> >

[] [ ]

La Rpublique dsarme, ou presque

(Tags)
 
les encouragements du Prsident de la Rpublique Emir Abdelkader 0 2014-05-27 02:52 PM
Bouteflika promet une rpublique rnove Emir Abdelkader 0 2014-03-24 04:57 PM
Election prsidentielle, Sauver la Rpublique Emir Abdelkader 0 2014-02-17 01:40 PM
Comits de soutien : Tous pour Boutef ! ( Enfin presque ) Emir Abdelkader 0 2013-12-13 06:17 PM
Algrie. "Je suis rest cach pendant presque 40 heures", tmoigne un rescap Emir Abdelkader 0 2013-01-18 07:44 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La Rpublique dsarme, ou presque

Face au pril terroriste

La Rpublique dsarme, ou presque

La Tunisie en passe dacqurir des hlicoptres de combat, munis de mitrailleuses, de lance-missiles et dun dispositif de vision nocturne
Le constat est amer. Les terroristes islamistes font le coup de feu et excutent des tueries massives au jebel Chambi depuis seize mois. Ajouts aux longs mois durant lesquels ils sy sont adonns aux entranements et lamnagement de lespace, en toute impunit. Avec, pour le moins, une facilit dconcertante. On en dduit quils sont sur le point dy riger leur objectif majeur : un mirat fondamentaliste sur le toit de la Tunisie.
Deux faits saillants simposent au constat. Tout dabord, les terroristes bnficient bel et bien dun sanctuaire, sinon au jebel Chambi, du moins Kasserine. Le passage en revue des attaques, incursions meurtrires et mises en place de bombes ravageuses, priodiquement, en est tmoin. Souvenons-nous. Les attaques meurtrires excutes par les terroristes contre des units de larme rgulire sont intervenues quelques jours, voire quelques heures, de dclarations des plus hauts responsables de larme. Le chef dtat-major des armes en 2013 (le gnral Rachid Ammar, dmissionnaire depuis) ainsi que Ghazi Jeribi, ministre de la Dfense, il y a quelques jours, avaient annonc hue et dia que le jebel avait t repris en main. Quelque temps aprs, les terroristes excutent des carnages en bonne et due forme.
Il faut se rendre lvidence. Les terroristes voluent dans cette rgion comme des poissons dans leau. Ils sont assurs dun soutien humain, logistique, matriel et en approvisionnement constant. Ils embrigadent, pour ce faire, des gens du terroir. Largent sale coule flots. Ils comptent aussi sur des personnes et des rseaux infiltrs dans les forces de scurit et dans ladministration. Les arrestations effectues hier dans le gouvernorat de Kasserine en tmoignent.
Ct gouvernement, la faible riposte, son inconsistance, sexpliquent par deux faits. En premier lieu, les structures du renseignement semblent dfaillantes. Le noyautage et le contre-espionnage sont nuls. Les forces de scurit elles-mmes sont infiltres par les terroristes et leurs sympathisants. Lennemi nest pas clairement identifi. Les techniques du profilage psychologique, des analyses comportementales, de linvestigation criminelle et de la police scientifique sont inexistantes, ou presque. Autant de dfaillances majeures dues au brutal dmantlement des structures efficientes de lEtat en la matire aux lendemains immdiats de la rvolution du 14 janvier 2011. Dmantlement dlibr et criminel, sans nul doute, excut systmatiquement et adroitement par des commanditaires obscurs dans la foule de leuphorie rvolutionnaire.
En second lieu, force est de constater que les forces de larme et de la scurit intrieure sont sous-armes face au pril terroriste. Les armements adquats, y compris les gilets pare-balles, font dfaut. Mais ce qui manque le plus, ce sont des hlicoptres de combat, munis de mitrailleuses, de lance-missiles et de dispositifs de vision nocturne. On nen a pas encore. Les Émirats Arabes Unis ont eu des contacts ce propos avec quelque minent leader dun parti de la place et le chef du gouvernement. On a promis de livrer la Tunisie des hlicoptres de ce type. Et on attend toujours.
Entre-temps, il y a eu le scandale du contrat dachat des six hlicoptres Caracal de transport de troupes destins larme tunisienne. Les Franais ont voulu nous les refiler pour sept cent milliards de nos millimes, devanant les Amricains qui voulaient nous vendre leurs Black Hawks.
Un contrat obscur, sentant la corruption et le coup tordu, sitt rvl sitt dmenti par un haut responsable du ministre de la Dfense, avant dtre confirm par lambassadeur de France Tunis dans une interview.
Cest dire que face au pril terroriste, lEtat, le pays semblent dsarms. Les manigances des uns, les stratagmes et calculs scabreux et malintentionns des autres ont facilit cet tat de fait. Redresser la barre savre imprieux. Et le plus tt sera le mieux. A bon entendeur...



Auteur : Soufiane BEN FARHAT




 

()

« "" | »

: 1 ( 0 1)
 

La Rpublique dsarme, ou presque




07:23 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,