> >

[] [ ]

Crash : Une attente dans la douleur laroport dAlger

(Tags)
 
Crash du vol MH17 : qui tait dans l'avion ? Emir Abdelkader 0 2014-07-18 02:51 PM
Brsil-Croatie (3-1), le Brsil s'impose dans la douleur Emir Abdelkader 0 2014-06-13 12:47 AM
103 morts dans le crash d'un avion militaire algrien Emir Abdelkader 0 2014-02-11 06:30 PM
Plus de 100 morts dans le crash dun avion militaire Oum El Bouaghi Emir Abdelkader 0 2014-02-11 05:46 PM
Lespion algrien du Mossad, Said Sahnoune, rfugi dans un aroport en Espagne Emir Abdelkader 0 2013-12-04 03:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-07-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Crash : Une attente dans la douleur laroport dAlger

Crash : Une attente dans la douleur laroport dAlger




Quelques minutes aprs lannonce officielle faite par Air Algrie quelle avait perdu le contact avec le vol AH5017, lhypothse du crash ntait pas encore confirme.


Le communiqu de la compagnie nationale, valid par le ministre de la Dfense, faisait simplement tat de la perte du signal du vol AH5017. Zoheir Houaoui, le reprsentant dAir Algrie, livre ses informations au compte-gouttes. Aux alentours de 13 heures, il se dirige vers le pupitre pour le troisime point presse de la journe. Les journalistes, qui attendent depuis plusieurs heures dans ce hall quelque peu dcrpit du T3 de laroport dAlger, accourent. Cette grande salle, dordinaire rserve aux plerins, sert aujourdhui de studio tl, de salle de rdaction.
Ici, la bataille linfo fait rage. Twitter, Radio France, tous les moyens sont bons pour devancer la lenteur de la communication nationale. Aprs les interventions officielles de Houaoui face aux camras, on tente dobtenir quelque chose de plus. Mais, vrai dire, il rpte inlassablement les mmes choses. Tantt en franais, tantt en arabe. Il se contente de rpter le communiqu rdig par la cellule de crise mise en place ds ce matin et chapeaute par le ministre des Transports.
En ce dbut daprs-midi, quelques certitudes, mais pas plus. Le nombre de passagers, leur nationalit. A aucun moment le mot crash ne sortira de la bouche du porte-parole de la compagnie arienne. Les oprations de recherche et de localisation ont t engages et se poursuivent lheure actuelle dans la zone de Gao, au nord du Mali, dit-il. Lheure tourne, mais rien ne se passe. Sur le compte twitter dAir Algrie : Lavion se serait crash dans la zone de Tilemsi, soixante-dix kilomtres de Gao. Est-ce exact ? lui demande une consur dEl Watan Week-End. Notre compagnie arienne ne dispose pas de compte Twitter, lude Houaoui. Il semble un peu gn. Chez les journalistes, cest lincomprhension. Cela fait maintenant quatorze heures que lavion a disparu des radars. A cet instant, la mystrieuse cellule de crise, retranche de lautre ct du terminal, travaille dans lombre.
Larmes
Lambassadeur de France sentretiendra pendant quelques minutes avec des reprsentants. Il est sans nouvelles dune cinquantaine de ses compatriotes. Trs vite, il sclipse, accompagn de quelques officiels, dans un salon rserv lextrieur du terminal. Visiblement, il nest pas plus inform. Des diplomates chinois et malais se sont galement prsents. Une fois assurs quaucun de leurs ressortissants ntait passager du vol AH5017, ils repartent aussitt. Cinq femmes viennent de sasseoir. Lune delles est en larmes et semble inconsolable. Les trois autres ravalent leurs sanglots et tentent de la rassurer. A quelques mtres de l, certains journalistes discutent, plaisantent.
En fait, presque personne na remarqu leur prsence. Deux hommes de la Protection civile sapprochent alors et, calmement, leur parlent. Mais bien vite une pluie dobjectifs sabat sur elles. A court dinformations, court dimages, les journalistes, camra au poing, se prcipitent au moindre mouvement qui vient rompre le train-train de cette journe dattente. Deux hommes, tout en retenue, sinterposent. Lune des femmes se lve son tour, les yeux rougis. Elle dsigne celle quelle accompagne. Cest la sur dun des disparus, explique-t-elle. Les objectifs se dispersent, les proches sont emmens vers une autre salle. Mon beau-frre est port disparu. Je suis ici depuis 11 heures, explique cette homme qui, quelques minutes plus tt a demand poliment aux journalistes de respecter langoisse des siens. Ils sont deux navoir pas quitt le T3 depuis quils ont appris la disparition de lavion en provenance de Ouagadougou.
Ils sont Algrois et ont ainsi pu se rendre rapidement laroport. Ils ignorent si leurs proches sont en vie, ils font preuve dune dignit admirable. Nous avons appris la nouvelle par les mdias. On ne nous dit rien, on nen sait pas plus que vous, soupirent-ils. Depuis quelque temps, plusieurs hommes en tenue de pilote de ligne ont fait leur apparition. Dsormais, les renseignements dont on dispose sont formels. Un de leurs collgues, ainsi quun chef de cabine dAir Algrie font galement partie des disparus. La nuit dernire, ils ntaient que de simples passagers. Soudain, cest la cohue. La cellule de crise ouvre ses portes. Pour quelques photos, pas plus. Amar Ghoul prside la cellule, entour dofficiers de la gendarmerie. Des cartes sont dplies sur la table, une autre est projete sur le mur.
Le ministre ne devrait pas tarder sexprimer. Les proches des disparus sont maintenant au nombre de six, tous des hommes. Assis en retrait, ils sont tendus. Quy a-t-il de pire que lincertitude dans ces moments l ? Va-t-on enfin savoir ce quest devenu le McDonnell 83 qui assurait la liaison entre Ouagadougou et Alger ? Franois Hollande, le prsident franais a dores et dj parl de crash. Mais Alger, on attend toujours. Dehors, dedans, on ne sait mme plus o le gouvernement doit communiquer. Plus personne ne sait o donner de la tte, des journalistes et des policiers manquent mme den venir aux mains. A 19h19, les gouvernements trangers voquent tous un crash. Amar Ghoul, face la presse, sy refuse. Patience, demande-t-il. Dix heures dattente pour rien. Les proches des disparus nen sauront pas plus.


Un tmoin dit avoir vu lavion tomber au Mali

Un tmoin a affirm avoir vu lavion dAir Algrie, disparu hier avec plus de 116 personnes bord, tomber dans la zone de Gossi (environ 100 km au sud-ouest de Gao), dans le nord du Mali, a dclar le gnral burkinab Gilbert Diendir, chef dtat-major particulier de la prsidence. Un informateur (...) nous a indiqu avoir aperu lavion tomber 01H50 (heure locale et GMT) dans la nuit de mercredi jeudi. Nous sommes en contact avec cet informateur et nous comptons aller sur le terrain pour vrifier ces informations, a rvl le gnral Diendir, coordinateur de la cellule de crise mise en place Ouagadougou do lavion avait dcoll pour Alger. Nous pensons que cela est fiable car nous avons galement visionn les images radar qui montrent la progression de lavion jusqu sa disparition qui concide avec lendroit indiqu par notre informateur, a-t-il ajout. Selon lui, on ne peut pas parler de localit exacte mais notre informateur nous a dit que cela sest produit 80 km au sud-est de la ville de Gossi au Mali, et cest l-bas que nous allons accentuer les recherches.AFP

Lavion tait en bon tat

Lavion espagnol affrt pour le compte dAir Algrie a t examin par les autorits franaises de laviation civile il y a deux ou trois jours, et tait en bon tat, selon le directeur gnral de laviation civile, Patrick Gandil. Lavion, un McDonnell 83, affrt auprs de la compagnie espagnole de leasing Swiftair, nous le connaissons, il est pass en France Marseille il y a deux ou trois jours. Nous lavons examin et nous navons quasiment rien trouv, il (tait) vraiment en bon tat, a dclar M. Gandil, hier, quelques journalistes devant le sige de la direction gnrale de laviation civile. La compagnie est tout fait honorablement bien tenue. LEspagne assure la surveillance de ses compagnies. De ce ct-l, il ny a rien chercher, a-t-il ajout. M. Gandil a nanmoins fait tat dun tout petit truc sur lquivalent dune plaquette de freins. Franchement, je peux vous garantir que a na rien voir avec ce qui sest pass 31 000 pieds. Selon lui, le bon tat de lappareil nexclut pas quil y ait eu une panne fortuite. Mais ce nest vraiment pas la premire hypothse.

(AFP)

Gaspard Augendre




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Crash : Une attente dans la douleur laroport dAlger




07:26 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,