
Propos recueillis par Gilles Anquetil
Zeev Sternhell, historien des ides, professeur mrite l'universit de Jrusalem, est l'un des grands spcialistes du fascisme franais. Il est l'auteur de nombreux essais qui ont fait controverse: la Droite rvolutionnaire franaise, 1885-1914 (Seuil), Naissance de l'idologie fasciste (Fayard), les Anti-Lumires (Fayard) et Ni droite ni gauche. L'idologie fasciste en France (Folio). Il vient de publier chez Albin Michel Histoire et Lumires. Changer le monde par la raison, des entretiens remarquables avec Nicolas Weill.






 

()


: 1 ( 0 1)
 

"La droite isralienne est porteuse d'un dsastre sans nom"




12:49 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,