> >

[] [ ]

Repre : Un cri dans le dsert

(Tags)
 
Repre : Trahison Emir Abdelkader 0 2014-06-26 02:51 PM
Le terrible Triangle des Bermudes du dsert Emir Abdelkader 0 2014-05-16 02:51 PM
Tamanrasset : Mystique et fascinant dsert Emir Abdelkader 0 2014-02-16 11:46 AM
Repre : une balle dans le pied Emir Abdelkader 0 2013-12-02 02:07 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Repre : Un cri dans le dsert

Repre : Un cri dans le dsert



Lappel de cette femme palestinienne rsonne encore tant il a marqu les esprits. Plus quun cri de dtresse, un appel au secours qui demeurera sans cho. Ctait en juin 1982, quand larme isralienne envahissait le Liban dans le but den liminer toute prsence palestinienne, tentant mme, selon certains, de redessiner les quilibres et cela se vrifiera ds lanne 1985, mais cela est une autre histoire. Celle de cette femme a marqu les consciences. O sont les Arabes ? demandait-elle. Elle na jamais eu de rponse, mais pouvait-elle en avoir au regard de ltat dans lequel se trouvait le monde arabe. Et la question tait aussi cruelle que pertinente quelle survenait aprs deux guerres isralo-arabes et le premier accord de paix conclu entre un pays arabe, lEgypte, et Isral, brisant ce qui tenait lieu de consensus arabe et dont beaucoup de pays continuent se prvaloir pour toute dmarche supposant une normalisation avec Isral. LEgypte nen a pas tenu compte, prfrant laccord spar.
Trente annes plus tard, et surtout que le monde ntant plus ce quil tait, le monde arabe subit de trop fortes influences. Plus que cela, des pays arabes font face des crises internes et sont aujourdhui menacs de dmembrement, voire de disparition. Ce qui rduit dautant leur marge de manuvre. Cest pourquoi le cri de douleur de cette Palestinienne na pas reu la rponse adquate, dautres se chargeant au contraire den donner une, la leur bien entendu, en faisant systmatiquement barrage la rsistance palestinienne et ses dirigeants en ont tenu compte.
Loption de la ngociation a donn lieu des accords quIsral refuse dappliquer, menant au contraire dune guerre totale contre les Palestiniens. Comme celle que la population palestinienne de la bande de Ghaza vit depuis trois semaines, amenant les pays arabes demander une runion du Conseil de scurit des Nations unies, tenir une runion et accuser Isral de crime de guerre. Qui les a entendus ? Personne apparemment, et avec eux tous les pays qui soutiennent le peuple palestinien, et ils sont bien plus nombreux qui touffent ces cris et dfendent Isral, mettant srieusement en cause la gestion des rapports internationaux. Quen est-il encore une fois du monde arabe ?
En lespace dune vingtaine dannes, le monde arabe a lanc deux actions quIsral na jamais voulu considrer comme telles. La premire, en septembre 1982 dans la ville marocaine de Fs, et la seconde en 2002 Beyrouth prvoyant une normalisation des relations avec Isral en change de la paix. On sait ce quil en est advenu, tout comme de ce que lon considrait comme lunit arabe. Ou encore de ce fameux consensus. Puisque la Jordanie et ensuite la Mauritanie sen taient cartes elles aussi en signant des accords spars avec Isral.
Dautres pays allaient en faire autant en 1995 dans la foule des accords palestino-israliens de 1993, cest Isral qui les en dissuadera quoiquindirectement, avec des guerres contre les Palestiniens et donnant raison des pays, comme lAlgrie, qui appelaient au respect de cette rgle non pas comme dun dogme, mais dune approche stratgique.
Et dire que des pays voulaient faire de la normalisation comme un ssame, tentant mme de culpabiliser ceux qui ne souscrivaient pas ce choix, voire sy opposaient. Ces divergences se sont mme aggraves au regard des guerres qui ravagent des pays arabes, certaines finances et soutenues par dautres pays arabes.


Mohammed Larbi






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Repre : Un cri dans le dsert




02:44 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,