> >

[] [ ]

Comment le Mossad a favoris limplantation des Frres musulmans dans les territoires palestiniens

(Tags)
 
La grande dbcle des Frres musulmans Emir Abdelkader 0 2014-02-21 06:12 PM
Une dlgation du Parlement britannique dans les territoires occups du Sahara occidental Emir Abdelkader 0 2014-02-17 03:17 PM
Comment le Mossad entretient la comptition entre des organisations criminelles (III Emir Abdelkader 0 2014-02-17 02:37 PM
Comment le bureau Hamisard les a cibls, Ces algriens devenus collabos du mossad Emir Abdelkader 0 2014-02-01 04:44 PM
Vers la dissolution des Frres Musulmans Emir Abdelkader 0 2013-08-18 02:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Comment le Mossad a favoris limplantation des Frres musulmans dans les territoires palestiniens

Comment le Mossad a favoris limplantation des Frres musulmans dans les territoires palestiniens




Une chose est sre : sur le plan strictement militaire, larme isralienne ne pourra pas durablement stationner, sinon roccuper Gaza. Comme durant la prcdente opration Plomb durci de lhiver 2008/2009, elle pourra difficilement dpasser le seuil symbolique des 1 500 morts et devra, fatalement se retirer Comme lexplique de manire dfinitive Alain Joxe dans son dernier livre Les guerres de lempire global, une arme conventionnelle ne peut sortir gagnante de ce type de conflit asymtrique(*) qui, au final se transforme toujours en victoire politique du faible contre le fort, de David contre Goliath, du sacrifice humain contre larrogance technologique, politique et mdiatique.
Lautre prcdent est la guerre quIsral lana contre le Liban durant lt 2006 : non seulement larme isralienne subit de lourdes pertes infliges par les units mobiles et les forces spciales du Hezbollah, mais en plus, les mythes de linvincibilit de larme isralienne et de lexcellence de ses services de renseignement en prirent un fameux coup. Limage de Tel-Aviv en accusa un autre : Isral apparut clairement comme lagresseur. Son arme amricaine avait fait non seulement de nombreuses victimes civiles, mais aussi dtruit les principales infrastructures dun petit pays ne disposant pas, quant lui, de vraies forces armes. Dsastre en termes dimage, dsastre politique et diplomatique aboutissant une crise politique interne, des rapports denqute parlementaire et plus spcialiss se manifestant comme autant de symptmes dune crise morale profonde affectant les fondement mme de la socit isralienne, de sa cohsion, voire de son avenir
A Gaza, devant les camras de tlvision, les soldats israliens montreront diffrents souterrains et rampes de lancement de projectiles dtruits. Mais ds quils auront tourn les talons, ces diffrents dispositifs seront reconstruits et entreront de nouveau en fonction. De fait depuis 2008 , la situation stratgique na pas boug dun poil ceci aprs que les missiles du Hamas et du Jihad islamique ont gagn en porte comme en charge explosive. Leurs katibas ont acquis certains savoir-faire du Hezbollah libanais. A dfaut de profondeur stratgique, les mmes acteurs disposent dune profondeur dmographique inpuisable tandis que la mort dun seul de ses soldats est vcue par la socit isralienne comme un drame national. Devant la mort, lasymtrie joue en faveur des Gazaouis, plus largement des Palestiniens et des autres acteurs de la Rsistance loccupation et la colonisation isralienne.
Face ces pesanteurs du terrain et aux vidences incompressibles des guerres asymtriques actuelles, la gesticulation des diplomaties occidentales, onusienne et autres, demeure assez pitrale : les appels rpts en direction de Tel-Aviv pour un improbable cessez-le-feu relve de la pure communication destination des opinions publiques et des diasporas arabes qui ne sont pas totalement dupes Envers et contre tout, larme isralienne poursuivra son opration. Et les diplomates srieux savent parfaitement que la cause profonde de cette nouvelle guerre senracine dans les deux obsessions principales du cabinet Netanyahou.
La premire concerne la poursuite de loccupation militaire de la Cisjordanie et la construction de nouvelles colonies alors quon dnombre aujourdhui pas moins de 180 000 logements vides en Isral ! Lobjectif affich est de poursuivre le trononnage de lespace palestinien dune manire irrversible afin de rendre dfinitivement caduque loption de deux Etats avec Jrusalem pour capitale commune. Au dbut de son premier mandat, en 2009 plus exactement, le nouveau prsident amricain avait implor Tel-Aviv de geler la construction des nouvelles colonies afin de permettre la reprise des discussions pour un processus de paix isralo-palestinien moribond depuis larrive de Netanyahou aux affaires. La rponse de Tel-Aviv se rduit un simple bras dhonneur destination des chancelleries amricaines, europennes et arabes. Il convient ici de rappeler qu lpoque, Hilary Clinton aspirant devenir la prochaine prsidente des Etats-Unis , stait alors oppose Barack Obama. Et pour ne pas tre en reste avec son lectorat newyorkais et ses bailleurs de fonds de Wall Street, elle se prononait une nouvelle fois pour le transfert de lambassade amricaine de Tel-Aviv Jrusalem envers et contre toutes les rsolutions des Nations unies demandant la restitution des territoires occups en juin 1967, dont Jrusalem
La seconde obsession isralienne concerne la cassure du mouvement national palestinien en deux entits : dun cte la gentille Autorit palestinienne sous perfusion financire europenne et amricaine ; de lautre, le mchant Hamas persistant ne pas reconnatre lexistence dun Etat juif. Il faut rappeler ici que cette situation a t mthodiquement fabrique par les services israliens ds le dbut des annes 70. A cette poque, jeffectuais plusieurs interviews de responsables militaires israliens mexpliquant ouvertement pourquoi et comment leurs services spciaux favorisaient limplantation dactivistes de la confrrie des Frres musulmans dans les territoires occups palestiniens. Ces activistes qui, plus tard, seraient lorigine de la cration du Hamas palestinien, devaient constituer les anticorps religieux et politiques face une OLP de Yasser Arafat volontiers marxisante et laque. A terme, cette stratgie permettrait Tel-Aviv de faire apparatre la revendication nationale palestinienne aux yeux de lopinion internationale comme une manation terroriste allie dAl-Qada Cette manipulation dapprenti sorcier a fonctionn au-del de toute esprance, finissant par chapper ses gniteurs, accouchant dune nbuleuse incontrlable et incontrle. Et ds quune vellit de runification entre Hamas et Autorit palestinienne samorce, on voit le cabinet isralien monter au crneau pour dnoncer un nouveau pril terroriste menaant la terre entire Ces deux obsessions ubuesques sont encore aujourdhui lorigine de la nouvelle guerre de Gaza et de ses multiples consquences rgionales, notamment en Syrie et en Irak.
Face cette quation parfaitement pose et connue de tous, sous nos yeux comme la lettre vole dEdgar Allan Poe, les belles mes peuvent toujours salarmer de la rsurgence de lantismitisme ici ou l. Evidemment, de telles manifestations sont inacceptables et doivent tre rigoureusement combattues, mais comme dirait Spinoza , faudrait-il encore avoir le courage de remonter aux vraies causes et ne pas seulement traiter des effets secondaires qui ne modifient en rien lorigine du mal... En effet, le cabinet isralien devrait lire, non seulement le livre essentiel dAlain Joxe prcdemment cit, mais aussi L'thique de Spinoza excommuni de la synagogue en 1656
Richard Labvire
(*) Alain Joxe, Les Guerres de lempire global. Spculations financires, guerres robotiques, rsistance dmocratique. Editions La Dcouverte, 2012.
Richard Labvire est rdacteur en chef et grand reporter la TSR, rdacteur en chef RFI et de la revue Dfense de l'IHEDN. Il est aujourd'hui consultant en relations internationales. Collaborateur du mensuel Afrique-Asie, il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages dont Les dollars de la terreur, Le grand retournement, Bagdad-Beyrouth, Quand la Syrie s'veillera et Vrits et mythologies du 11 Septembre.

Article publi avec l'aimable autorisation de l'auteur.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Comment le Mossad a favoris limplantation des Frres musulmans dans les territoires palestiniens




03:25 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,